Ce qui vient après de JoAnne Tompkins


Rédigé le 15 avril 2022

livre Ce qui vient après – JoAnne TompkinsPremières phrases du livre
D’abord, les faits bruts.
Une semaine après sa rentrée au lycée, en dernière année, mon fils Daniel ne revient pas de son entraînement de football. Quand je constatai que le matin suivant, il n’avait toujours pas réapparu, j’appelai sa mère, Katherine. Elle quitta immédiatement son poste infirmière à l’hôpital de Spokane et après six heures de route embarqua sur un ferry pour Port Furlong. Elle arriva devant chez moi à l’instant où le shérif Gary Braton partait. Tous mes appels aux amis et membres de la famille n’ayant rien donné, je l’avais contacté.

Pourquoi ce livre
Le thème de l’histoire de « Ce qui vient après » de JoAnne Tompkins me parle énormément. C’est un peu étrange de dire cela, mais j’aime les histoires où il est question de drame adolescent. Peut-être pour conjurer le sort étant moi même maman d’un grand ado ? En tous cas, dès que j’ai vu que ce titre allait sortir, j’ai su que j’allais le lire très rapidement. Et puis j’aime aussi beaucoup la couverture, avec ses couleurs de feuilles qui suivent les saisons.

Mon avis – Ce qui vient après de JoAnne Tompkins

Daniel, a été assassiné par son meilleur ami Jonah, celui-ci a par la suite mis fin à ses jours. Ce double drame laisse les parents des deux ados dans une détresse profonde. Isaac, père de Daniel et Lorrie, mère de Jonah, étaient autrefois amis, mais depuis le drame les deux adultes s’évitent. Quand arrive dans leur vie Évangéline une jeune fille de seize ans qui est enceinte. La jeune fille connaissait les garçons alors tous trois devront confronter leurs souvenirs douloureux. Car comprendre le passé est leur seule chance de pouvoir se tourner vers l’avenir. 

Le premier mot qui me vient pour décrire « Ce qui vient après «  de JoAnne Tompkins est lumineux, car malgré le drame de cette histoire – l’autrice aurait très vite pu tomber dans le « pathos » – le roman est une belle reconstruction de trois âmes en peine.

L’écriture de l’autrice est douce, délicate, poétique. Les personnages sont beaux, et dès les premières lignes elles nous embarquent avec elle et nous captives.

La religion est très présente dans la vie d’Isaac, ici avec les Amis (Quakers), qui est un mouvement religieux fondé par des dissidents de l’Église anglicane. Au début je me demandais qui pouvait bien être ses Amis (avec un grand A ), c’est la première fois que j’entendais parler de cette Société religieuse.

J’ai beaucoup aimé les personnages d’Isaac et de Laurie. Leur reconstruction, leur travail de deuil. Chacun à sa manière est empreint de sagesse. Car bien que leur relation amicale ait été entachée par ce drame, aucun reproche ni rancœur est né entre eux. Suivre les derniers jours de Jonah aussi a été touchant. En revanche, j’ai moins été séduite par le personnage d’Évangéline qui m’a parfois agacé.

Ce qui vient après de JoAnne Tompkins a été une belle lecture, mais il m’a manqué un je ne sais quoi pour qu’elle soit un coup de cœur, peut-être trop de bon sentiment pour moi. Par contre, je vais suivre de près JoAnne Tompkins car j’aime beaucoup son écriture.

Ce qui vient après de JoAnne Tompkins

7.5

L'écriture

8.0/10

L'histoire

7.0/10

En résumé

  • Traduit par Sophie Aslanides
  • Titre VO: What Comes After

Infomations

  • GALLMEISTER - 3 mars 2022
  • 576 pages

5 commentaires

  • doudoumatous
    15 avril 2022 à 14 h 02 min -

    Celui-ci est dans ma pile à lire mais plus pour longtemps, je pense. J’ai lu d’excellents commentaires ici et ailleurs. Il y a des chances pour que je l’ouvre très bientôt.

    • Chinouk
      15 avril 2022 à 14 h 05 min -

      N’hésite pas à le sortir vite, c’est un très beau livre 🙂

  • doudoumatous
    16 avril 2022 à 8 h 32 min -

    J’ai suivi ton conseil et je l’ai commencé hier. J’en dirai plus quand je l’aurai terminé

    • Chinouk
      16 avril 2022 à 10 h 54 min -

      Hâte de connaître ton avis 🙂 Bonne lecture

  • doudoumatous
    18 avril 2022 à 9 h 20 min -

    Pour ma part, j’ai été complètement séduite par les personnages. Evangeline est effectivement agaçante à certains moments mais cela me parait d’autant plus crédible que c’est une adolescente et qu’elle a beaucoup encaissé… mais je peux me tromper car je n’ai pas l’habitude des ados. Pour le reste, j’ai trouvé le livre intelligemment construit. Le thème du deuil n’avait rien pour me séduire apriori mais l’auteur parvient à garder son lecteur en haleine. On veut comprendre se qui s’est passé entre les deux garçons et savoir ce qui va arriver aux vivants. Vont-ils s’en sortir , etc.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.