Le rêve de la baleine de Ben Hobson | éditions Rivages


avis le rêve de la baleinePremières phrases du livre :
Une pierre tombale serait posée demain, lui avait-on dit. Pour le moment, elle restait appuyée contre le mur de l’église, un rectangle gris sur la brique rouge. Alors que famille et amis rentraient lentement dans l’édifice, où étaient servis des rafraîchissements, des gâteaux, des friands à la viande, le petit l’observa, cette pierre, et le nom qui y était grâce, étonné de le voir écrit en entier.

Pourquoi ce livre
C’est le titre qui, en premier lieu, m’a attirée dans ce livre. Ensuite, la belle couverture des éditions rivages a fini de me convaincre de lire le résumé.

Le rêve de la baleine – Résumé

À la mort de sa mère, Sam se retrouve seul avec son père. Un père qui a du mal à faire face à la perte de sa femme et qui ne sait pas trop comment s’occuper de son fils. Tous les deux ne se connaissent pas vraiment, car le père travaille sur une île-usine au large et est absent une bonne partie dans l’année. Celui-ci ne sachant pas trop quoi faire de son fils de 13 ans, décide de l’emmener sur l’île avec lui pour lui apprendre son métier de dépeceur de baleine.
Avec Le rêve de la baleine, on va faire la connaissance de deux êtres perdus qui vont tenter, temps bien que mal, d’apprendre à vivre ensemble.

Mon avis sur Le rêve de la baleine

Avec Le rêve de la baleine, Ben Hobson nous propose une histoire particulièrement touchante. Un père et son enfant qui doivent se reconstruire suite à la perte d’un être cher, et s’apprivoiser mutuellement.

Une histoire où se côtoient : la haine, le pardon, l’amour, la tristesse, dans un environnement assez rude qu’est une usine de dépècement de baleine !
Un endroit où un enfant de 13 ans n’a rien à faire.
En ce qui concerne les deux personnages principaux, je me suis posé énormément de questions sur les agissements du père, mais les réponses m’ont été données à la toute fin du livre. Ce qui fait que l’on perçoit le personnage sous un autre jour.

On ne peut que ressentir de l’empathie pour le petit garçon, entre la perte de sa mère et les agissements de son père, la vie n’est pas facile pour lui. Son âge m’a toutefois dérangée, vu comment l’auteur le décrit et la façon dont son père parle de lui, il m’a paru avoir bien moins de 13 ans. Ayant un ado à la maison, je n’ai pu que comparer.

La plume de Ben Hobson est fluide et délicate. La lecture est agréable, les pages tournent toutes seules. Un livre que l’on dévore d’une traite.

Le rêve de la baleine est le premier roman de Ben Hobson, un auteur australien à suivre.

Le rêve de la baleine de Ben Hobson

8

L'ECRITURE DE L'AUTEUR

8.0/10

L'HISTOIRE

8.0/10

En résumé

  • Traduit par Alexandre Lassalle
  • Titre VO : To Become A Whale

Infomations

  • Rivages (1 mai 2019)
  • 381 pages
  • Broché : 23 €

Un commentaire

  • Electra
    24 juin 2019 à 11 h 41 min -

    je l’ai croisé en anglais – oui parfois il faut attendre la fin du roman pour mieux comprendre les agissements d’un personnage. Je le note si je le croise à la BM !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Logo les passions de chinouk