Ce qui nous tue de Tom McAllister


Rédigé le 15 mars 2020

Ce qui nous tue de Tom Mc Allister livrePremières phrases du livre :
Comme il a un peu de temps à tuer, le tireur gare sa voiture devant One Brother’s Pizza et se dit : juste une part, une part ne va pas me ralentir. Il se dit : Une part, ça pourrait même me faire du bien. Il se dit : C’est mon choix, je fais un choix et personne au monde n’a son mot à dire sur le choix que je fais.

Pourquoi ce livre
Encore un livre qui traite de tueries de masse dans un lycée, et comme je vous l’ai dit dernièrement avec ma chronique de « Le noir entre les étoiles »c’est un sujet qui m’intéresse grandement. C’est donc avec un grand plaisir que j’ai postulé au partenariat proposé par le Picaboriverbookclub et les éditions du Cherche-midi, car ici, nous allons voir la fusillade non pas par les familles, mais par une personne qui a subi des dommages collatéraux à cause des médias. C’est un angle d’approche que je trouve très intéressant.

Mon avis pour Ce qui nous tue de Tom McAllister

Anna Crawford est professeure d’anglais au lycée de Seldom Falls de Pennsylvanie. Elle vient de se faire virer pour insubordination quand, dans les jours qui suivent, un étudiant pénètre dans les locaux du lycée et se livre à une tuerie de masse : 19 morts, 45 blessés. Anna est la première suspectée par le FBI, et même si celle-ci est très vite innocentée, le mal est fait : elle a été montrée du doigt, sa vie, jetée en pâture aux foules, ne sera plus jamais la même.

C’est Anna Crawford qui va nous raconter son histoire, elle nous montre comment elle voit le monde devenir fou, et qui pour seule réponse à ce drame atroce propose davantage de médias et de caméras, toujours plus de hashtags, d’armes, de virilité triomphante et de lois absurdes.

Les premières phrases du prologue de ce livre m’ont complètement happé ! Je n’avais pas spécialement prévu de lire ce livre ce jour, mais après ces quelques phrases impossibles de le lâcher. Et finalement, je ne l’ai reposé qu’une fois terminé !

Le prologue donne voix au tueur, il nous explique son raisonnement et ses motivations. Mais ensuite, nous allons suivre l’histoire d’Anna Crawford sur un an. Elle va nous raconter la décente aux enfers qu’elle vit depuis que les médias se sont acharnés sur elle, faisant d’elle la coupable idéale alors qu’elle n’y est pour rien. Nous allons voir aussi comment les médias vont s’acharner sur la mère du tueur.

« En Amérique, on envoie les enfants à l’école pour se faire tuer et apprendre l’algèbre, la physique, l’histoire, la biologie, la littérature. Les nations moins civilisées ne possèdent pas de systèmes aussi organisés pour assassiner leurs enfants. »

L’histoire de « Ce qui nous tue » de Tom Mc Allister est captivante, on pourrait facilement oublier que c’est un roman tellement elle est criante de vérité. L’auteur dépeint avec brio et perspicacité l’addiction aux armes des États-Unis ainsi que les dangers de la surmédiatisation.
Un sujet un peu dans l’air du temps avec ce qui se passe dans le monde en ce moment !

L’écriture de Tom Mc Allister est addictive et très dynamique. Il nous propose un personnage féminin très bien planté, il m’est arrivé plusieurs fois d’oublier que c’était un homme qui avait écrit ce livre tellement il dénonce le machisme des hommes de façon très sarcastique.

Je vous recommande fortement ce roman, qui propose une approche différente et intéressante du sujet des tueries de masse.

Ce livre est un très bon premier roman, il est plus que certain que je vais surveiller les futures parutions de cet auteur !

Ce qui nous tue de Tom McAllister

8.5

L'ECRITURE DE L'AUTEUR

8.5/10

L'HISTOIRE

8.5/10

En résumé

  • Traduit par Anne Le Bot
  • Titre V.O. : How to be safe

Infomations

  • Cherche Midi - 6 février 2020
  • 264 pages

2 commentaires

  • Karine
    15 mars 2020 à 14 h 54 min -

    Le sujet m’interpelle aussi… et le sujet des « faux coupables » dont la vie est brisée également. Du coup, il faut hein!

  • Chinouk
    31 mars 2020 à 9 h 52 min -

    C’est le premier livre que je lis qui traite des  » faux coupables », intéressant je trouve.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.