La vie en chantier de Pete Fromm | Gallmeister


Rédigé le 27 septembre 2019 ~ Coup de coeur Inside !

La Vie en chantier de Pete Fromm est une histoire qui touche au cœur, vous ne pourrez rester indifférent à l’histoire de Taz et sa fille Midges.

la vie en chantier pete fromm GallmeisterPremières phrases du livre :
Lorsqu’elle le lui dit, Taz est à genoux ; à force de manier le marteau ses bras vibrent, palpitent et picotent. Il lève les yeux, les oreilles bourdonnantes, la pince à levier et les doigts coincés sous encore quinze centimètres de sous-plancher en kryptonite de malheur. Les pouces accrochés à sa ceinture à outils, comme si finalement elle comptait s’attaquer au fichu lattis, Marnie le regarde avec un sourire en coin et répète sa phrase. Il cligne des yeux, hausse un sourcil et libère ses doigts, les frotte pour en retirer la poussière.

Pourquoi ce livre
Je suis une fan absolue de Pete Fromm, qui est quand même l’auteur du livre qui a le plus marqué ma vie de lectrice ( oui oui, rien que ça ! ) Donc forcément, à chaque parution, je suis au taquet ! L’année dernière, Mon désir le plus ardent m’avait chamboulé le cœur, hâte de voir ce que La vie en chantier nous réserve.

Résumé de La vie en chantier de Pete Fromm

Marnie et Taz ont tout pour être heureux. Jeunes et énergiques, ils s’aiment, rient et travaillent ensemble. Lorsque Marnie apprend qu’elle est enceinte, leur vie s’en trouve bouleversée, mais le couple est prêt à relever le défi. Avec leurs modestes moyens, ils commencent à retaper leur petite maison de Missoula, dans le Montana. Mais lorsque Marnie meurt en couches, Taz se retrouve seul face à un deuil impensable, avec sa fille nouvellement née sur les bras. Il plonge alors tête la première dans le monde inconnu et étrange de la paternité, un monde de responsabilités et d’insomnies, de doutes et de joies inattendus.

Mon avis sur La vie en chantier de Pete Fromm

Comme l’année dernière, Pete Fromm nous propose une histoire de couple qui s’aime et dont le destin va basculer. Je dois vous avouer que j’ai eu quelques appréhensions en lisant le résumé de cet opus, car j’ai tellement (mais tellement) été touchée par Mon désir le plus ardent que j’ai eu peur que La vie en chantier soit fade en comparaison. Il faut dire que c’est un peu risqué/osé de proposer deux années de suite une histoire de couple dans laquelle la femme meurt, certains pourraient trouver cela redondant.

Me voilà donc lancée dans la découverte de ce nouveau roman, et dès les premières pages, je suis embarquée ! Je me laisse emporter dans l’histoire de Taz et Marnie, au fil des jours, jusqu’à ce terrible jour 2 où il va falloir vivre avec le manque.

J’ai adoré le compte et décompte des jours sous forme de chapitres. Pete Fromm réussit même sans poser de mots à faire passer des émotions, comme ce terrible jour 2 au début de l’histoire et ce magnifique jour 1 à la fin du livre.

L’écriture de Pete Fromm est magnifique, douce, tendre, belle, juste. C’est possible d’être amoureuse de l’écriture de quelqu’un ? Parce que moi quand je lis du Pete Fromm , j’ai l’impression d’être amoureuse de ses mots.

Pendant ma lecture, j’ai eu quelques fois envie de pleurer tellement mon cœur était rempli de belles d’émotions.
J’ai eu énormément d’empathie pour Taz, le mari.

Pete Fromm est très fort pour exacerber nos sentiments. Ce que j’ai vraiment aimé dans ce livre, c’est que l’auteur a eu l’intelligence de ne pas tomber dans le pathos et d’une situation extrêmement triste, il arrive à faire quelque chose de beau.

Malgré le thème, La vie en chantier n’est pas du tout un livre triste, c’est un livre tendre et plein d’espoir.

Si Mon désir le plus ardent m’avait détruit le cœur de tristesse, la vie en chantier me l’a regonflé de tendresse.

 

Pete Fromm | La vie en chantier

9.5

L'ECRITURE DE L'AUTEUR

10.0/10

L'HISTOIRE

9.0/10

En résumé

  • Traduit par Juliane Nivelt
  • Titre VO : A job you mostly won't know how to do

Infomations

  • Editions Gallmeister - 5 septembre 2019
  • Collection : Americana
  • 384 pages

4 commentaires

  • rachel
    27 septembre 2019 à 12 h 51 min -

    et bin toute une bien belle declaration pour Pete Fromm…encore une bien joli livre…mais trop fort didonc

    • Chinouk
      30 septembre 2019 à 18 h 44 min -

      Oui un coup de foudre littéraire 🙂 que trouves-tu trop fort ?

  • Electra
    30 septembre 2019 à 11 h 50 min -

    j’ai rencontré le bonhomme – nous avons vécu tous les deux dans la même ville, très sympa mais j’avoue que les histoires d’amour et moi ça fait deux. Du coup, j’attends de le retrouver avec une autre histoire

    • Chinouk
      30 septembre 2019 à 18 h 43 min -

      Ses histoires ne sont pas « gnangnans  » ni à l’eau de rose, loin de là pourtant. j’ai eu quelques doutes avec La vie en chantier mais finalement j’ai eu un beau coup de cœur pour l’écriture <3

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.