Les sortilèges du Cap Cod de Richard Russo


Les sortilèges du Cap CodL’histoire :
La famille, la transmission, le couple et ses compromis : autant de thèmes abordés avec brio et subtilité par Richard Russo, qui sait aussi conjuguer l’humour avec l’émotion. Professeur dans une université du Connecticut, Jack Griffin est invité à Cape Cod avec sa femme Joy, le temps d’un mariage. C’est l’occasion rêvée d’une escapade en amoureux. Mais le week-end, qui s’annonçait enchanteur, se révèle dévastateur. Il sonne le glas du couple, réveille les espoirs déçus, les conflits jamais résolus. Joy regagne ensuite le Connecticut, tandis que Jack part pour Los Angeles. Un an plus tard, le mariage de leur propre fille scelle leurs retrouvailles. Elles sont d’autant plus mouvementées que cette fois, Jack transporte non seulement les cendres de son père qu’il trimballait depuis un an et demi dans le coffre de sa voiture mais aussi celles de sa mère, décédée six mois plus tôt, et dont l’esprit sarcastique ne le lâche pas une seconde.

Premier paragraphe :
Le réveil trônant sur la table de nuit de sa chambre d’hôtel n’affichait que 5:17 ; et pourtant Jack Griffin, tout à coup parfaitement réveille, comprit qu’il n’arriverait pas à ce rendormir. Il s’était laissé gagner trop tôt par le sommeil. Accompagnant l’insomnie, une sensation de malaise le submergeait : ce qu’il n’avait pas voulu admettre, la veille, face aux autres comme à lui-même devenait une évidence dans l’obscurité solitaire qui précédait l’aube. Il aurait dû ravaler sa fierté et attendre Joy un jour de plus.

Pourquoi ce livre ?
Parce que c’est un Richard Russo et que j’aime beaucoup cet auteur

Note : 8/10

Mon avis:Quel plaisir de retrouver l’écriture fluide de Richard Russo, l’ouverture d’un de ses romans est toujours la promesse de plusieurs heures de bonheur, même si, pour moi, cet opus n’est pas mon préféré, j’ai quand même passé un bon moment avec cette lecture.
Jack Griffin, est un homme encore sous l’emprise très forte de ses parents, ce qui le perturbe énormément dans sa vie de tous les jours, il transporte dans son coffre de voiture sans cesse les cendres de son père qu’il n’arrive pas à disperser, il est harcelé au téléphone par sa mère…
Les personnages de cette histoire ont un humour assez caustique, et quelques scènes sont mémorables : la répétition du mariage de sa fille par exemple.

Un roman qui débute très fort puis se calme dans sa deuxième partie sans pour autant devenir ennuyant. Je vous recommande donc avec plaisir « Les sortilèges du Cap Cod »

Richar Russo parle de son roman

Les sortilèges du Cap Cod – Richard Russo – Collection 10/18 – 325 pages – 8,40€


50 états, 50 billets , le challenge :Connecticut: État où habite le héros.


8 commentaires

  • Myrtille
    19 septembre 2012 à 12 h 44 min -

    J’en ai un dans ma PAL, j’espère pouvoir le lire cet automne. en tout cas tu m’en donne encore plus envie ^_^

  • Chinouk
    20 septembre 2012 à 9 h 33 min -

    Je n’ai pas lu celui qui est dans ta PAl, bientôt aussi 🙂

  • le Bison
    20 septembre 2012 à 22 h 53 min -

    J’aime bien le ‘Parce que c’est un Richard Russo’.

    Je n’en ai lu qu’un. Mais un m’ a suffit pour me sentir impliquer dans ce ‘Parce que c’est un Richard Russo’. Ce seul livre lu de l’auteur -pour le moment- m’a apporté joie, sourire et jubilation. J’ai adoré son écriture, son histoire et ses sarcasmes pleins d’ironie.

    ‘Un rôle qui me convient’ pour un auteur qui à priori me convient. Va falloir que j’évolue et que j’en dégote d’autres de ‘Parce que c’est un Richard Russo’.

    • Chinouk
      21 septembre 2012 à 12 h 58 min -

      Un rôle qui me convient sera mon prochain « ‘Parce que c’est un Richard Russo ». J’ai découvert Rchard Russo avec Quatre saisons à Mohawk et entre nous cela à été de suite le coup de foudre qui c’est confirmé avec la lecture du génial : Le déclin de l’empire Whiting.

  • sofynet
    23 septembre 2012 à 11 h 28 min -

    Voilà qui me donne très envie de découvrir cet auteur ! Hop, billet ajouté. Bon dimanche !

  • Touloulou
    23 septembre 2012 à 23 h 36 min -

    Bonsoir
    J’ai justement repéré ce roman cet après-midi au festival America… et voir un avis positif me conforte dans mon envie de le lire !

    • Chinouk
      24 septembre 2012 à 16 h 29 min -

      J’espère pouvoir me rendre à ce festival l’année prochaine 🙂

  • Theoma
    25 septembre 2012 à 17 h 17 min -

    il est déjà noté…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Logo les passions de chinouk