En route vers Chartres : Dans les pas de Charles Péguy


En route vers Chartres : Dans les pas de Charles PéguyPremières Phrases :
Un pour tous, tous pour Péguy ! Nous sommes le lundi 1 juillet 2013, tôt le matin. Nous posons à quatre pour la photo du départ devant la maison en pierres meulières d’où partit pour Chartres, voilà cent ans, l’écrivain Charles Péguy. Autour de son petit-fils Michel, qui ajuste son sac à dos , trois drôles de pèlerin prêts à ouvrir avec lui un nouveau chemin vers la « cathédrale de Beauce » : un sentier de traverse moins encombré que la grand-route empruntée par celui qui s’en alla à pied prier Notre Dame.

Pourquoi ce livre :
J’aime les récits de marche ( non sans blague?) et de pèlerinage. Celui-ci a attiré mon attention, car il se passe en région parisienne et a pour but la magnifique cathédrale de Chartres. J’ai tendance à lire beaucoup de récits se déroulant à l’étranger, mais très peu en France. Pourtant, je trouve ceux-ci plus «reposants », alors me voilà prête à parcourir la Beauce à pied avec cette publication des éditions Le Passeur.

Mon avis :

Pour les cent ans du pèlerinage de Charles Péguy à Chartres, Pierre-Yves Le Priol, journaliste au quotidien La Croix, ainsi que trois compagnons de marche – dont Michel Péguy, le petit fils de l’écrivain – prennent le départ d’une randonnée sur un chemin tout nouvellement balisé par l’association ‘L’Amitié Charles Péguy ‘ dont les quatre marcheurs font partie. Ces trois jours de marche ( 94 km ) sont l’occasion pour l’auteur de marcher dans les pas de Charles Péguy, mais aussi de tester le balisage du sentier avant de l’ouvrir officiellement au public.

Avant d’entamer la lecture de ce livre, je ne savais pas bien qui était Charles Péguy, juste que ce nom me disait bien quelque chose, mais sans plus – je découvrirai au cours de ma lecture que cet écrivain est mort pendant la guerre 14 -18 sur un champ de bataille non loin de Meaux, ville où j’ai passé les 20 premières années de ma vie.
Je commence donc ma lecture sans connaître le « personnage principal ». Je comprends vite que c’ est un écrivain poète, je me dis donc que cela sera l’occasion de lire un de ses ouvrages par la suite et puis cela n’est pas bien grave, car c’est de marche dont il va être question ici.

Dans ce récit, on apprend donc que Charles Péguy s’est converti au catholicisme sur le tard et a effectué plusieurs fois ce pèlerinage de chez lui , en région parisienne, jusqu’à la cathédrale de Chartres. Pour demander à la Vierge de veiller sur ses enfants à la santé fragile.
Le pèlerinage de notre dame de Paris à Notre-Dame de Chartres est un grand pèlerinage chrétien tourné vers Marie.

Oui mais voilà, l’auteur voue un culte tellement fort à ce personnage que tout est excuse pour parler de lui. La moindre croix rencontrée en chemin, le moindre pont… Tellement que le récit de la randonnée et du parcours en lui-même en est complètement dilué dans les faits et gestes de l’écrivain à qui est dédié ce chemin de randonnée.

Alors, bien sûr Pierre-Yves Le Priol nous parle tout de même de ce chemin qui vagabonde à travers la vallée de la Chevreuse, le Hurepoix, la Beauce, un chemin qui ne suit d’ailleurs pas le tracé initial parcouru par l’écrivain en 1912, car à présent, les routes empruntées à l’époque sont devenues beaucoup trop passantes, et touristiquement pas très intéressantes. Mais il en parle vraiment trop peu à mon goût et quand il le faisait, j’avais toujours la sensation que Péguy allait bondir d’un buisson pour réapparaître dans le récit, c’était bien souvent le cas avec une anecdote, un fait ou des passages de ses écrits. J’en ai été lassée au final et vous avoue que pour le moment j’ai mis de côté l’idée de lire un ouvrage de celui-ci. J’ai tout de même noté 2 – 3 titres pour plus tard.

Finalement, c’est un livre qui parle beaucoup de Péguy, au détriment de la marche sur le chemin. Ma lecture n’a cependant pas été désagréable, car l’écriture de l’auteur est agréable et fluide, mais je ne m’attendais pas à cela.

Comme il n’existe pas encore de guide pour ce chemin , à la fin de l’ouvrage , il y a un guide pratique pour effectuer cette randonnée, avec étapes bien détaillées et coordonnées des hébergements. Pour les curieux ou personnes intéressées, vous pouvez retrouver le tracé du chemin ici

En route vers Chartres

6.5

L'ECRITURE DE L'AUTEUR

7.0/10

L'HISTOIRE

6.0/10

En résumé

  • En route vers Chartres : Dans les pas de Charles Péguy

Infomations

  • Le Passeur (10 mars 2016)
  • 304 pages
  • 19.50 € / Ebook : 8.99€

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Logo les passions de chinouk