Mémoire sauvés du vent de Richard Brautigan


Memoire sauves duvent-brautiganPremières phrases :
J’ignorais, cet après-midi-là, que la terre attendit de se changer à nouveau en tombe quelques brèves journées plus tard. Dommage que je n’aie pu arrêter la balle dans sa course et la remettre dans le canon de la 22 long rifle pour qu’elle ne parcoure en sens inverse la spirale, réintégré le chargeur et se resolidarise avec la douille, se conduise enfin comme si on ne l’avait jamais tirée ni même chargée dans la carabine.

Pourquoi ce livre :
J’ai eu envie de découvrir Richard Brautigan grâce à Jim Harrison. C’était un de ses deux meilleurs amis (l’autre étant Thomas MacGuane, bientôt sur le blog aussi). J’ai fait la connaissance de cet auteur dans « En marge » , la très bonne biographie de Big Jim. Il parlait tellement en bien de Brautigan que je me suis penchée sur ses écrits, et je pense que je n’ai pas fini de le lire.

Mon avis sur Mémoire sauvés du vent de Richard Brautigan :
Il suffit parfois d’une bourrasque pour retrouver la trace du passé. Et redevenir soi-même cet enfant marginal de la Grande Dépression, occupé, tennis aux pieds, à pêcher des truites d’Amérique en étrange compagnie… Ré-enchantant un à un les souvenirs comme des cartes postales, Brautigan sauve toute la puissance, douce ou tragique, du monde vécu.

Le narrateur nous livre, par bribes, ses souvenirs d’enfance alors qu’il était âgé de 12 ans. De l’étang où il allait pêcher, des gens étranges qu’il y croisait, et surtout du terrible jour de février 1948 où il regrettera toute sa vie de ne pas être allé manger un hamburger (si vous voulez savoir pourquoi, il faudra lire l’histoire).

Quelle très jolie surprise que ce petit livre ! Je suis tombée sous le charme de l’écriture de l’auteur !
Elle est poétique, douce, mélancolique. Je n’avais pas terminé ma lecture que je savais déjà que je relirais ce livre.
Mémoire sauvé par le vent est le dernier ouvrage publié de l’auteur de son vivant : à sa sortie, le roman est passé complètement inaperçu et s’est très peu vendu ! Quelle tristesse : ce livre est pourtant une petite pépite.

Par contre, gros bémol avec mon exemplaire qui est écrit en caractères très gras et est mal imprimé (et sûrement pas très bien relu) !

Pour preuve page 58 :
« l’adresse qui suivait celle de l’appartement sans radio serait celle du motel et j’en sortirais par mois. Merci, merci aide social ! Nous y à mon étang bien-aimé rejoindre son mobilier de pêche à la ligne »

J’ai relu au moins dix fois ce passage pour essayer de comprendre avant de me rendre compte que c’était des morceaux de phrases mises bout à bout, que l’on retrouve éparpillées dans le texte un peu plus bas ! WTF ?

Du même auteur, j’ai, dans ma PAL, Tokyo-Montana express et un privé à Babylone. Mais pour mon « Challenge de l’été », je pense me procurer « La pêche à la truite en Amérique », qui est le roman qui l’a fait connaître.

Titre original : So the wind Won’t blow it away
Mémoire sauvé par le vent –  Richard  Brautigan – 10 X 18 (7 octobre 2004) –  167 pages ⇛ j’achete le livre

8 commentaires

  • Electra
    17 juillet 2015 à 14 h 25 min -

    Oh trop bizarre ! Une traduction googlesque au milieu du texte??? Sinon tu me donnes trop envie. Je note son nom je vais voir s’il est dispo à la BM (j’ai encore allongé ma liste à emprunter de dix auteurs hier).

    J’ai déjà croisé ce livre(je me souviens de la couverture) mais je ne m’étais pas arrêtée.
    Petite question : l’action se passe où ? Montana ? Wywoming ? Idaho ? Washington State ? Ma curiosité naturelle…

    • Chinouk
      17 juillet 2015 à 15 h 40 min -

      S’il est dispo prends-le de suite ! il se lit, de toute façon très (trop) vite. Il me semble me souvenir que l’action se déroule dans l’Oregon. Oui pour la traduction c’est vraiment étrange, comme si le traducteur avait fait des notes et oublié de les supprimer. Bon c’est juste ce passage, faut pas chipoter par contre je me demande pourquoi mon texte est imprimé en si gras?!

  • keisha
    18 juillet 2015 à 8 h 32 min -

    Il est à la bibli, un 10/18 avec une autre couverture;.. Noté bien sûr!!!

    • Chinouk
      19 juillet 2015 à 22 h 35 min -

      tu me diras si ton exemplaire est cacabeurk!

  • Hélène
    20 juillet 2015 à 8 h 48 min -

    J’apprécie beaucoup cet auteur !

  • Léa Touch Book
    20 juillet 2015 à 15 h 37 min -

    Je ne connaissais pas mais cela va me plaire 😀

  • le Bison
    14 septembre 2015 à 22 h 47 min -

    J’adore Brautigan ! Au même titre que Harrison et McGuane. D’ailleurs, c’est peut-être aussi grâce à eux que j’ai croisé les histoires de Brautigan.
    J’en ai plusieurs en stock, mais comme les bons crus d’un bon whisky, je le prends à petites gouttes pour faire durer le plaisir et l’attente. Rien n’est plus meilleure que l’attente dont on se fait d’un auteur ou d’un roman…(ok, j’avoue, je finis plus facilement une bouteille de whisky que je ne commence un Brautigan – c’est dire le pouvoir de l’attente que je mets en lui)

    • Chinouk
      24 septembre 2015 à 10 h 56 min -

      Je suis pareil que toi, je crois que je vais le déguster comme je dégusterai un grand cru classé. Il faut absolument que je sorte un Mc Guane de ma Pal!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Logo les passions de chinouk