Jack London le mangeur de vent – Guillaume Chérel


Fulvio Ervas Et voilà, je viens de tourner la dernière page de « Jack London, le mangeur de vent » de Guillaume Chérel. Ce livre, cela fait énormément de temps que je souhaitais le lire, mais il a été publié en 2000 et était épuisé ; donc impossible de me le procurer. En mai dernier, E-FRACTIONS ÉDITION a eu la très bonne idée de le ressortir en Ebook (il devrait être dispo en livre fin de l’année, il me semble). Je n’ai pas eu le courage d’attendre la version papier et je me suis ruée sur la version numérique. En même temps pour 3,99 € ; comment résister !

Jack London, le mangeur de vent est donc un road trip sur les pas de Jack London. Écrit par Guillaume Chérel, celui-là même qui est parti sur les traces d’un autre Jack : Jack Kerouac et dont je vous ai présenté son récit « Sur la route again » il y a quelque temps.

La passion de Guillaume Chérel pour London a débuté avec la lecture de « Martin Eden », le chef d’œuvre de l’écrivain (que, honte à moi, je n’ai pas encore lu ! mais cela ne saurait tarder). C’est après la lecture de ce livre, que Guillaume sait que lui aussi sera écrivain. Et parce que pour lui, écrivain va de pair avec la route, à 23 ans, il part sur les traces de London. Une première fois où il se contente, faute de moyens, d’un séjour dans la vallée de Sonoma où est le Jack London State historic park. Puis quelques années plus tard, il part une seconde fois (c’est le sujet de ce livre) avec un peu plus de moyens et donc pour un peu plus longtemps.
L’auteur a des sentiments amitieux, comme il le dit lui-même avec London, car il l’a touché au plus profond de son être.

Dans ce récit, mi-road-trip mi-biographie avec de nombreuses anecdotes, Chérel nous en apprend (m’en apprend) beaucoup sur London. Je ne connaissais que le London du Grand Nord, j’ai découvert le London socialiste partisan de l’action collective, le London alcoolique. Je vais très bientôt lire « le cabaret de la dernière chance« , un livre qui parle justement de son problème d’alcool (disponible en ebook gratuitement et légalement ici)

J’aime beaucoup la façon dont Guillaume Chérel construit ses récits sur les traces de ses écrivains préférés, je n’ai lu que cela de lui pour le moment, un peu de route, un peu de sa vie à lui, un peu de biographies et d’extraits de livre de l’écrivain en question, c’est agréable et vivant comme construction.

Mon prochain livre de cet auteur sera sûrement Ernest Hemingway, l’écrivain et son île dans laquelle Guillaume part cette fois-ci, à Cuba dans les traces d’Ernest Hemingway.

Jack London le mangeur de vent  – Guillaume Chérel –  E-FRACTIONS ÉDITIONS  (28 mai 2014) 

 

2 commentaires

  • keisha
    3 septembre 2014 à 17 h 01 min -

    Coincidence, je viens juste de lire Sur la route again
    http://enlisantenvoyageant.blogspot.fr/2014/09/sur-la-route-again.html

    c’est vrai que l’auteur admire fort les deux Jack!

    • Chinouk
      4 septembre 2014 à 9 h 11 min -

      Ah ?, je n’ai pas vu passé ton billet je file voir! C’est vrai qu’avec l’auteur j’ai les 2 jack et big Jim en commun 🙂 Si tu as aimé sur la route, et si tu aimes London, tu aimeras celui là.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Logo les passions de chinouk