Homo Sapienne de Niviaq Korneliussen


livre Homo Sapienne  de Niviaq KorneliussenPremières phrases du livre
1- Mes études terminées et nos revenus assurés, nous achèterons une maison avec beaucoup de pièces et un balcon
2- Nous nous marierons
3- Nous ferons trois-quatre enfants
4- Tous les jours, nous irons faire nos courses après le travail et nous rentrerons à la maison en voiture
5- Nous viellions et nous mourrons.

Pourquoi ce livre ?
J’aime le Grand Nord et tout ce qui s’y rapporte, alors en découvrant cette auteure groenlandaise, la première que je vais lire d’ailleurs, j’y ai vu l’opportunité d’en découvrir plus sur ce pays avec une voix féminine. Ce qui m’a surtout plu c’est que dans Homo Sapienne il va être question non pas de nature, de froid et de grands espaces, mais de la vie des Groenlandais de nos jours et qui plus est de jeunes gens ! Franchement un roman qui promet d’être vraiment intéressant.

Mon avis sur Homo Sapienne de Niviaq Korneliussen

Le livre de Niviaq Korneliussen commence sur les chapeaux de roues, de suite on est emporté dans la spirale de l’écriture dynamique et très nerveuse de la jeune auteure. Phrases courtes et parfois en anglais, sms, conversation Facebook, hashtags, ça va à 1000 à l’heure.

Le roman est découpé en cinq parties, chacune va donner voix à un personnage. On va suivre Fia, Inuk, Arnaq, Ivik et Sara, cinq jeunes adultes qui habitent Nuuk, la capitale du Groenland. Ils s’amusent, font la fête (beaucoup), boivent, s’aiment, se quittent, se cherchent. Ils sont en quête de leur identité personnelle.

Homo Sapienne est le premier roman groenlandais qui met en scène des lesbiennes, un homosexuel, une bisexuelle et une transsexuelle. Il prône la diversité sexuelle, l’acceptation de soi dans un pays somme toute assez avant-gardiste.

L’auteure nous dit que dans sa jeunesse, les récits de chasse et de nature ne l’intéressaient pas, ce qu’elle voulait, elle, c’était un livre qui lui parle, qui raconte ce qu’elle était en train de vivre. Elle ne l’a jamais trouvé, alors elle l’a écrit !

Plus que le fond, j’ai vraiment adoré la forme de ce livre, le style de l’auteure est incroyable, on sent la fougue de sa jeunesse qui transpire de ses mots. La préface est elle aussi très intéressante, elle m’a bien éclairée sur les jeunes de ce pays. Une chose est sûre : je vais surveiller cette auteure de très près !

Homo Sapienne de Niviaq Korneliussen

7.8

L'ECRITURE DE L'AUTEUR

8.5/10

L'HISTOIRE

7.0/10

En résumé

  • Traduit par Inès Jorgensen
  • Titre V.O. : Homo Sapienne

Infomations

  • Editions 1018
  • Paru le 6 février 2020
  • 192 pages

2 commentaires

  • Karine
    8 mars 2020 à 18 h 13 min -

    J’ai beaucoup aimé aussi! Un roman choc.

    • Chinouk
      31 mars 2020 à 9 h 53 min -

      une belle découverte que cette auteure, à suivre…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Logo les passions de chinouk