Semia de Audrey Gloaguen


Rédigé le 28 avril 2022

livre Semia de Audrey GloaguenPremières phrases du livre :
22 décembre – 3h05
Géolocalisation : rue Marcel-Dassault, Boulogne-Billancourt
Identification : Forest Lo

La sonnerie du téléphone lui colle une décharge à la poitrine. Il sursaute, regarde en l’air. La vieille horloge morale en formica indique 3 heures passées. J’ai dormi combien de temps, un quart d’heure à tout casser, bordel ces perms de nuit sont interminable, se lamente-t-il. Forest Lo a pris l’habitude de fractionner son sommeil sur le canapé crasseux récupéré par l’association. Seules ces siestes éclair lui permettent de tenir le coup toute la nuit.

Pourquoi ce titre :
J’avais besoin d’une lecture pas prise de tête et je dois dire que le sujet de ce thriller m’a fortement attirée. J’aime les histoires en rapport avec les réseaux sociaux, alors couplés à une histoire de suicide collectif qui allait me mener au japon moi je signe de suite ! Je n’ai donc pas hésité à postuler quand Semia de Audrey Gloaguen a été proposé par babelio lors de leur dernière masse critique.

Semia de Audrey Gloaguen – Mon avis 

Trois personnes se suicident en même temps dans un grand centre commercial parisien à la veille de Noël. A priori, rien ne prouve qu’ils se connaissaient avant de passer à l’acte. Jan Nowak,  un fils un peu barré, est détaché sur l’enquête. De son côté Manhattan Caplan, une journaliste au bord du licenciement — et du divorce — profite de l’événement pour tenter de décrocher un scoop qui lui permettrait de redorer son blason et éventuellement de garder sa place.
Cette enquête la mène sur la piste d’un réseau social et d’un logiciel révolutionnaire baptisé SEMIA (Semantic Analysis) qui dresse un portrait psychologique des utilisateurs et suscite la convoitise jusqu’au sommet de l’État.

Dans un premier temps, « Semia » m’a complètent captivée, et j’ai dévoré les trois quarts de ce thriller très rapidement grâce à l’écriture de l’autrice qui est percutante et addictive. Sa construction aide aussi à le dévorer : des chapitres courts et horodatés amènent une tension qui nous pousse à aller plus loin dans notre lecture.

J’ai adoré suivre le déroulement des recherches de Manhattan Caplan et suivre les différents personnages du roman. L’autrice nous emmène à droite à gauche en nous mettant sur des semblants de piste. Ce qui est étrange c’est que j’ai dit plus haut que j’avais aimé suivre les personnages et pourtant les deux principaux — qui sont Manhattan Caplan et Jan Nowak — m’agissaient passablement. Jan Nowak pour son côté flic pourri et Manhattan Caplan pour son côté «pauvre fille ».

J’ai donc adoré les trois premiers quarts du roman, mais pas du tout le dernier quart. Étrangement c’est dans celui-ci que l’on apprend enfin ce qu’est SEMIA. Je me suis royalement ennuyé dans la fin de résolution de cette enquête.

Du coup, j’ai un ressenti assez mitigé pour cette lecture, car l’autrice tenait ici un très bon sujet, mais finalement elle n’est pas allée dans la direction que j’espérais, même le séjour au japon de Manhattan Caplan est pour moi anecdotique, et pas du tout exploité je trouve. C’est dommage, car le dénouement de ce thriller m’a laissée de marbre…
Si l’autrice était partie sur l’une de ses autres pistes, je pense que j’aurai surkiffé ce roman.

Semia est le premier livre d’Audrey Gloaguen et comme elle m’a tout de même tenu en haleine une bonne partie de l’histoire, je lirais tout de même avec plaisir son prochain roman ( sauf s’il parle de politique : ) ).

Semia de Audrey Gloaguen

6.8

L'écriture

7.0/10

L'histoire

6.5/10

Infomations

  • GALLIMARD - 10 mars 2022
  • 544 pages

2 commentaires

  • doudoumatous
    28 avril 2022 à 14 h 17 min -

    Je ne crache pas non plus sur un bon petit polar de temps en temps. Concernant celui-ci, j’ai lu des commentaires tantôt enthousiastes, tantôt mitigés sur Internet. Comme la vie est trop courte, je crois que je vais passer mon tour.

  • Chinouk
    28 avril 2022 à 17 h 53 min -

    c’est une bonne idée 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.