Une femme dans la nuit polaire de Christiane Ritter


Rédigé le 18 novembre 2020

livre un femme dans la nuit polairePremières phrases du livre :
Depuis toujours, mon mari rêvait de vivre dans l’Arctique. À chaque mésaventure ménagère — court-circuit, fuite dans la salle de bains, querelle avec la concierge — et surtout à chaque augmentation du loyer, il affirmait que nous serions à l’abri de pareilles calamités si, ai lieu d’un appartement citadin, nous habitions une cabane dans le Grand Nord.

Pourquoi ce livre :
La littérature des grands espaces, et spécialement celle du Grand Nord, est ma passion première. Je rêve de pouvoir m’isoler, seule, dans ses contrées sauvages. Alors quand une femme souhaite me raconter son expérience de vie dans la nuit polaire, vous pensez bien que je ne peux décemment pas passer à côté .

Mon avis sur Une femme dans la nuit polaire de Christiane Ritter

Hermann Ritter, le mari de Christiane, en a marre du train-train quotidien, alors qu’un jour il part pour une expédition scientifique au Spitzberg, il décide de rester sur place, et de ne plus revenir vivre en Autriche, où l’attend sa femme.
Régulièrement, Hermann demande à Christiane de venir le rejoindre, alors à l’été 1933, et cela malgré la réticence de ses proches, elle saute le pas et part le rejoindre sur cette île sauvage du Grand Nord.

Il lui a promis une belle cabane et un coin spécialement pour elle pour la persuader de venir, mais arrivée sur place, elle trouve une vieille cabane bringuebalante, mal chauffée, sans cuisine correcte, sans nourriture décente et surtout elle va devoir cohabiter avec Karl, un invité surprise !

Malgré ces désagréments, Christiane reste et va s’habituer petit à petit à la vie dans le Grand Nord. Elle va vivre, pour une année, des expériences incroyables. Elle va dépasser ses peurs et tomber amoureuse du Grand Nord elle aussi.

Christiane Ritter nous raconte son quotidien. Elle nous décrit avec brio les paysages somptueux dans lesquels elle vit et nous raconte ses rencontres avec la faune sauvage. Aurore boréale, renard blanc, ourse polaire, tempête de neige, ses descriptions m’ont tout bonnement fait rêver. J’ai de dévoré son récit en une soirée.

Il y a juste un petit truc qui m’a dérangé, mais il faut bien remettre ce récit dans son époque (1930), c’est le côté bonne épouse au foyer de Christiane, à croire que son mari la fait venir pour avoir une bonne à ses côtés ! Ménage, popote, pas trop le droit de prendre d’initiative… Mais mise à part cela, ce récit est une vraie bouffée d’air frais, encore plus en ces temps de confinement. Dommage qu’il ne soit pas un peu plus long.

Une femme dans la nuit polaire de Christiane Ritter

7.5

L'ECRITURE DE L'AUTEUR

7.5/10

L'HISTOIRE

7.5/10

En résumé

  • Traduit par Max Roth
  • Titre V.O. : Eine Frau Erlebt Die Polarnacht

Infomations

  • Editions Pocket 31 octobre 2019
  • 224 pages

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.