Mon désir le plus ardent de Pete Fromm


pete fromm GallmesiterPremières phrases
Les coups d’œil. Les regards ébahis. Les œillades furtives. Ils plongent Dalt dans une fureur biblique. À deux doigts du châtiment divin. Du calme mon grand, ce n’est pas pour moi. Une vielle chouette en fauteuil roulant, le bras secoué de spasmes ? Ils en ont vu d’autres. Allons, allons. Ce qui fait tourner les têtes, ce qui décroche les mâchoires, c’est Dalt en train de pousser le fauteuil. Dalt, l’inspiration originelle du Davis de Michel-Ange, maqué avec cette harpie ? Évidemment qu’ils nous fixent, évidemment qu’ils nous posent des questions. Je m’en pose bien, moi. Mais si je suis dans un bon jour, que les mots glissent facilement le long de mes synapses en loques, je leur dis :
— Et encore, ça, ce n’est rien. Vous devriez nous voir au lit.
Voilà qui leur en bouche un coin.

Pourquoi ce livre
Je suis une fan absolu de cet auteur: si vous me suivez sur Instagram, vous avez dû vous en rendre compte (si vous ne me suivez pas, c’est par ici. C’est donc toujours avec une joie plus qu’immense que je me jette sur les nouveaux écrits de l’auteur. Je n’avais, comme à mon habitude, pas lu le résumé de ce livre, je savais juste que c’était une belle histoire d’amour. La sortie de ce livre coïncidant avec la venue de Pete sur Rennes – mon dieu, j’allais enfin le rencontrer – , je n’ai donc pas fait languir ce livre sur mes étagères comme j’aime le faire. Aussitôt reçu, aussitôt lu.

grand teton national park

Parc National de Grand Teton

Mon avis sur le livre de Pete Fromm

Maddy et Dalton sont guides de rivières dans le parc national de Grand Teton au Wyoming. Ils sont tous les deux passionnés par leur métier. Un jour, ils se rencontrent et tombent éperdument amoureux l’un de l’autre. Ils se marient sur les bord de la Buffalo Fork River. Ils sont beaux et jeunes, alors ils partent dans l’Oregon tenter leur chance et monter leur propre entreprise de rafting. À peine installés, ils veulent faire un bébé, un petit garçon, alors ils essaient « parce que le plus marrant c’est quand même d’essayer » comme dit Dalt. Peu de temps après leur installation, Maddy tombe malade: en même temps qu’elle apprend qu’elle est enceinte, on lui diagnostique une sclérose en plaques. Mais Maddy est forte et elle ne veut pas laisser la maladie avoir le dessus sur elle. Tous les deux sont fin prêts à affronter ce que la vie leur réserve.

Nous allons suivre leur l’histoire du point de vue de Maddy. Maddy qui est une femme incroyablement forte et courageuse, qui ne souhaite surtout pas qu’on l’aide ou qu’on la plaigne.
Dalt, lui, est amoureux, amoureux fou même. Il est prêt à tout pour elle, même abandonner son métier-passion, qu’il aime tant. Il va tout mettre en œuvre pour lui rendre la vie plus facile. Même si quelquefois, cela crée des petites frictions dans le couple, car Dalt est prévoyant, il voit la maladie sur le long terme alors que Maddy ne veut vivre qu’au jour le jour.

Mais quelle belle histoire: Pete, tu m’as retourné le cœur !

Dans « Mon désir le plus ardent », Pete Fromm prend de nouveau la plume pour nous proposer un personnage féminin incroyablement fort, comme il l’avait fait précédemment avec « Lucy in the sky ».
Il nous propose de suivre la vie de ce magnifique couple en créant des ellipses temporelles. Chaque chapitre a été construit comme une petite nouvelle, c’est-à-dire qu’il peut se passer un laps de temps entre deux chapitres. C’est une construction intelligente qui m’a beaucoup plu et qui permet de se focaliser sur les moments importants, ce qui donne une intensité fulgurante à cette histoire.

L’écriture de l’auteur est sublime, intense et délicate à la fois. Il se dégage une belle sensibilité de son écriture.
La maladie est très bien traitée, j’ai apprécié la justesse du récit qui, à aucun moment, ne tombe dans le « pathos ».

Avec « Mon désir le plus ardent » Pete Fromm nous offre une histoire d’amour absolu. Une histoire qui va vous arracher le cœur.


Pour rêver un peu, voici une vidéo de la Buffalo Fork River, au bord de laquelle Maddy et Dalt se sont dit Oui.

Mon désir le plus ardent

10

L'HISTOIRE

10.0/10

L'ÉCRITURE DE L'AUTEUR

10.0/10

En résumé

  • Titre V.O. : If Not for This
  • Traduction par Juliane Nivelt

Infomations

  • Gallmeister - (5 avril 2018
  • 283 pages
  • 22.70 €

6 commentaires

  • Marie-Claude
    13 avril 2018 à 21 h 59 min -

    Tu as ton Pete, j’ai mon Willy!
    J’espère que tes jambes ne tremblaient pas trop en le rencontrant!

  • jeneen
    14 avril 2018 à 7 h 10 min -

    super chronique, je l’ai lu et adoré en anglais il y a deux ans mais en français, ça doit etre si beau…

  • Fanny
    14 avril 2018 à 8 h 51 min -

    Je n’ai lu que Lucy in the sky et je suis déjà fan!
    Ton billet me pousse à rentrer dans une librairie et me procurer cette pépite !

  • Autist Reading
    15 avril 2018 à 15 h 37 min -

    De Fromm, j’ai lu et adoré « Comment tout a commencé » et pourtant, je n’ai encore rien lu d’autre de lui depuis. Mais ça devrait bientôt changer car ce nouveau roman me tente énormément.

  • Violette
    16 avril 2018 à 13 h 48 min -

    j’attendais un avis sur ce roman, merci ! J’aime aussi cet auteur même si je suis moins calée que toi. A lire donc, ok, c’est noté!

  • Chinouk
    19 avril 2018 à 9 h 37 min -

    @violette : oui, à lire obligatoirement ( comme tu les Pete Fromm en fait 🙂 )
    @autist reading : Lucy in the sky est très bien aussi.
    @fanny : vas- y foonce !!
    @marie-claude : ne m’en parle pas 🙂 devant lui je en savais plus aligner un seul mot d ‘anglais ! piouf j’avais les joues en feu 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.