Fille de fer d’Isabelle Grégoire


Rédigé le 26 juillet 2022 ~ Coup de coeur Inside !

Fille de fer d’Isabelle GrégoirePremières phrases du livre :
Ma nuit a été trop courte, et les trois cafés n’y changent rien. La neige qui éclate dans les essuie-glaces de mon train m’hypnotise. Mes phares sont braqués sur la tempête, le vent, le blanc, le néant. La voie ferrée s’est effacée. Le cri strident de l’alarme anti-sommeil me rappelle à l’ordre. Une chance, elle est là ! Ça doit faire dix fois depuis le départ, à deux heures du matin, qu’elle me prend en flagrant délit d’endormissement. Je me redresse d’un coup sur mon siège. Je reprends les commandes. L’alarme se tait aussitôt. J’entrouvre ma fenêtre, l’air glacé est un électrochoc.

Pourquoi ce titre :
En lisant le résumé de ce livre, je n’ai pas hésité une seconde : Grand Nord, tempête, panne, train ! Il ne m’en fallait pas plus pour me persuader que je devais absolument lire ce roman.

Résumé :

Seule femme dans un monde d’hommes qui lui est hostile, Marie est conductrice de train minier dans le Nord québécois. Un soir de tempête, son convoi long de plusieurs kilomètres est contraint de s’arrêter en urgence. Forcée d’affronter la neige et la nuit pour trouver l’origine de la panne, elle se retrouve immobilisée après une lourde chute. Lorsqu’elle est secourue par un mystérieux ermite qui la recueille dans un immense manoir débordant de livres, la frontière entre réalité et rêve se brouille.

Mon avis

Dans ce récit, on va suivre Marie qui est la seule femme conductrice de train minier dans le nord du Québec. Tous les jours, elle doit faire face à la misogynie de ses collègues masculins. Marie est aussi métisse de père français et de mère première Nation , et là aussi elle doit ce battre, car pour certains elle n’est pas une « vraie ». Lors d’un de ses trajets, elle se blesse en voulant dépanner son train et est secourue par Jonas Melville, un trappeur qui vit en ermite  – au fin fond de nulle part — et qui est passionné de littérature. À ce moment-là le récit bascule et l’histoire devient captivante.

Beaucoup de sujets sont abordés dans cette histoire, la place de la femme dans un monde d’homme, les premières nations, les questions environnementales.

L’autrice a parfaitement su nous immerger dans les grands espaces du Nord-du-Québec, une histoire presque onirique, complètement addictifs.
Dans ce récit il va souvent être question de deux grands romans : « La bête humaine » et « Moby Dick ». Deux romans que je n’ai pas encore lu, mais Isabelle Grégoire m’a furieusement donné envie de de me plonger dans ces deux monuments de la littérature !

Encore une fois, si vous cherchez un roman captivant et rafraîchissant, n’hésitez pas et lisez « Fille de fer » d’Isabelle Grégoire.

Fille de fer d’Isabelle Grégoire

8

L'écriture

8.0/10

L'histoire

8.0/10

Infomations

  • Le mot et le reste (22 avril 2022)
  • 231 pages

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.