Se cacher pour l’hiver de Sarah St Vincent


Rédigé le 23 décembre 2020

livre Se cacher pour l’hiver de Sarah St Vincent
Premières phrases du livre:
Les derniers chasseurs de cerfs de la journée repartis, j’ai fermé le magasin, compté la caisse en gardant un œil sur le parking de gravier, que la neige transformait en une étendue grise tachetée de blanc. On y avait abandonné une voiture quelques semaines plut tôt, une Subaru marron antédiluvienne qui disparaissait petit à petit sous un linceul immaculé et dont les pneus se dégonflaient. Un profond silence se déversait de la forêt, se frayait un chemin parmi les pins, glissait sur les ruisseaux gelés et cachés, dérivait sur les bourrasques.
Pourquoi ce livre
J’ai découvert ce titre grâce au groupe Facebook du Picaboriverbookclub où ce titre était proposé en partenariat avec les Éditions Delcourt. La couverture m’a tout de suite fait de l’œil, et puis le titre m’a carrément parlé. J’ai donc postulé et eu la chance de remporter un exemplaire de Se cacher pour l’hiver.

Mon avis sur Se cacher pour l’hiver de Sarah St Vincent

Kathleen travaille dans un snack, entouré de gîtes d’étapes dans un parc naturel en Pennsylvanie. Un endroit isolé, perdu au milieu des Blue Ridge Mountains, surtout connu l’été des randonneurs qui parcourent le célèbre sentier de randonnée qui traverse les Appalaches. L’hiver, c’est exclusivement les chasseurs du coin qui font vivoter le lieu.

Un jour, un étranger arrive, il cherche un gîte pour dormir et grâce à la générosité de Martin, le propriétaire, il reste quelques jours dans le coin. Petit à petit, Kathleen et lui vont faire connaissance, ils ont en commun le goût de la littéraire russe et un passé douloureux. Mais très vite des doutes et des interrogations vont s’immiscés dans l’esprit de Kathleen, qui est vraiment Daniil, pourquoi ce cache-t-il ici ?

Avec Se cacher pour l’hiver, Sarah St Vincent nous offre une histoire qui prend son temps pour se dévoiler, l’ambiance y est paisible (en surface ), et feutrée. Puis petit à petit, l’auteure nous dévoile le passé de ses personnages, on apprend que Kathleen a vécu quelque chose de pas facile, que Daniil a fait quelque chose de terrible dans son pays qui lui fait honte, et que même Martin, le propriétaire, a quelque chose à cacher.

Avec les personnages de Kathleen et Daniil , l’auteur va aborder des thèmes graves tels que la violence conjugale, la dépendance ou l’atteinte aux droits de l’Homme , mais les faits sont amenés doucement, distillés de-ci de-là entre deux sapins enneigés.

Se cacher pour l’hiver est un livre qui prend son temps, où finalement il ne se passe pas grand-chose excepté ses incursions dans le passé qui nous font connaître les personnages.

Un livre paisible, feutré pour s’évader un moment dans les sublimes paysages hivernaux des Blue Ridge Mountains.

Se cacher pour l’hiver de Sarah St Vincent

7

L'ECRITURE DE L'AUTEUR

7.0/10

L'HISTOIRE

7.0/10

En résumé

  • Traduit par Eric Moreau
  • Titre VO : Ways to Hide in Winter

Infomations

  • Delcourt Littérature - 14 octobre 2020
  • 264 pages

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.