Ce que j’ai oublié de te dire de Joyce Carol Oates


livre ce qu j ai oublie de te dire  joyce carol oatesPourquoi ce livre :
J’entends très souvent parler de Joyce Carol Oates, et toujours en bien. Alors il y a quelques années, j’ai voulu découvrir l’auteur avec « nous étions les Mulvaney » et ce fut une belle catastrophe. Le livre m’est littéralement tombé des mains. Mais je ne m’avoue jamais vaincue: devant l’œuvre immense de cette auteure, je vais bien trouver un livre qui me convient. Je retente donc l’expérience Joyce Carol Oates avec « ce que j’ai oublié de te dire » qui vient tout juste de sortir au Livre de poche.

Premières phrases :
— Merissa ! Félicitations !
L’enthousiasme d’Hannah était sincère. Hannah se réjouissait sincèrement pour elle. Merissa le sentait. Merissa avait eu peur — légèrement, quand elle se mettait à la place d’Hannah (les notes d’Hannah Heller à l’école privée de Quaker Heights étaient toujours un peu plus faibles que celles de Merissa Carmichael, sans compter que Merissa était rédactrice adjointe de l’annuaire de la classe, présidente du club de théâtre et cocapitaine de l’équipe féminine de hockey sur gazon ; et Hannah avait présenté des dossiers pour les mêmes universités que Merissa, ou presque) — qu’Hannah soit blessée, envieuse, voire même amère, parce qu’il est moins facile de se réjouir pour sa meilleure amie le jour où elle apprend une bonne nouvelle que de se réjouir (secrètement) le jour où elle en apprend une mauvaise.

Résumé

Dans « ce que j’ai oublié de te dire », on va suivre deux jeunes filles, Merissa et Nadia, pendant leur dernière année de lycée. Toutes les deux sont très affectées par le suicide de leur amie Tink. Tink était une fille très spéciale, toutes les trois formaient un trio inséparable et étaient très proches malgré leurs différences. Tink était leur confidente et elle seule les comprenait. À présent, Merissa et Nadia sont seules pour affronter leurs problèmes.

Mon avis

Je crois que j’ai enfin trouvé le livre de Joyce Carol Oates qui me convient. J’ai été embarquée dans l’histoire dès les premières lignes. Il faut dire que le suicide des adolescents est un sujet qui m’intéresse grandement.
Le roman est bien construit, il donne la parole aux trois filles chacune à leur tour. On apprend à les connaître et l’on découvre tour à tour leur mal-être. L’adolescence est une période assez dure et il suffit de pas grand-chose pour que tout bascule, l’auteure le montre bien.
Les trois personnages principaux de l’histoire ont une belle consistance. Et Tink, même si elle s’est s******e est omniprésente dans la vie de Merissa et Nadia. Elle continue à les guider dans leurs choix.

L’écriture de Joyce Carol Oates est dynamique et bien que nous ayons affaire à des ados dans ce roman, je n’ai pas trouvé l’écriture de ce livre « trop ado ». Ce n’est d’ailleurs pas un roman « pour ado ».
J’ai trouvé qu’elle avait bien cerné les problèmes que peuvent rencontrer certains adolescents et ce qui peut les pousser à se faire du mal.
Malgré le sujet assez dur, il n’y a pas de pathos dans ce livre.

« Ce que j’ai oublié de te dire » m’a réconciliée avec l’auteure et je vais sans tarder me procurer d’autres romans de JC Oates. D’ailleurs, n’hésitez pas à me donner votre titre préféré.

ce que j ai oublié de te dire

ce que j ai oublié de te dire
82.5

L'ECRITURE DE L'AUTEUR

9/10

    L'HISTOIRE

    8/10

      Infomations

      • Le Livre de Poche (28 juin 2017)
      • 336 pages
      • poche : 7.60 €

      3 commentaires

      • maggie
        3 août 2017 à 19 h 13 min -

        J’aime beaucoup JCO. Je note ce titre. Dans le même genre, il y a fille noire fille blanche, Délicieuses pourritures ( le plus célèbre) et Je vous emmène…

      • Marie-Claude
        17 août 2017 à 1 h 49 min -

        Un autre Oates que j’ajoute à ma liste à lire.
        Elle cerne généralement bien le malaise des ados et la difficulté de cet âge ingrat…
        Je te recommande le tout petit « Reflets en eau trouble » et l’éprouvant « Sacrifice ». Pour ma part, j’ai hâte de lire « Paysage perdu » (ses mémoires) qui sort cet automne.

        • Chinouk
          18 août 2017 à 18 h 47 min -

          je note tes trois titres. C’est vrai que j’ai trouvé qu’elle cernait bien les ados dans ce livre. Hâte de me replonger dans un de ses bouquins

      Laisser un commentaire

      Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *