Les Finlandais sont des gens heureux de Katja Pantzar


Vous avez toujours rêvé de savoir pourquoi Les Finlandais sont des gens heureux ? Katja Pantzar vous le dit dans son guide/témoignage.

Livre Les Finlandais sont des gens heureuxPremières phrases du livre :
C’est une sombre soirée de novembre. De gros flocons blancs et moelleux tombent du ciel nocturne tandis que trois jeunes hommes vêtus de peignoirs en éponge dévalent à longues foulées une rue d’Helsinki. L’air calme et vif s’emplit de l’écho de leurs rires bruyants et du craquement de la neige sous les chaussons qu’ils portent aux pieds. Pour les gens d’ici, ce spectacle n’a rien d’inhabituel, mais pour moi qui suis presque une nouvelle venue la scène est saisissante, surtout dans le contexte urbain d’une capitale européenne.

Pourquoi ce livre
J’aime le style de vie et la mentalité des pays scandinaves . Cocooning, Hygge, Lykke, Lagom sont des concepts qui me parlent bien. En revanche, je n’avais jamais entendu parler du Sisu. Alors même si je le devine bien, je suis curieuse de savoir pourquoi les Finlandais sont des gens heureux.

Mon avis sur Les Finlandais sont des gens heureux de Katja Pantzar

Katja Pantzar est une journaliste renommée qui vit au Canada. Pour son travail, elle va venir travailler en Finlande et ne jamais en repartir. C’est un peu un retour aux sources pour elle, car elle a des origines finlandaises.

Les Finlandais sont des gens heureux est un mixte entre le témoignage de l’auteure et un guide pratique du Sisu. Elle qui — depuis de nombreuses années — souffre de dépression se retrouve complètement changée et bien mieux dans sa peau en adoptant la vie, les pratiques et la mentalité des Finlandais.

Mais qu’est-ce que le SISU ? Et bien c’est un état d’esprit combatif et résilient typiquement finlandais.

D’après eux, il faudrait appliquer ces règles pour aller mieux :

Le mouvement comme médicament : se déplacer à vélo, marcher, se baigner dans la mer en toute saison ;

La green therapy : se promener dans la nature ou simplement prêter attention aux arbres et aux fleurs qui nous entourent ;

Le régime nordique : simplifier les repas, choisir les aliments en fonction des saisons et surtout manger sans culpabilité ;

Katja Pantzar nous raconte comment sa santé (et son SISU) s’est grandement améliorée en appliquant les règles ci-dessus. L’ouvrage est décomposé en chapitres thématiques, avec — à la fin de ceux-ci — un tableau récapitulatif des règles à retenir.

J’ai trouvé ce livre agréable à lire, même si finalement on n’y apprend pas grand-chose puisque les recommandations sont des choses de bons sens :
Faire le plus possible de vélo, en prenant moins sa voiture, aller se balader / ressourcer en forêt, manger mieux, se désencombrer du superflu, pratiquer la nage glacée suivie d’un sauna….
Là où le SISU entre en jeu c’est par exemple quand il fait -20 °C et que l’on doit prendre son vélo pour aller au boulot (par exemple) ou piquer une tête dans l’eau glacée. Et plus on pratique sa motivation, plus on renforce son SISU.

En parlant de nage en eau glacée, j’ai trouvé ce sujet très redondant dans le livre, Katja Pantzar en parle beaucoup, dans différents chapitres, alors c’est effectivement ce qui l’a aidée à sortir de la dépression, mais au bout d’un moment cela devient lassant.

Les Finlandais sont des gens heureux est un livre agréable et intéressant à lire même si personnellement j’ai eu l’impression que l’auteure enfonçait des portes ouvertes.

Connaissez-vous le SISU ? Un petit bain dans l’eau glacée en plein hiver cela vous tente ?

Les Finlandais sont des gens heureux de Katja Pantzar

7

L'ECRITURE DE L'AUTEUR

7.0/10

L'HISTOIRE

7.0/10

Infomations

  • Editions Belfond (6 juin 2019)
  • Belfond (6 juin 2019)

Un commentaire

  • Electra
    19 novembre 2019 à 14 h 20 min -

    j’avoue que ces techniques comme le hygge me paraissent quelque peu redondantes avec nos méthodes : en France, on aime les vacances (on a plus que les autres), on aime la bonne bouffe, lire, les balades en forêt .. bref, sauf pour la technique de l’eau glacée (et les siestes des bébés par -10? ils le font tous là-bas pour les habituer au froid), bref, je sais comment m’occuper de moi. Je crois qu’ici le SUSU est important car ils ont beaucoup moins de luminosité en hiver et souffrent beaucoup plus de dépression lié au climat. Et pour être en Finlande, en plein hiver (c’était magnifique), je sais aussi qu’ils ont un très gros souci de consommation d’alcool .. leur autre réponse au manque de soleil…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Logo les passions de chinouk