Le Poids du monde de David Joy


Le Poids du monde avisPremières phrases du livre :
Aiden Mcall avait douze ans la seule fois où il entendit les mots « je t’aime ». Mais même alors, il les entendit moins qu’il ne les lut sur les lèvres de son père. Sa mère était en train de plier du linge sur l’accoudoir du canapé. Lui était assis face à elle dans un fauteuil inclinable qui était en permanence en position allongée et regardait un épisode confus de Ren et Stimpy qu’il avait déjà vu mille fois.

Pourquoi ce livre
J’ai envie de lire ce roman depuis sa sortie en grand format. Il s’avère que j’ai bien fait d’attendre la sortie poche, car je suis tombée amoureuse de sa couverture chez les éditions 10/18. Alors plus question d’attendre et de reporter cette lecture qui me fait envie depuis un an !

Mon avis sur Le Poids du monde de David Joy

Aiden et Thad sont comme des frères, ils vivent dans le même mobil-home depuis qu’ils sont petits. Les deux gars grandissent comme ils peuvent, livrés à eux même. La mère de Thad vit dans une maison, sur le même terrain, mais ne s’occupe de son fils que de loin. Aiden, quant à lui, suite à un drame familial, n’a plus de parents.

Aiden fait tout pour se sortir de cette vie minable et quitter la ville. Il bosse et économise comme il peut l’argent qu’il gagne alors que Thad, lui, s’enfonce de plus en plus chaque jour dans la défonce.

Aiden aime beaucoup Thad, il est hors de question pour celui-ci de quitter la ville sans son ami.
Lors d’une visite chez leur dealer, celui-ci se tue accidentellement. Les deux hommes se retrouvent avec une quantité de drogue et d’argent inespérée. Une manne financière qui va les aider, ou pas, à démarrer une autre vie.

Avec Le poids du monde de David Joy, on entre de plain-pied dans l’Amérique profonde, où les jeunes — et les moins jeunes —, ne se font aucune illusion sur leur avenir.

L’écriture de David Joy est addictive, percutante ! J’ai suivi l’histoire de Thad et Aiden d’une traite. Impossible de lâcher mon livre. Une histoire pourtant triste, noire, pleine de désespoir avec des personnages au fond du trou. Des personnages qui sont parfaitement posés. Il est impossible de rester insensible à leurs problèmes.

J’ai eu beaucoup d’empathie pour Aiden, un vrai bon gars qui tente par tous les moyens de se sortir de sa minable vie, bien que Thad fasse tout pour l’enfoncer encore plus.

J’étais vraiment peiné pour lui en voyant dans quelle spirale de violence il était embarqué.
C’est clairement un personnage qui va me marquer longtemps.

Je découvre avec ce livre l’écriture de David Joy, je pensais pourtant avoir lu son premier livre, mais il s’avère que je l’ai confondu avec un autre titre. Il va falloir qui j’y remédie du coup.

Le poids du monde de David Joy est un très bon livre qui remue les tripes. Une lecture qui ne laisse pas indifférente et que je vous recommande fortement.

DAVID JOY - LE POIDS DU MONDE

9

L'ECRITURE DE L'AUTEUR

9.0/10

L'HISTOIRE

9.0/10

En résumé

  • Traduit par Fabrice Pointeau
  • Titre VO : The Weight of this World

Infomations

  • 10 X 18 - 4 juillet 2019
  • 321 pages

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Logo les passions de chinouk