Le crime du comte Neville d’Amelie Nothomb


Le-crime-du-comte-Nevillejpg

Premieres phrases :

Si l’on avait annoncé au comte Neville qu’il se rendrait un jour chez une voyante il ne l’aurait pas cru ? Si l’on avait précisé que ce serait pour y chercher sa fille qui aurait fait une fugue, cet homme sensible se serait évanoui.

Mon avis :

Comme tous les ans à la fin août, depuis très longtemps, j’entame ma rentrée littéraire avec le nouveau livre d’Amélie Nothomb. Cette année, elle ne déroge pas à la règle : un tout petit livre, écrit en très gros, qui me promet à peine une heure de lecture. Une seule petite heure pour un an d’attente, c’est rude je trouve, mais bon passons.
Dans ce nouveau roman – nouvelle serait plus approprié – nous faisons la connaissance du Comte de Neville, un noble belge qui, lors d’un événement imprévu, rencontre une voyante qui lui prédit qu’il devra tuer quelqu’un lors de sa prochaine réception. Jusqu’ à la date de celle-ci, il va chercher, parmi ses invités, qui il va bien pourvoir tuer, et cela le traumatise car cela ne se fait pas de tuer l’un de ses invités !
Amélie, dans son roman, nous propose, comme toujours, des personnages avec des noms farfelus. Cette fois-ci elle est allée piocher dans la mythologie grecque avec Électre et Oreste, le frère et la sœur de la jeune Sérieuse, une ado, avec des maux d’ado.
Que dire de ma lecture, mis à part que j’ai eu la bêtise de regarder des ITW de l’auteure à la sortie de son livre et que j’ai été spoliée de 80 % de l’histoire? Il faut dire que le livre étant si petit, cela ne nous laisse pas vraiment de marge. Je me suis donc plongée dans cette lecture avec ce que je savais déjà du récit. J’ai parcouru l’histoire en un rien de temps, sans rien en retirer.
J’ai trouvé l’histoire complètement … vide, je n’ai ressenti aucune émotion, aucune jubilation, rien. Il me semble que c’est la première fois que cela m’arrive avec un livre de Nothomb.
Il faut tout de même avouer que cette fois-ci avec « Le crime du comte Neville », Amélie nous propose- enfin- une fin digne de ce nom ! C’est assez rare chez l’auteure pour le souligner.

En général, j’entre dans ses livres sans rien connaître de l’histoire, je ne lis pas la 4e, ne regarde d’interview qu’après ma lecture. Alors est-ce à cause de cela que je suis vraiment passée à côté de ce roman ? Est-ce à cause de son manque d’ épaisseur ? Je ne sais pas ! La seule chose que je sais avec certitude, c’est que j’attends (déjà) avec impatience le cru 2016 ! Et d’ici là, je vais me replonger dans mon challenge sur l’auteure .
Pour ce livre, Amélie s’est fortement inspirée du roman d’Oscar Wilde : » le crime de lord Arthur Savile » qui est pour elle un roman culte. Je n’ai jamais lu d’Oscar Wilde (pas taper) peut-être que, par curiosité, je me laisserai tout de même tenter par celui-ci.

Et vous ? Que pensez-vous de ce roman de la rentrée littéraire 2015 ?

Le crime du comte Neville - Amelie Nothomb

5

L'ECRITURE DE L'AUTEUR

5.0/10

L'HISTOIRE

5.0/10

Infomations

  • - ALBIN MICHEL (19 août 2015)
  • 144 pages
  • 6.40 €

3 commentaires

  • keisha
    11 septembre 2015 à 8 h 39 min -

    Oh cela fait longtemps que je ne lis plus ses romans (pas taper) mais mon capital sympathie pour elle est intact.

    • Chinouk
      11 septembre 2015 à 22 h 59 min -

      Quoi, quoi !! tu ne lis plus Nothomb !! ?? moi je t’avoue que je les lis à leurs sorties grâce à ma médiathèque ! car il est hors de question de mettre 17 € pour si peu d’encre, mais je me les procure en poche dès leurs sorties.

  • Serena
    11 septembre 2015 à 23 h 10 min -

    J’ai apprécie ce roman personnellement et je ne l’ai pas trouvé vide. Ne pas ressentir d’émotions, être un peu hermétique aux sensations, à ce qui touche, etc. j’ai trouvé ça intéressant et donc j’ai aimé le personnage de Sérieuse. J’ai aussi adoré la fin 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Logo les passions de chinouk