Little Big Man de Thomas Berger


Rédigé le 23 février 2022 ~ Coup de coeur Inside !

livre Little Big Man de Thomas BergerPremières phrases du livre
J’ai eu l’immense privilège de fréquenter le regretté Jack Crabb – pionnier de l’Ouest, éclaireur indien, as de la gâchette, chasseur de bison, Cheyenne d’adoption – durant les derniers jours de son passage sur cette terre. Offrir un compte rendu de ma collaboration avec cet étonnant personnage n’est peut-être pas hors de propos ici, car j’ai de bonnes raisons de croire que sans mon concours, j’oserai dire catalytique, ces extraordinaires mémoires n’auraient jamais vu le jour. Cette déclaration apparemment immodeste se trouvera, je l’espère, justifiée par les paragraphes qui suivent.

Pourquoi ce titre
Je connais ce titre depuis très (très) longtemps, mais pour je ne sais quelle raison ce livre n’a jamais croisé ma route. Étrange pour l’amoureuse de la culture amérindienne que je suis. Je me suis aussi toujours refusé de regarder le film éponyme tant que je n’avais pas lu le livre. Je remercie donc Gallmeister de l’avoir retraduit et mis à son catalogue, car non seulement je vais enfin lire ce chef-d’œuvre, mais en plus je vais pouvoir arrêter d’avoir l’air inculte lorsqu’on me demande si j’ai vu le fameux film avec Dustin Offman.

Résumé 

À l’âge de cent onze ans, Jack Crabb entreprend de dicter ses Mémoires sur un magnétophone depuis son hospice et c’est tout un pan de l’histoire de l’Ouest
 qui se révèle… Retour en 1852 : la rencontre pacifique entre un convoi de migrants et un groupe de Cheyennes tourne au carnage. Le jeune Jack, un des seuls survivants, se voit emmené au camp des Indiens et élevé au sein de la tribu. Mais contre toute attente, il trouve chez les sauvages un idéal de vie qui lui sera à jamais refusé lorsqu’il retournera chez les Blancs…
Adapté au cinéma en 1970 par le cinéaste Arthur Penn avec Dustin Hoffman, Faye Dunaway et le chef Dan George, Little Big Man marque un tournant du western : les Indiens y étaient enfin réhabilités, et leur rôle reconnu dans la construction de l’Amérique contemporaine.

Mon avis

Dans « little Big Man », nous allons suivre Jack Crabb pendant les 34 premières années de sa vie, bien que nous faisons sa connaissance alors qu’il a 110 ans. Dans l’avant-propos nous découvrons ce personnage haut en couleur et un peu exécrable sur les bords, par la plume d’un journaliste amateur de la culture amérindienne, venu l’interroger sur sa supposée vie chez les Cheyennes. Cet avant-propos est très intéressant, car il pose bien le personnage de Jack Crabb et nous conditionne pour la lecture et la compréhension de son récit à venir.

Et ce qu’on peut dire après la lecture de cette pseudo biographie c’est que Jack Crabb a vécu une vie incroyable, riche en rebondissements. Un coup chez les Cheyennes, un coup chez les « blancs », un coup chez les Cheyennes. Il va ou le vent le porte cet homme.

Bien que ce livre fasse 730 pages à aucun moment on ne s’ennuie, pas de temps mort dans la vie de Crabb ( et dans ce roman) . L’écriture de Thomas Berger (la traduction de Marc Boulet) est très agréable à lire et captivante. On se cultive et on rit en même temps, car personne est dupe sur les affabulations du personnage.

À ses côtés, on va participer au massacre de la Washita River et à la bataille de Little Bighorn qui signe la mort du général Custer. On va croiser beaucoup de personnages connus de ce récit : Custer bien sûr, mais aussi l’as de la gâchette Wild Bill Hickok , le célèbre chasseur de bisons Wyatt Earp , calamité Jane…

Ce livre que j’ai dévoré avec enthousiasme m’a donné envie de poursuivre ma découverte de cette période de l’histoire américaine , et de me procurer un livre plus « sérieux » sur la bataille de Little Bighorn, et d’approfondir ma connaissance sur les personnages qui croise la route de Jack. J’ai vu qu’il existait des films sur Wild Bill Hickok et Wyatt Earp.

Little Big Man de Thomas Berger est un livre passionnant qui se lit tout seul, n’ayez surtout pas peur de son nombre de pages. Cet aussi une bonne entrée en matière pour découvrir cette époque de l’histoire américaine, bien qu’il faille prendre les propos de Jack avec de grosses pincettes 🙂

Lisez-le ! Plaisir garanti.

Little Big Man de Thomas Berger

9

L'ECRITURE DE L'AUTEUR

9.0/10

L'HISTOIRE

9.0/10

En résumé

  • Titre VO: Little Big Man
  • Traduit par Marc Boulet

Infomations

  • GALLMEISTER - 3 février 2022
  • 736 pages

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.