L’Empreinte de Alexandria MARZANO-LESNEVICH


livre L'Empreinte10 janvier 2019 de Alexandria MARZANO-LESNEVICH

L’Empreinte de Alexandria Marzabo-Lesnevich – Résumé

Etudiante en droit à Harvard, Alexandria Marzano-Lesnevich est une farouche opposante à la peine de mort. Jusqu’au jour où son chemin croise celui d’un tueur emprisonné en Louisiane: Rick Langley, dont la confession l’épouvante et ébranle toutes ses convictions. Pour elle, cela ne fait aucun doute : cet homme doit être exécuté. Bouleversée par cette réaction viscérale, Alexandria ne va pas tarder à prendre conscience de son origine en découvrant un lien entre son passé, un secret de famille, et cette terrible affaire qui réveille en elle des sentiments soigneusement enfouis. Elle n’aura alors de cesse d’enquêter inlassablement sur les raisons profondes qui ont conduit Langley à commettre ce crime épouvantable.

Premières phrases
Le petit porte un pantalon de survêtement de la couleur d’un lac de Louisiane. Le rapport de police indiquera qu’il était bleu, rien de plus, mais dans toutes les descriptions que sa mère en fera par la suite, elle précisera bien qu’il était turquoise, ou bleu canard. Aux pieds, il y a les chaussures de marche boueuses que portent tous les petits garçons de cette partie de l’État, l’idéal pour jouer dans les bois.

Pourquoi ce livre
J’ai découvert ce livre grâce à un partenariat proposé par les éditions Sonatine sur le groupe Picaboriverbookclub de Léa. J’aime beaucoup lire des documents et le thème de ce livre m’attirait grandement : comment une fervente opposante à la peine de mort peut changer d’avis en une seule journée.

L’Empreinte de Alexandria Marzabo-Lesnevich – Mon avis

Ce livre est un mixte entre un documentaire et une autobiographie.
Alexandrie Marzano-Lesnevich va alternativement, lors de chapitres dédiés, nous présenter son passé ainsi que celui du prisonnier Rick Langley.

Il ne m’est pas facile de parler de ce livre tellement les sujets traités sont durs : pédophilie et peine de mort, des sujets avec lesquels j’ai beaucoup de mal.
L’auteure soulève d’ailleurs une question que je me pose souvent : comment, en tant qu’avocat, peut-on défendre un pédophile ?

Alexandria, pour comprendre, a décidé de remonter toute la vie de Rick dans un travail journalistique assez impressionnant, elle a tout vu, lu et s’est même rendue sur différents lieux où a vécu le jeune homme. Elle en a besoin, pour elle, pour comprendre cet homme et aussi pour faire la paix avec ce qu’il lui est arrivé quand elle était enfant. Cela devient viscéral, elle doit comprendre pour avancer dans sa propre vie.

Le travail de recherche de l’auteure m’a complètement impressionnée, car elle ne s’est pas contentée de reproduire ses recherches, elle leur a donné vie avec une écriture incroyablement vraie et puissante.

Dès les premières lignes de ce livre, l’on sent que cette lecture va être addictive. J’ai fait des pauses, car ce que l’on y lit n’est pas facile, mais l’histoire reste complément passionnante. Moi qui aime les récits d’investigations, j’ai été servie. Les chapitres concernant Alexandrie m’ont un peu moins embarquée, non pas qu’ils étaient moins intéressants, mais j’avais hâte de retrouver l’enquête sur Rick, car moi aussi, je voulais savoir pourquoi ce jeune homme en est venu à tuer un petit garçon.

L’empreinte est un livre qui fait énormément réfléchir, on ne peut ressortir indemne de cette histoire.

Alexandria MARZANO-LESNEVICH - L'Empreinte

8.3

L'ECRITURE DE L'AUTEUR

8.5/10

L'HISTOIRE

8.0/10

Infomations

  • Sonatine (10 janvier 2019)
  • 480 pages
  • 22€

8 commentaires

  • Marie-Claude
    1 février 2019 à 17 h 46 min -

    Tu confirmes mon envie de le lire. J’aime de plus en plus ces ouvrages de non-fiction!

    • Chinouk
      7 février 2019 à 12 h 32 min -

      J’aime énormément la non-fiction moi, mais hélas je n’en lis pas beaucoup en ce moment. Même si tu n’aimes pas trop ce genre littéraire, ce livre te plaira quand même, car on pourrait facilement le prendre pour un roman tellement l’auteure a un tallent incroyable pour raconter les faits.

  • Matatoune
    2 février 2019 à 6 h 38 min -

    Je crois bien que je vais me laisser tenter! Merci !

    • Chinouk
      7 février 2019 à 12 h 29 min -

      oui, oui, oui laisse toi tenter ! tu ne le regretteras pas du tout.

  • Violette WINTZ
    3 février 2019 à 12 h 36 min -

    j’en avais entendu parler sans connaître les thèmes. Malgré le côté pas facile, ça me tente beaucoup.

    • Chinouk
      7 février 2019 à 12 h 29 min -

      il est à lire, c’est passionnant.

  • Karine
    4 février 2019 à 3 h 36 min -

    C’est l’un des rares ouvrages de non-fiction qui me tentent ces temps-ci.

    • Chinouk
      7 février 2019 à 12 h 28 min -

      Il est vraiment très intéressant et se lit extrêmement bien, même si on n’est pas fan de la non-fiction.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Logo les passions de chinouk