Les stagiaires de Samantha Bailly


Premières phrases :

Il remet ses lunettes rectangulaires en place pour se donner une contenance, puis pose mon CV sur la table. En revoyant ma photo, je ne suis pas certaine que ce soit un excellent choix. Ma bouche forme une ligne parfaite, sans la moindre expression, et mes cheveux tirés en arrière accentuent le sérieux de mon visage. Pour compenser l’austérité de mon double imprimé, je décoche un sourire au jeune RH.
— Mademoiselle Dubois, donc. Merci d’avoir fait le déplacement de Rennes pour cet entretien.
— Tout le plaisir est pour moi.
— Je suis Vincent Bertrand, en charge du recrutement de la nouvelle stagiaire de notre service Communication.
Ses traits fins et ses joues imberbes laissent à penser qu’il a le même âge que moi, peut-être est-il un peu plus jeune. Ce constat ne me rassure pas pour autant.

Pourquoi ce livre :
Après ma précédente lecture – qui fut assez périlleuse -, j’ai eu envie de quelque chose de léger. Étant tombée par hasard, sur la très intéressante chaîne YouTube de Samantha Bailly, j’ai eu très envie de découvrir ses écrits. J’ai donc profité de cette envie de légèreté pour découvrir l’autrice avec son livre « les stagiaires« . C’est d’ailleurs sur sa chaîne que j’ai découvert que l’on disait une autrice et non une auteure, je n’avais jamais entendu ce mot avant) ! Je vais devoir modifier tous mes billets concernant des auteurs féminins !

Mon avis :

Dans « les stagiaires », nous suivons les aventures d’Ophélie et Hugues, deux stagiaires qui commencent le même jour un stage de plusieurs mois chez Pixy, une boîte de communication très In et très cool (du moins à ce qu’on dit). Ophélie, étudiante provinciale, doit trouver un appart sur Paris avec son salaire de misère. Elle découvre les joies des fins de mois difficiles. Hugues, quant à lui, n’a pas ce problème, il a de riches (et envahissants) parents.
Chez Pixy, les stagiaires défilent: même le recruteur Rh est stagiaire, c’est pour dire ! Tout ce petit monde – de milieux différents – forme une belle équipe et un joyeux mélange de personnalités. Mais petit à petit, les stages se terminent et tout ce petit monde se demande s’il y aura un après pour eux chez Pixy.

Ah ! qu’il m’a fait du bien, ce livre, je l’ai dévoré. Il est léger tout en traitant d’un sujet qui nous touche (ou nous a touchés) tous de près ou de loin : trouver un stage et espérer (ou pas) qu’il débouche sur un emploi.
J’étais d’ailleurs pendant ma lecture en pleine recherche de stage pour mon fils.

Le livre « les stagiaires » est écrit à deux voix. Tantôt, nous sommes avec Ophélie et tantôt, avec Hugues, les personnages alternent à chaque chapitre. Il arrive que parfois, nous ayons deux chapitres de la même soirée, vus par chacun d’eux. J’aime cette façon de présenter l’histoire, cela rend le récit dynamique.

L’écriture de Samantha Bailly est agréable et pétillante à souhait, totalement à son image. J’ai hâte, à présent, de me plonger dans un autre de ses écrits.

Connaissez-vous Samantha Bailly ? Avez-vous un de ses romans à me conseiller ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *