Canyons de Samuel Western – Gallmeister


samuel western canyons gallmeisterPremières phrases du livre :
Un ciel d’azur, sans nuages. Le long des fossés, les peupliers déploient leurs feuilles piquetées de jaune ; elles s’agitent, langoureusement, dans la brise matinale, prête à faire le grand saut jusqu’au sol. Dans un champ de paille d’orge, deux hommes et une femme à peine sortis de l’adolescence fusil en main, suivent deux setters anglais fébriles. Des catogans pour les hommes, un jean rapiécé pour tous. Ils sont presque côte à côte, mais Ward Fall ; grand et droit, marche légèrement en tête.

Pourquoi ce roman
La quatrième de couverture me promet un drame dans un huis clos naturel. Avec le combo nature, drame, huis clos, ce livre à tout pour me plaire ! Et encore une fois, une couverture qui entre dans mon top 10 des préférés de chez Gallmeister !

Résumé de Canyons de Samuel Western

Ward, Gwen et Éric, le frère jumeau de cette dernière, partent chasser. Ils sont jeunes et amis. Mais lors d’une mauvaise manipulation de son arme à feu Ward tue accidentellement Gwen, sa petite amie. Un geste qui va à tout jamais changer leur vie.
On va retrouver Ward et Éric, vingt-cinq ans plus tard. Ward est devenu alcoolique et toujours hanté par ce malheureux geste. Éric non plus ne peut oublier la mort tragique de sa sœur, il a toujours la rage et autodétruit sa carrière de musicien de talent.
Les deux hommes ne peuvent plus rester comme cela, l’un avec sa rage, l’autre avec sa culpabilité ; ils décident de se revoir et d’affronter leurs démons.
Ward va inviter Éric à chasser le cerf dans son ranch des Bighorn Mountains. Ward espère y trouver sa rédemption et Éric, sa vengeance.

Canyons Samuel Western – Mon avis

J’ai dévoré ce court roman en une journée. Dès le premier chapitre, l’auteur nous accroche en nous proposant cette scène qui va détruire la vie de nos protagonistes. Ensuite, on se retrouve 25 ans plus tard ; Samuel Western, nous apprend ce que sont devenus Éric et Ward. Il prend son temps, mais ses pages sont nécessaires pour bien cerner la psychologie des personnages. Ensuite vient la rencontre et la préparation de cette expédition de chasse, et là, la tension monte crescendo ! Les pages tournent toutes seules, on est en apnée dans l’attente de l’inévitable.

Ce que j’ai le plus aimé dans ce roman c’est la retenue de l’auteur. Samuel Western nous parle de vengeance, de pardon, de rédemption, d’amitié avec une écriture posée et délicate.

J’ai trouvé cette histoire d’amitié très belle et magnifiquement bien écrite. Le livre fait juste 210 pages, en général je ne suis pas très fan des courts romans, mais ici j’ai trouvé que rien ne manquait, ou peut-être juste un peu plus de développement dans la description du canyon et des Bighorn Mountains, quoi que pour être honnête, j’étais tellement happée par le déroulement de cette sortie de chasse que je ne me souviens plus bien des descriptions du paysage.

Alors même si j’ai adoré ce livre, je mettrais juste un petit bémol pour la fin, que j’ai trouvé un peu trop convenue.

Canyons est le premier roman de Samuel Western et il est évident que je lirai le suivant.

Samuel Western - Canyons - Gallmeister

8.3

L'HISTOIRE

8.0/10

L'ÉCRITURE DE L'AUTEUR

8.5/10

En résumé

  • Traduit par Juliane Nivet
  • Titre original : Canyons

Infomations

  • Editions Gallmeister -6 juin 2019
  • 224 pages
  • Collection Americana

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Logo les passions de chinouk