Quelques secondes d’inattention de Jesse Blackadder


Rédigé le 4 mai 2021 ~ Coup de coeur Inside !

Quelques secondes d’inattention de Jesse BlackadderPremières phrases du livre :
Le petit garçon s’élance dans la journée comme si elle lui appartenait, avec la ferme assurance d’un Dieu tout-puissant qui aurait fait surgir, d’un simple geste de la main avant le petit déjeuner, le ciel d’un bleu déchirant, le chant du grand réveilleur juché sur le poteau de la véranda et le dragon d’eau, prêt à muer sur une pierre chaude, clignant un œil doré dans sa direction. Il respire profondément pour se nourrir de l’air du jour et contemple son royaume. Et ce matin, je fais quoi ? Le sol humide s’anime sous ses pieds nus, et les vers cheminent vers la surface et la promesse de l’eau.

Pourquoi ce livre:
Le résumé de « Quelques secondes d’inattention » de Jesse Blackadder m’a tout de suite parlé, car c’est typiquement le genre de roman que j’aime lire quand j’ai une panne de lecture ou que j’ai besoin d’un page-turner. Et puis, le fait de partir en Australie me tentait assez, j’avais envie de dépaysement. Je suis très monomaniaque dans mes destinations livresques, je lis en très grande majorité des livres dont l’action se déroule en Amérique du Nord, mais l’Australie est un pays que j’aime bien en littérature et ce roman de Jesse Blackadder a tenu toutes ses promesses.

Quelques secondes d’inattention – Résumé 

Finn et Bridget , tous deux originaires de Tasmanie, viennent de s’installer avec leurs deux enfants en Australie avec l’espoir de sauver leur couple, mis à mal par des infidélités. C’est alors que la tragédie les touche de plein fouet : Toby, le petit dernier, si longtemps attendu et adoré de tous, échappe un matin à la surveillance de sa mère et se noie dans la piscine familiale. Avec la douleur arrivent les premières questions, brutales : que s’est-il vraiment passé et quelqu’un doit-il être tenu responsable de la mort de l’enfant ?

Quelques secondes d’inattention – Mon avis

« Quelques secondes d’inattention » de Jesse Blackadder est l’histoire d’une famille qui subit un drame terrible, celui de perdre un enfant. D’autant plus quand celui-ci se noie dans la piscine de la maison dans laquelle vous habitez. Comment se remettre de cette perte et continuer à vivre dans ce lieu ? Tout à tour on va suivre les trois membres restants de la famille, et voir comment chacun d’eux va faire pour survivre à cette tragédie. On va les suivre dans leur vie de tous les jours, avec leur désespoir, leur doute, leur incompréhension. Dans cette histoire, chacun tente comme il peut de continuer à vivre.

L’autrice a choisi de donner voix à chacun de ses protagonistes dans des chapitres qui leur sont dédiés. J’aime ce procédé, cela permet de bien s’imprégner des personnages et donc de mieux s’attacher à eux. Elle a aussi choisi de changer de procédé narratif suivant le personnage, il m’a fallu un léger temps d’adaptation, mais cela dynamise bien le texte. Dans cette histoire, chacun tente comme il peut de continuer à vivre. Ce que j’ai aimé aussi c’est que l’auteure n’est pas tombée dans le pathos. Son écriture est fluide et complètement addictive, ce livre est un vrai page-turner.

Jesse Blackadder a très bien construit ses personnages qui, chacun à leur manière, sont très touchants. Flinn avec sa dévotion exemplaire et Jarrah qui à 15 ans, doit faire face à la perte de son petit frère adoré , subir le relâchement de ses parents et vivre cette période pas facile qu’est l’adolescence. Seule Bridget m’a un peu déplu, n’étant pas en phase avec certains de ses agissements.

À la fin du roman, on apprend que Jesse Blackadder s’est inspirée de sa propre histoire pour écrire ce livre, car elle aussi a perdu sa petite sœur noyée dans une piscine. C’est sûrement pour cela que cette histoire sonne tellement vrai. J’espère que d’autres titres de l’auteure seront traduits en Français, même si celle-ci est hélas décédée en 2020.

Alors si vous avez envie de dépaysement, et d’une histoire ou les pages tournent d’elles-mêmes je vous recommande fortement de lire « Quelques secondes d’inattention ».

Quelques secondes d’inattention de Jesse Blackadder

8.5

L'ECRITURE DE L'AUTEUR

8.5/10

L'HISTOIRE

8.5/10

En résumé

  • Traduit par Céline Cruickshanks
  • Titre V.O. : Sisty Seconds

Infomations

  • Edition 10 x18 - 4 février 2021
  • 480 pages

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.