Sauvage de Jamey Bradbury | Gallmeister


livre sauvage Jamey Bradbury GallmeisterPremières phrases
J’ai toujours su lire dans les pensées des chiens. Mon père dit que c’est dû à la manière dont je suis venue au monde, née sur le seuil de la porte ouverte du chenil, avec vingt-deux paires d’yeux canins qui me regardaient et les aboiements et hurlements de nos chiens qui furent les premiers sons que j’aie entendu.

Pourquoi ce livre
Il me fait envie depuis longtemps ce livre ! Les éditions Gallmeister teasent leurs sorties pratiquement deux mois à l’avance. Alors, c’est dur dur d’attendre quand une parution nous fait envie . Il faut dire qu’avec une telle couverture, ce livre ne pouvait que plaire à l’amoureuse du Grand Nord que je suis ! Le résumé aussi, bien évidemment, m’a énormément plu, pareil dès qu’il est question de chien de traîneau, je suis là !

Résumé de Sauvage

À dix-sept ans, Tracy possède un don inné pour la chasse et les pièges. Elle vit à l’écart du reste du monde et sillonne avec ses chiens de traîneau les immensités sauvages de l’Alaska. Immuablement, elle respecte les trois règles que sa mère, trop tôt disparue, lui a dictées : «ne jamais perdre la maison de vue», «ne jamais rentrer avec les mains sales» et surtout «ne jamais faire saigner un humain». Jusqu’au jour où, attaquée en pleine forêt, Tracy reprend connaissance, couverte de sang, persuadée d’avoir tué son agresseur. Une ambiance de doute et d’angoisse s’installe dans la famille, tandis que Tracy prend peu à peu conscience de ses propres facultés hors du commun.

Mon avis sur Sauvage de Jamey Bradbury

J’ai envie de dire un grand merci aux éditions Gallmeister de nous permettre de découvrir de tels auteurs ! L’histoire que nous propose ici Jamey Bradbury est juste captivante !

Avec sauvage, nous faisons la connaissance de Tracy, une ado de 17 ans, passionnée de course de traîneaux et de nature sauvage. Elle passe la plus grande partie de son temps à parcourir ses lignes de trappe dans les forêts enneigées de l’Alaska. Son plus grand rêve : participer à l’Iditarod qui est la plus grande course de traîneaux du monde, une course que son père, ancien musheur, a déjà gagnée.
Un père et un frère qu’elle aime plus que tout.

Tracy n’est pas une adolescente comme les autres, elle est plus à l’aise seule dans la forêt qu’en société. Elle doit aussi apprendre à vivre avec un don transmis par sa mère, disparue trop tôt. J’ai eu beaucoup d’empathie pour ce personnage.

C’est ici qu’intervient le côté un peu « fantastique » du roman. À la lecture du résumé, ce mot m’avait légèrement fait peur, mais finalement j’ai plus vu la « différence » de Tracy comme un don plutôt que par quelque chose de fantastique. Pour moi, le fantastique ce n’est pas quelque chose qui ne peut être vrai, alors qu’ici ce don, étrangement, il me paraissait pouvoir être réel sous les mots de l’auteure.

Il faut dire que l’écriture de Jamey Bradbury est incroyable, j’étais complètement en immersion dans la tête de Tracy. Je voyais tout : la forêt, la cour de la maison, les chiens…

C’est comme si, moi aussi, je vivais son « don », j’ai trouvé les conséquences de celui-ci magnifiquement retranscrites. J’aimerais beaucoup pouvoir faire l’expérience de ressentir de telles choses (sans passer par le côté gore du truc bien évidemment).

Sauvage est un livre qui marque et ne laissera personne indifférent ! Il est beau (très) et terrible (très) à la fois.
Pendant toute l’histoire, on se demande comment cela va finir, et la fin ne m’a pas déçue, loin de là ! Elle était même évidente finalement.

Sauvage est un roman d’initiation magnifique comme seul Gallmeister peut nous en proposer : il y a eu Lucy (Lucy in the sky), Nell et Éva (Dans la forêt), la touchante Maddie (Une histoire des loups) et l’incontournable Turtle dans le sublimissime « My absolute Darling » et à présent il y Tracy.

J’ai d’ailleurs retrouvé dans Tracy ce que j’ai aimé dans Maddie et Turtlle. Il faut noter que Sauvage est le premier roman de Jamey Bradbury comme My absolute Darling est le premier de Gabriel Tallent.

Alors Gallmeister, dénicheur de talent ? La chose qui est sûre c’est que vous devez absolument lire Sauvage, frissons garantis.

Jamey Bradbury | Sauvage

9

L'ECRITURE DE L'AUTEUR

9.0/10

L'HISTOIRE

9.0/10

En résumé

  • Traduit par Jacques Mailhos
  • Titre V.O. : The Wild Inside

Infomations

  • Editions Gallmeister (7 mars 2019)
  • 313 pages
  • Broché : 22.50 €

3 commentaires

  • Marie-Claude
    2 avril 2019 à 14 h 51 min -

    Je l’avais repéré, très tentée. Mais dis-moi, cette histoire de «don», ça m’inquiète un peu. Tu peux me dire c’est de quelle nature?!

  • Chinouk
    2 avril 2019 à 15 h 00 min -

    Je n’ai pas envie d’en dire trop pour garder le mystère et la découverte, mais sache que ce n’est pas quelque chose de « fantastique » ( dans le genre je fais un truc incroyable) c’est plutôt quelque chose dans le ressenti.

  • Marie-Claude
    3 avril 2019 à 19 h 16 min -

    Ça devrait bien passer, alors. Je te fais confiance!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Logo les passions de chinouk