La grande traversée des Alpes de Jérôme Colonna D’Istria


Rédigé le 20 août 2020 ~ Coup de coeur Inside !

livre La grande Traversée des Alpes – Jérôme Colonna D’IstriaPremières phrases du livre :
Je repense au titre énigmatique de l’affiche au graphisme un peu suranné, en couleurs, illustrée sobrement par Samivel en 1970, qui orne depuis toujours les murs de la chambre à coucher du chalet savoyard de mes grands-parents : « À pied du Léman à la Méditerranée, la grande traversée des Alpes françaises ». L’image n’a pas bougé, comme si l’air des montagnes conservait aussi le papier.

Pourquoi ce livre :
Comme je vous l’indiquais dans mon billet de « Fugue au cœur des Vosges » de Franck Buchy il y a quelques jours, j’ai une très grande attirance pour le GR5 et dans ce livre il va être question de la partie alpine de ce sentier de grandes randonnées, celle qui m’intéresse le plus.
C’est donc avec un grand plaisir que je me suis lancée dans le récit de Jérôme Colonna D’Istria, et je n’ai pas été déçue !

La grande traversée des Alpes de Jérôme Colonna D’Istria – Mon avis

Un jour de juin, Jérôme Colonna D’Istria, médecin urgentiste de son état, décide de partir s’aérer l’esprit sur le GR5 et plus particulièrement sur la GTA (Grande Traversée des Alpes). Pendant 19 jours, 630 kilomètres et près de 40 000 mètres de dénivelé positif et négatif, pas après pas, il va relier le lac Léman à Nice et emprunter quelques variantes de ce sentier mythique.
Le départ à cet endroit est assez symbolique pour Jérôme, car celui-ci est d’origine corse, une île montagne posée sur la mer et le lac Léman posé sur la montagne.

De col en col (où l’on apprend qu’il est préférable de bivouaquer avant le col plutôt qu’en haut), de vallée en refuge, l’auteur nous offre un très beau récit de voyage, ultra rafraîchissant. De nombreuses rencontres vont venir jalonner son parcours : gardien de refuge, touriste, migrant, berger…

« La grande traversée des Alpes » est un vrai coup de coup pour moi. La plume de Jérôme Colonna D’Istria est belle, parsemée de poésie et de dictons (qu’il aime inventer). J’ai voyagé, rêvé et bien ri pendant ma lecture. Je n’ai pu la poser qu’une fois le pied de Jérôme sur le sable de Nice. Ses descriptions de la nature et ses rencontres sont assez immersives. Suivre sa randonnée pendant 19 jours a été un pur bonheur, sa plume est si bien rythmée qu’à aucun moment on ne s’ennuie. Ce fut un réel plaisir de le suivre dans sa belle traversée des Alpes. Et faire la GTA tranquillement dans son transat sans aucune ampoule c’est quand même assez cool ! À présent je n’ai qu’une envie : enfiler mon sac à dos et sauter dans le premier train en direction du lac Léman !

Si vous avez envie d’évasion, de calme et de nature, je vous recommande fortement de vous précipiter sur le récit dépaysant de Jérome Colonna D’Istria, croyez-moi, vous ne le regretterez pas.

La grande Traversée des Alpes de Jérôme Colonna D’Istria

9.5

L'ECRITURE DE L'AUTEUR

9.5/10

L'HISTOIRE

9.5/10

Infomations

  • Editions Transboréal - 28 mai 2020
  • Collection Voyage en poche
  • 240 pages

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.