Zone Frigida de Anne B. Ragde


zone frigida Anne Birkefeldt Ragde

Premières phrases

La vieille femelle phoque somnole sur son banc de glace, clignant des yeux. Par moments, elle bouge un peu pour trouver une position plus confortable. Couchée sur une plaque de quatre mètres de large seulement, elle se sent parfaitement en sécurité. L’eau noire, profonde, là où personne ne peut l’atteindre, n’est pas loin.

Pourquoi ce livre

J’ai découvert Anne B Ragde avec sa fabuleuse trilogie des Neshov, puis avec le torride « un jour glacé en enfer » qui me donne des suées rien que d’y repenser. Je continue donc ma découverte de cette auteure avec Zone Frigida qui convenait parfaitement à ma liste de lecture d’hiver.

Mon avis de Zone Frigida de Anne B. Ragde

Alors, autant le dire de suite — comme ça, c’est fait — je n’ai pas été emballée par ce roman.
Dans ce livre, on va suivre Béa, une dessinatrice perturbée par les fantômes de son passé ( on l’apprendra plus tard dans l’histoire) qui décide de partir faire une croisière au Spitzberg pour s’aérer l’esprit ; dans sa valise, des bouteilles d’alcool.

Dans les deux premières pages du roman, on sait qu’il va se passer quelque chose de grave, on l’apprend par une vieille femelle phoque (promis, je n’ai rien bu, moi).

Alors si les premières pages m’ont plu, j’ai vite fini par trouver cette croisière longue et ennuyeuse. Les personnages qui voyagent avec Béa sont insipides et à vrai dire, elle n’est pas mieux.

L’intrigue est longue à se mettre en place. J’ai repris un peu goût à cette histoire quand Anne B Ragde commence enfin à nous dévoiler le passé du personnage principal et lui offrir une petite amourette avec un des membres de l’équipage. On comprend mieux le comportement de Béa.

Pourtant, j’ai aimé l’idée de l’auteure qui, dès les premières pages, nous apprend qu’il va se passer quelque chose, mais qui ne nous dit ni qui, ni comment (encore heureux, me direz-vous !) . Pendant une bonne partie du livre, on ne soupçonne pas du tout ce qui va se passer.

Ce n’est pas tout à fait une déception, car le dernier quart du livre a su m’intéresser et l’écriture d’ Anne B Ragde est toujours aussi délicieuse, mais la quatrième de couverture me promettait « un redoutable huis clos où s’abat glacial, l’esprit de vengeance… » j’attends encore cette promesse. Je ne peux vous parler de la vengeance pour ne pas spolier, mais j’ai trouvé cela assez moyen.

Même si c’est une lecture en demi-teinte pour cette fois-ci, j’ai hâte de retrouver Anne Birkefeldt Ragde avec un autre de ses écrits.

Dites-moi si vous avez lu ce livre et ce que vous en avez pensé, car j’ai l’impression d’être la seule à être passée à côté ?

Zone Frigida

6.3

L'ECRITURE DE L'AUTEUR

7.5/10

L'HISTOIRE

5.0/10

En résumé

  • Un redoutable huit clos où s’abat glacial, l’esprit de vengeance...

Infomations

  •  360 pages
  • 10 X 18 (10 mai 2012)
  • 8.40 €

3 commentaires

  • Electra
    14 avril 2016 à 16 h 08 min -

    Pas lu ! j’ai dévoré sa trilogie mais je n’ai encore rien lu d’autre signée de sa plume. Ah les promesse des éditeurs sur les 4ème de couverture, ils nous déçoivent parfois !

  • EVA SIEGLER
    15 avril 2016 à 10 h 30 min -

    Je l’ai mais je ne l’ai pas encore lu, car j’en ai eu des échos assez mitigés – comme ton billet en fait.
    (quand je pense que j’ai cru pendant longtemps que c’était un roman érotique!!)
    Par contre comme Electra, j’ai dévoré sa trilogie!

    • Chinouk
      11 mai 2016 à 12 h 51 min -

      Je n’en avais vu que des bons échos moi, d’où ma grosse déception. Pour le coup, on ne peut pas dire que je me suis laissé influencer 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Logo les passions de chinouk