Les derniers Grizzlys de Rick Bass


avis Les derniers Grizzlys de Rick BassPremières phrases du livre :
Les étoiles brillent d’un éclat froid dans le ciel d’automne quand je quitte les bois de ma vallée du Yaak, dans le nord du Montana. Je ne suis pas certain que mon vieux camion tiendra jusqu’au sud du Colorado, mais je vais tenter le coup. Nous sommes à la fin du mois de septembre 1990. Mon ami Doug Peacok, le spécialiste des grizzlys, intrigué par la persistance des rumeurs selon lesquelles il y aurait encore des grizzlys dans le Colorado, m’a demandé de l’accompagner dans les montagnes pour en avoir le cœur net. La position officielle du gouvernement est que ces ours sont éteints là-bas.

Pourquoi ce livre
Après avoir lu, il y a quelques semaines, « Sur la route et en cuisine avec mes héros » de Rick Bass, j’avais envie de retrouver l’écriture de l’auteur. En allant farfouiller dans ma Pàl, j’ai opté pour
« Les derniers Grizzlys », un titre qui dort sur mes étagères depuis quelques années déjà, car le dernier livre que j’avais lu de Bass m’avait profondément ennuyée (Winter) et je n’étais pas très enthousiaste à retrouver celui-ci, bien que le sujet des grizzlys me tente énormément ! Mais à présent, c’est chose faite, et je ne le regrette absolument pas !

Mon avis sur Les derniers Grizzlys de Rick Bass

Et dire que cette pépite a dormi pendant des années dans ma bibliothèque. Je viens de refermer, avec un petit pincement au cœur, mon livre préféré de Rick Bass !

Dans Les derniers Grizzlys, Rick nous propose le récit de trois expéditions (qu’il a effectuées dans les années 90), dans les San Juan montagnes du Colorado où lui, une équipe de biologistes et Doug Peacock – son ami de longue date, spécialiste des grizzlys – partent à la recherche de potentielles traces de grizzlys. Une espèce en voie de disparition dans ces montagnes. Ils vont traquer le moindre indice, analyser la moindre crotte, empreinte, pour prouver la présence de cet ours dans les San Juan. Un endroit où ces animaux étaient pourtant présents, mais où ils ont été beaucoup chassés.

Ce livre est une pure merveille, une magnifique ode à la nature sauvage. L’écriture de Rick Bass est limpide comme l’eau d’une rivière sauvage. C’est beau, c’est drôle, c’est passionnant !

P226
«J’aime marcher seul. C’est aussi différent de la marche avec un ami que, disons, soulever des rochers est différent de soulever des haltères. On pense à de tout autres choses. Votre propre rythme et le rythme du jour ne sont plus les mêmes. Marcher seul me donne le sentiment d’être «ailleurs» comme détaché »

Outre le récit des expéditions, ce qui m’a énormément (mais alors vraiment!) plu dans ce livre, c’est la découverte de Doug Peacock, grand ami de Rick. C’est un personnage incroyablement intéressant et touchant. C’était d’ailleurs, lui-même, le plus grand ami d’Edward Abbey (désert solitaire, le gang de la clef à molette…). C’est également Doug qui a conduit Edward Abbey dans sa dernière demeure, et il est le seul à en connaître l’emplacement.

Tout ça pour dire que ce livre, c’est du Nature Writing à l’état pur. Après avoir tourné la dernière page, j’ai eu une furieuse envie de me replonger dans du Abbey et surtout de me procurer « Mes années grizzlys» de Peacock !

P257
« Il ne reste qu’une poignée de grizzlys dans le Colorado et dans quelques autres contrées sauvage de l’Ouest. […] Traqués par l’histoire, ils ne sortent plus que la nuit. Ils se promène autour des lacs de montagne, au dessus de la ligne des arbres. Leur fourrure ondule, leurs muscles roulent. Ils ont le ciel entre les dents. »

Je crois que vous l’aurez compris, j’ai eu un énorme coup de cœur pour ce magnifique livre.
Je ne peux que vous le recommander ! Billet direct pour les grands espaces sauvages !

Les derniers Grizzlys de Rick Bass est un livre que je relirai avec certitude !

Rick Bass | Les derniers grizzlys

9.5

L'HISTOIRE

9.5/10

L'ÉCRITURE DE L'AUTEUR

9.5/10

Infomations

  • Editions Gallmeister - (28 décembre 2016)
  • Collection Totem
  • 260 pages

4 commentaires

  • XL
    16 septembre 2019 à 23 h 06 min -

    que la couverture est belle

    • Chinouk
      18 septembre 2019 à 10 h 44 min -

      Effectivement, une couverture sublime. Je rage de l’avoir depuis longtemps dans ma pal et donc d’avoir l’ancienne couverture 🙁

  • Electra
    18 septembre 2019 à 12 h 00 min -

    j’ai plusieurs de ses livres (pareil anciens) et comme toi j’ai adoré son roman sur la cuisine du coup je pense me procurer celui-ci avec la couverture, je sens que je vais adorer !!!!!

  • Chinouk
    25 septembre 2019 à 11 h 06 min -

    C’est obligé que tu l’aimes !! n’hésite pas 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Logo les passions de chinouk