Petronille – Amelie Nothomb


Petronille - Amelie Nothomb Voilà mon rituel de début septembre terminé.

Eh oui, comme tous les débuts septembre depuis fort longtemps, je me jette sur le nouveau Amélie Nothomb, toujours relativement petit et très vite lu. Sauf que cette année, il m’a fallu 1 semaine pour le lire !! non, non, rassurez-vous ( ou pas ), la Miss Nothomb ne nous a pas écrit un pavé, c’est juste que je ne l’ai pas apprécié du tout, « Pétronille« , comme ça c’est dit !

Dans cet opus pseudo-autobiographique, en général mes préférés, Amélie Nothomb fait l’éloge de l’amitié et du champagne. Elle décide de chercher la « convigne » ( mot qu’Amélie a inventé pour nommer une compagne de beuverie ) idéale et la trouve en la personne de Pétronille qu’elle rencontre lors d’une séance de dédicace.

Le problème est que j’ai détesté de suite Pétronille ! Je l’ai trouvée profiteuse au possible. En général dans les romans d’Amélie Nothomb, il y a toujours un vilain que j’arrive toujours à prendre en pitié, alors que là, Pétronille, je lui aurais bien dit d’aller voir dans un autre roman si j’y étais !
Peut-être est-ce parce que ce roman est pseudo-autobiographique, que je n’ai pas aimé ce personnage, j’imagine mal Amélie se laisser mener par le bout du nez comme ça, ou du moins, cela me peine de savoir que c’est possible.

Amélie Nothomb s’est inspiré, pour le personnage de Pétronille, d’une auteure réelle : Stéphanie Hochet. Pour le coup, même si je pense que l’inspiration n’est juste que physique, je n’ai absolument pas envie de la découvrir.

J’ai ressenti cette amitié trop à sens unique et cela m’a dérangée, ne me demandez pas pourquoi, je n’en sais rien.

Dans ce livre, Amélie parle de Nothomb, et ça j’adore, elle nous révèle que dans ses livres, elle glisse toujours le mot pneu ! Effectivement dans ce livre, cela s’est avéré vrai. Comme je suis en train de relire tous ses livres pour mon challenge, je vais pouvoir vérifier ses dires.

J’espère que le cru 2015 me plaira plus que le 2014, c’est vraiment dommage de devoir attendre 1 an entre chaque petit livre, mais comme le dit Amélie, cela permet à ses lecteurs de pouvoir relire aisément ses livres entre temps

Et vous ? Avez-vous aimé « Pétronille » ?

Petronille - Amelie Nothomb

6

L'ECRITURE DE L'AUTEUR

6.0/10

L'HISTOIRE

6.0/10

Infomations

  • ALBIN MICHEL (20 août 2014)
  • 180 pages
  • 6.40 €

6 commentaires

  • Aurelie91
    12 septembre 2014 à 11 h 05 min -

    A l’inverse de toi j’ai beaucoup aimé ce nouveau Nothomb, comme quoi les goûts et les couleurs…^^ C’est vrai que leur amitié semble à sens unique mais ça n’avait pas l’air de déranger Amélie donc ça ne m’a pas dérangé non plus 🙂

    • Chinouk
      12 septembre 2014 à 11 h 11 min -

      étrangement, je me suis focalisé sur cette amitié en sens unique… Je vais vite en relire un autre pour passer cette mauvaise impression 🙂

  • le Bison
    12 septembre 2014 à 20 h 30 min -

    Une chose est sure : lorsque que l’on voit un nouveau livre D’Amélie sur les tables, c’est que le mois de septembre a débuté. Immanquable. Bon, peut-être, peut-être pas. J’aime, j’aime moins. Cela dépend du cru. Moi qui ne suis pas en plus porté sur le champagne… A voir, à lire. Peut-être. Peut-être pas…

    • Chinouk
      13 septembre 2014 à 16 h 46 min -

      Les livres se suivent mais ne se ressemble pas, juste la date et le nombre de pages ne varie pas.

  • keisha
    13 septembre 2014 à 7 h 59 min -

    Ah, un avis discordant. Et argumenté. Mais j’aime toujours AN la personne!
    Cette histoire de pneu : AN s’amuse beaucoup…mais cela ne m’étonne pas d’elle.

    • Chinouk
      13 septembre 2014 à 16 h 44 min -

      moi aussi j’aime la personne, et du coup c’est ce qui m’a perdu dans ce livre. Hate de vérifier par moi même cette histoire de pneu

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Logo les passions de chinouk