Bison de Patrick Grainville


bison-Patrick-grainville

Premières phrases :

En plein soleil, l’eau jaillissait d’un amoncellement rocheux piqueté de saules et de pins. Ils s’approcha pour se rafraîchir. Il atteignit le pied de la cascade quand il vit la robe étalée sur une roche.il recula, regarda autour de lui: nul signe particulier, nul village alentour. Se courba, se glissa entre les taillis, longeant la rivière où se succédaient des séries de larges bassins clairs […]Tout d’un coup, il s’ouvrit une grande échappée d’eau.Alors il vit la jeune fille qui nageait sur le côté en essors souples et rapides.

Pourquoi ce livre :

Il parle de culture amérindienne et de bisons ; Cela me plaît forcément. J’étais curieuse de découvrir le peintre George Catlin, alors quand j’ai eu l’occasion de pouvoir lire ce livre grâce à un partenariat avec Livraddict et les éditions Points j’ai sauté sur l’occasion.

Mon avis :

Étant intéressée par les Indiens d’Amérique, j’ai vu en ce roman historique, un moyen de parfaire mes connaissances en la matière, car avec « Bison » Patrick Grainville nous propose de découvrir George Catlin un peintre passionné de la culture indienne. Ce peintre, qui a réellement existé, parcours les grandes espaces sauvages d’Amérique sans relâche pour aller à la rencontre des tribus indiennes qu’il sait en voie de disparition.
Il veut garder une trace de ses peuples grâce à ses tableaux : portrait, scène de chasse, paysages, mais aussi parfaire sa collection d’objets qu’il destine à son futur grand musée indien.
L’histoire se situe trente ans environ avant les massacres qui ont décimé le peuple indien

Dans ce récit romancé, on suit Catlin qui arrive dans une tribu sioux. On va faire la connaissance d’Aigle Rouge, leur chef, d’Elan Noir, son second à l’humeur assez changeante, de Louve blanche qui vient d’être fait prisonnière et d’Oiseau Deux Couleurs, le chamane travesti.

Pour être honnête, j’ai énormément eu du mal à finir ce livre. L’écriture de Patrick Grainville est pourtant agréable et facile à lire, les faits historiques y sont passionnants, mais aucun des personnages n’a trouvé d’intérêt à mes yeux. Je me suis ennuyée à lire les morceaux de vie de ces personnages. J’ai un peu plus apprécier les descriptions de l’auteur quand il décrivait Georges Catlin peindre. Patrick Grainville a vraiment réussi à nous transmettre la passion du peintre pour la création de ses tableaux.
Le côté historique m’a quant à lui passionnée même s’il arrivait ici et là comme un cheveu sur la soupe.
L’auteur joue avec le présent et les événements futurs comme le massacre de Wounded knee ou la défaite de Cluster. Il nous emmène sur ces lieux avant qu’ils ne soit tristement célèbre. J’ai même souri en me retrouvant dans les Black Hills, grâce à Louve et Oiseau Deux Couleurs, au pied de ce qui sera, bien plus tard, le Mont Rushmore.
Peut-être que ce roman n’est pas arrivé dans ma vie au bon moment, parce qu’il avait vraiment tout pour me séduire. Je vais le poser dans un coin et peut-être que dans quelques années je retenterai de partir à la découverte des derniers indiens avec Catlin.

Buffalo_Bull_Grazing_George_Catlin_1845

Buffalo Bull Grazing, 1845

Bison – Patrick Grainville – Points (29 janvier 2015) – 298 pages ⇛ Acheter le livre

6 commentaires

  • Léa Touch Book
    9 août 2015 à 15 h 21 min -

    L’histoire m’intéresse beaucoup mais j’ai lu des avis mitigés, je vais tenter l’expérience pour voir 🙂

    • Chinouk
      11 août 2015 à 11 h 15 min -

      hâte de voir ce que tu en auras pensé alors

  • hélène
    11 août 2015 à 11 h 03 min -

    Je l’avais abandonné sans réussir à m’intéresser au destin du protagoniste. Et pourtant comme pour toi, c’est un livre qui avait tout pour me plaire !

    • Chinouk
      11 août 2015 à 11 h 14 min -

      Cela me rassure (ou pas) finalement, cela ne vient pas de moi ! Je me suis fais violence pour le terminer aussi, j’ai traîné, traîné… piouf ! Quel dommage que l’auteur soit passé à coté de ce roman.

  • le Bison
    9 septembre 2015 à 22 h 37 min -

    Sûr que si l’auteur se serait contenter de raconter la vie des bisons, cela aurait été plus passionnant !!! 😉

    • Chinouk
      11 septembre 2015 à 22 h 49 min -

      grave 😉 la franchement… passe ton chemin le Bison

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Logo les passions de chinouk