Comment (bien) rater ses vacances – Anne Percin


L’histoire:
Maxime se l’était promis l’été dernier : à 17 ans, finies les vacances avec ses parents. Pour échapper à un  mois de randonnées en Corse, il accepte de rester au Kremlin-Bicêtre, chez sa Mamie. Crêpes à la confiture maison et ordinateur, voilà tout ce qu’il faut pour des vacances réussis,,, mais rien ne se passera comme prévu et Maxime va vivre des journées délirantes !

Premier paragraphe:
— Cette année, on part en randonnée en Corse les enfants !
Ma mère a lancé» cette phrase tout en jetant un coup d’œil sur la banquette arrière où nous étions vautrés, ma sœur et moi, en état semi-comateux. J’ai croisé le regard maternel une fraction de seconde dans le rétroviseur, le temps d’une tentative d’œillade meurtrière, avant qu’un saut sur le ralentisseur ne fasse retomber sur mes yeux une grosse mèche de cheveux. Tant pis pour le regard ténébreux.

Pourquoi ce livre:
C’est presque par hasard que j’ai acheté ce livre, car il me fallait choisir un livre pour ma sélection du trimestre chez France loisir et rien en me tentait trop . Je suis tomber sur lui dans le rayon piment, collection  que j’aime bien, le résumé m’a plus alors hop dans mon sac ! Grand bien m’en a pris.
Note: 8/10

Mon avis:
Il m’a fallu à peine deux jours pour finir ce petit livre très sympathique. Deux jours que j’ai passés en compagnie de Maxime, cette ado de 17 ans qui pensait se la couler douce en choisissant de passer des vacances pépères chez sa mamie, mais celle-ci a décidé, bien malgré elle, que ce ne serait pas le cas. Même si tout n’est pas drôle pour Maxime, moi j’ai bien ri et j’ai vraiment passé un agréable moment avec ce livre.

Une des pensées de Maxime au début du livre m’a vraiment fait éclater de rire à propos d’un séjour au camping :
« Hirsute, vous vous attablez sous un soleil meurtrier devant un café lyophilisé et des biscottes au miel, sous les yeux de vos parents qui balancent une énième blague désopilante sur vos cheveux longs et poisseux ou sur l’épaisseur de la couche de crasse qui semble s’être infiltrée sous vos ongles pédants la nuit… »
Parce que j’ai exactement eu les mêmes propos avec mon ado cet été au camping

Tout ça pour dire que j’ai vraiment passé un bon moment avec ce livre ! Qui m’a permis de faire une pause fraicheur dans mes lectures américaines du moment


Comment (bien) rater ses vacances – Anne Percin – Editions du Rouergue – 224pages – 11.12€

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Logo les passions de chinouk