La Maison des marées de Kenneth White


Kenneth White La Maison des maréesPremières phrases
D’une manière générale, c’est l’Atlantique qui régit notre territoire : il crée le climat, sculpte les côtes, imprègne les esprits.
L’océan dans ces contrées se rétrécit en trois principaux canaux : le canal Saint-Georges, entre l’Angleterre et l’Irlande, le canal de Bristol, entre l’Angleterre en le pays de Galles, et la Manche, entre l’Angleterre et la France. À une certaine époque, il n’y a pas si longtemps, ces détroits et bras de mer étaient des langues de glace qui apportaient une froideur boréale à nos eaux, et, dans les profondeurs, ils restent encore en contact avec l’Arctique. Mais de nos jours, les espaces marins locaux sont aussi alimentés en surface par les eaux tièdes venues de l’Amérique tropicale.

Pourquoi ce livre
Je suis extrêmement fan de l’écriture de Kenneth White, celui-ci ayant une production prolifique, j’ai le rêve un peu fou de lire tous ses écrits. Comme ma dernière lecture de cet auteur commence à dater, j’ai eu envie de retrouver sa plume. En faisant quelques recherches, je suis tombée sur La Maison des marées dans lequel Kenneth White va nous parler de son installation près de Trebeurden, endroit qui a bercé mon enfance.

Résumé La Maison des marées

Personne ne sait voir, aimer, raconter lieux et paysages mieux que le grand écrivain d’origine écossaise Kenneth White. Depuis toujours, il collectionne les terres, les océans, les pierres, les chemins, les vents et les brumes. Il aime marcher, se perdre, faire des rencontres. Voici quelques années, il s’est arrêté sur la côte nord de la Bretagne. À la fois espace ouvert et lieu concentré, propice à la rêverie, aux promenades, à la lecture. Segalen, Chateaubriand, Renan ne sont pas très loin. Faulkner ou Kerouac lui font parfois signe, entre la visite amicale d’un géographe, d’un pêcheur ou d’un routard…

Mon avis pour La Maison des marées de Kenneth White

Ce livre est composé de chroniques dans lesquelles Kenneth White nous propose de le suivre lors de ses randonnées dans la lande bretonne proche de chez lui, nous parle de ses rencontres organisées ou impromptues. Il nous fait visiter sa maison en pierre qu’il a rénovée, qui est devenue son havre de paix. Il nous raconte aussi sa manière de travailler dans son atelier dédié à la lecture et à l’écriture. Sa vie – presque d’ermite – dans ce petit bout de Bretagne armoricaine où il se sent vraiment à sa place.

J’ai adoré la première moitié de ce livre, j’y fais la connaissance de son chez lui, de sa manière de travailler.
L’écriture de Kenneth White est si belle que j’ai parfaitement ressenti les embruns quand il nous conte ses nombreuses randonnées, la grisaille des jours de novembre ou l’ambiance qui se dégage de son atelier, un pur bonheur.

En revanche, j’ai trouvé la seconde partie beaucoup moins intéressante et un peu lassante sur la fin quand, par exemple, il nous raconte la venue d’un voisin ou d’un voyageur venu le rencontrer.

J’ai longtemps hésité à vous parler de La Maison des marées sur le blog, car le livre n’est plus édité ( mais on le trouve d’occasion) et puis j’ai eu peur de le regretter plus tard, sait-on jamais, peut être qu’un éditeur le ressortira un jour.

Quand j’ai montré ce livre sur mon compte instagram, vous avez été nombreux à me dire qu’il vous tentait pour les randonnées en Bretagne. Après ma lecture, je ne recommanderai pas ce livre à tout le monde, je pense qu’il faut connaître un peu Kenneth White pour pouvoir pleinement l’apprécier.

La Maison des marées est donc un livre à la première partie passionnante, à réserver tout de même aux fans de l’auteur. Si vous souhaitez découvrir Kenneth White, je vous recommande plutôt de vous diriger vers ces deux sublimes récits que sont La route bleue et Les cygnes sauvages.

La Maison des marées Kenneth White

7.5

L'HISTOIRE

7.0/10

L'ÉCRITURE DE L'AUTEUR

8.0/10

2 commentaires

  • Conan
    19 août 2019 à 8 h 08 min -

    Je m inscris a votre blog sui me semble très intéressant
    A l avance Merci

    • Chinouk
      21 août 2019 à 12 h 21 min -

      Merci 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Logo les passions de chinouk