Tombeau de Richard Brautigan par Thierry Séchan


Premières phrases

Je me souviens de ce jour-là. C’était un vendredi. Un vendredi bleu comme les gestes bleus de l’héroïne blonde de dreaming of babylon. Cinq ans après, je me souviens de ce vendredi 7 juillet 1989. Cinq ans déjà, dire que tant de jours se sont écoulés depuis, entre deux bras, entre deux vins, dont il ne me reste rien.

Pourquoi ce livre :

Je suis tombée dessus complètement par hasard, lord de ma balade dans la cité du livre de Becherel (lien). C’est seulement à mon deuxième passage devant l’étal extérieur de la librairie que je l’ai vu, il n’attendait que moi. Le vendeur m’a d’ailleurs dit qu’il ne comprenait pas pourquoi il n’était pas parti avant, ce livre ! J’ai énormément Brautigan que j’ai découvert avec son livre Mémoire sauvé par le vent. Thierry Séchan, sur le moment, cela me disait quelque chose, ce n’est que plus tard que j’ai tilté que c’était le frère de Renaud. Bon ben pourquoi pas, hein…

Mon avis

Ce livre est un tombeau ! Un mélange d’éloge funèbre, d’essai critique et de biographie.
Pour le côté biographie, l’on retrouve de nombreux passages de la bio que Keith Abbot a écrit sur Brautigan « Brautigan, un rêveur à Babylone », que je viens, du coup, de me commander.
Thierry Séchan nous propose aussi dans ce livre de le suivre dans sa recherche de tous les ouvrages édités de l’écrivain, il part donc plusieurs fois aux US et nous partage ses trouvailles dans des notes de journal.

J’ai dévoré ce livre, autant la partie « Tombeau » que la partie journal, j’ai aimé retrouver des extraits de livres et les réflexions de l’auteur. Un tout petit livre qui donne un bon aperçu de l’œuvre de Brautigan et qui surtout déclenche une furieuse envie de se (re) plonger dans les écrits de ce poète/ écrivain trop peu connu.

Très prochainement, c’est "Toxyo-Montana-Express" qui va sortir de ma PAL, Thierry me l’a trop bien vendu !
Connaissez-vous Richard Brautigan ?

Tombeau de Richard Brautigan par Thierry Séchan – L’ Incertain (1 décembre 1995) – Voir sur Amazon

2 commentaires

  • le Bison
    13 juin 2017 à 20 h 06 min -

    Pour moi, chaque livre de Brautigan est une éloge à la poésie. Un désir d’évasion. Des vapeurs de whisky. Un voyage littéraire, du Montana à Tokyo. C’est l’Amérique que j’aime, que je perçois, que je ressens. Brautigan, c’est l’un des plus grands.

    • Chinouk
      15 juin 2017 à 19 h 43 min -

      je plussoie… même s’il m’en reste encore quelques-uns à découvrir, je les déguste comme un bon verre de vin (j’aime pô le whisky pur)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *