Le chagrin et la grâce de Wally Lamb


Rédigé le 30 avril 2020 ~ Coup de coeur Inside !

 Le chagrin et la grâce de Wally Lamb
Premières phrases du chagrin et la grâce de Wally Lamb :
Ce soir-là, ils assuraient tous les deux leur dernier service chez Blackjack Pizza même s’ils étaient les seuls à le savoir. Il faut au moins leur reconnaître ça : c’étaient des dissimulateurs-né. Des organisateurs patients. Ça faisait un an qu’ils mijotaient leur coup, laissaient des traces de leurs intentions : sur papier, sur vidéo, sur internet. En fin de première, l’un deux avait écrit sous leur photo de classe : « Bon Dieu, j’ai hâte de les voir crever, j’ai déjà le goût du sang dans la bouche » L’autre avait ajouté : « Tuer des ennemis, faire tout péter, buter des flics ! Ma colère sera divine ! »

Pourquoi ce roman
J’ai découvert ce roman complètent par hasard, puisqu’il faisait partie des choix d’une copinaute lors d’un swap auquel j’ai participé. En lisant le résumé, en lien avec la tuerie de Colombine, il était évident pour moi que j’allais me procurer ce livre. Ce que j’ai fait aussitôt, mais je n’avais pas fait attention à sa grosseur : 800 pages, piouf un beau pavé ! Du coup, j’ai mis du temps à me décider à le sortir de ma pal. Mais voilà, c’est fait !

Mon avis sur Le chagrin et la grâce de Wally Lamb

Quand, en avril 1999, son épouse Maureen échappe de justesse au massacre de Columbine, Caelum cherche refuge avec elle dans la ferme de son enfance à Three Rivers, Connecticut. C’est là qu’il découvre des archives familiales insoupçonnées : les lettres de son aïeule, militante abolitionniste, anéantie par la perte de ses fils au front ; les journaux de son arrière-grand-mère, fondatrice de la prison pour femmes du comté, hantée par la descente aux enfers de sa sœur ; des coupures de presse sur les tragédies locales de ces années 60 qui ont vu grandir Caelum aux côtés d’un père alcoolique revenu traumatisé de la guerre de Corée… Au fil de ses recherches, Caelum, stupéfait, voit se recomposer deux siècles d’une histoire familiale pleine de bruit et de fureur, et ressurgir le terrible secret de ses origines…

Wow, que dire de ce livre ! 800 pages foisonnantes et passionnantes, où l’on ne s’ennuie pas une seule seconde.

En fil rouge, nous allons suivre Caelum et Maureen qui vont tous deux tenter de survivre, chacun à leur manière, aux drames qu’ils ont vécus, passés et présents.
Les thèmes abordés y sont tellement vastes : massacre de Columbine, 11 septembre, Katerina, la guerre de Corée, la guerre de Sécession, suicide, et j’en passe.
La construction du récit est incroyablement efficace et très bien maitrisée, car malgré tous les thèmes abordés qui s’entremêlent, à aucun moment l’auteur ne nous perd en route. L’écriture de Wally Lamb est très agréable à lire et les pages tournent toutes seules.

En revanche, même si les carnets et lettres des ancêtres de Caelum sont passionnants, j’ai tout de même préféré la partie actuelle du récit, découvrir comment Maureen allait se remettre du traumatisme qu’elle a vécu et comment Caelum allait vivre cela de son côté. Cette histoire est complètement addictive, j’ai lu ce roman en 5 jours, un record pour moi.

Le chagrin et la grâce est un gros pavé qui se lit très bien et rapidement, alors surtout n’hésitez surtout pas à vous lancer. Pour ma part, il a renforcé mon envie d’en lire encore plus sur le massacre de Columbine et de revisionner le documentaire de Michael Moore «Bowling for Columbine » ainsi que le film « Elephant » de Gus Van Sant.

Le chagrin et la grâce de Wally Lamb

8.8

L'ECRITURE DE L'AUTEUR

9.0/10

L'HISTOIRE

8.5/10

En résumé

  • Traduit par Isabelle Caron
  • Titre V.O. : The Hour I First Believed

Infomations

  • Le Livre de Poche (9 mars 2011)
  • 800 pages

4 commentaires

  • Electra
    30 avril 2020 à 16 h 50 min -

    j’ai eu un de ses romans entre les mains, je le croise toujours en bibliothèque mais j’ai toujours eu peur du côté « guimauve » tu vois ce que je veux dire ?mais apparemment tu n’as pas du tout ressenti cela. Du coup, je vais réfléchir à deux fois en le recroisant !

  • Anne
    1 mai 2020 à 20 h 51 min -

    J’ai beaucoup aimé ce roman, lu il y a dix ans je crois, aux débuts de mon blog.

  • Karine
    16 mai 2020 à 16 h 34 min -

    Je l’ai acheté il y a une éternité. Il faudrait que je tente le coup hein!

    • Chinouk
      19 mai 2020 à 10 h 05 min -

      ah ben oui !! Yapluka 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.