La lune du chasseur de Philip Caputo


Rédigé le 30 juin 2021

livre La lune du chasseur de Philip CaputoPremières phrases du livre :
Tom laisse s’écouler un bref silence avant de demander : « Alors, où en est le pèlerin ? » Il ne veut pas paraître narquois ni méprisant – c’est devenu sa façon naturelle de parler à force d’interroger tant de témoins irréprochables —, mais Lisa prend ça comme intentionnel et elle lui lance un regard noir, avant de baisser les yeux pour couper les pommes de terre en quartiers.
« Bien. Il va très bien », répond-elle, chaque mot parfaitement détaché, comme si ses cordes vocales étaient synchronisées au couteau. Bien clac il clac va clac très clac bien clac.

Pourquoi ce titre :
« Jim Harrison vous manque ? Essayez Philip Caputo ! «  C’est clairement cette phrase accrocheuse qui a fait que je devais absolument lire ce livre. Je n’avais encore rien lu de l’auteur même si son titre ‘Clandestin’ est depuis un moment dans ma PàL.

Résumé : La lune du chasseur de Philip Caputo

Couverte de forêts, peuplée d’ours, de cerfs, d’élans et d’innombrables espèces d’oiseaux, la péninsule supérieure du Michigan est une région splendide et sauvage. Will Treadwell, propriétaire d’un pub près du lac Supérieur, y joue à l’occasion les guides de chasse.

Pour lui et ses semblables, les temps sont durs. Les valeurs de ces hommes ‘d’un autre temps’ sont mises à mal, leurs femmes et leurs enfants les comprennent de moins en moins. À la crise économique qui frappe la région, s’ajoute une crise existentielle : nos héros subissent aujourd’hui les affres d’une époque où ils ne trouvent plus leur place. La dépression guette, et une nature magnifique n’est pas toujours suffisante pour la tenir à distance.

Philip Caputo nous conte ici les histoires de Will et de ceux qui l’entourent. Autant de portraits sensibles de ces hommes qu’il connaît, qu’il côtoie, et qui ne s’y retrouvent plus. Des hommes aux prises avec leurs émotions, qui, longtemps, ont préféré affronter seuls leurs démons plutôt que d’avouer leur fragilité. Mais les temps changent…

Avis: La lune du chasseur de Philip Caputo

L’histoire se déroule dans la péninsule supérieure du Michigan, où nous allons faire la connaissance de Will Treadwell, ancien combattant au Vietnam, patron de pub et guide de chasse à ses heures perdues. Autour de lui gravitent des hommes et des femmes ordinaires avec leurs fêlures.

Plus haut j’ai écrit l’histoire, mais en fait ici Philip Capuco nous propose plutôt 7 histoires, des sortes de nouvelles indépendantes dans un roman, avec Will Treadwell comme personnage central et la chasse en toile de fond. Les protagonistes des 7 récits s’entremêlent, et l’on en retrouve même certains à différentes époques.

Mais du coup, avec ce procédé d’écriture, l’auteur m’a perdu. Vous le savez, je n’aime pas les nouvelles, car je n’arrive pas à m’imprégner d’un texte trop courte et ici, hélas, cela n’a pas manqué. Pour preuve, les deux récits qui m’ont énormément plus sont les deux textes les plus longs.

Ce livre avait pourtant tout pour me séduire, des hommes simples et tourmentés, une nature incroyablement belle et terriblement sauvage. Et surtout l’écriture de Philip Caputo qui est vraiment magnifique.

Concernant les personnages, j’ai eu beaucoup d’empathie pour Will Treadwell qui est un homme très attachant. Et même s’il y a peu de femmes dans ce roman, elles sont loin de se laisser marcher sur les pieds et savent ce qu’elles veulent pour preuve Lisa Williams dans la nouvelle ‘L’hôte’ que j’ai adoré.

Je suis déçu d’être passé à côté de ce roman, car dès les premières lignes, l’écriture de l’auteur m’a complémentent emportée, elle est limpide et poétique, et le cadre m’a de suite fait penser à Big Jim. (pour une fois qu’une phrase d’accroche tient ses promesses!). Je vais laisser passer un peu de temps et je pense que je relirais ce livre. Sachant comment il est construit je serai moins déstabilisée, car je suis sûr que je suis bêtement passé à côté.

Alors si vous aimez les grands espaces et les histoires humaines — et même si vous n’aimez pas la chasse —, n’hésitez pas à vous procurer ‘La lune du chasseur’.

Pour ma part, je vais vite sortir clandestin de ma Pal avant de revenir à celui-ci.

La lune du chasseur de Philip Caputo

7

L'écriture

8.0/10

L'histoire

6.0/10

En résumé

  • Traduit par Fabrice Pointeau
  • titre V.O.: Hunter's Moon: a novel in stories

Infomations

  • Editions le Cherche Midi
  • Parution le 6 mai 2021
  • 336 pages

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.