Persévérer de Jean-Louis Etienne


livre  Jean-louis EtiennePremières phrases
Mon souffle givré se diffuse en volutes dans le faisceau de la lampe. Le rectangle clair du cahier où j’écris disparaît dans un brouillard lumineux. Engoncé dans ma veste en duvet, j’attends qu’il se dissipe pour repousser délicatement, du revers de ma main gantée, la poussière de glace qui s’est déposée sur la page. J’écris en retenant mon souffle. À ‘inspiration.

Pourquoi ce livre
Je connais Jean-Louis Étienne depuis très longtemps. Depuis l’époque où tout ce qui avait attrait au Grand Nord atterrissait sur mes étagères. Aujourd’hui, je me suis en peu calmée (quoique). Je me suis tenue en retrait de l’actualité de cet homme, mais en découvrant que « Persévérer » avait été édité au format poche dans la très belle collection Points Aventure, je ne pouvais pas faire autrement que de me procurer ce livre. Bien m’en a pris.

Mon avis sur Persévérer de Jean-Louis Etienne

Petit, Jean-Louis Étienne était passionné par la nature, il était destiné à être artisan comme son père. Le hasard de ses rencontres a fait de lui un médecin et surtout un explorateur. Il a été le premier français à atteindre le Pôle Nord magnétique en tirant son traîneau en solitaire. Il a réalisé cet exploit en 63 jours, c’était en 1986 avant l’arrivée des GPS et autre téléphone portable. Lors de cette expérience, il rencontre Will, un aventurier américain qui lui propose de partir avec lui pour une grande traversée de l’Antarctique. Jean-louis, toujours avide de découvertes et d’aventures accepte de relever ce défi.
Dans ce livre, l’auteur nous raconte — entre autres — ses traversées polaires, Le Pôle Nord en solitaire et, quatre ans plus tard, sa traversée de l’Antarctique — dans sa plus grande largeur — en traîneaux à chiens, une expédition qui dura 7 mois.

Voilà un livre que j’ai dévoré d’une traite. J’ai aimé que l’auteur nous parle de sa vie avant et après ses deux aventures incroyables. Une vie pleine de défis, d’exploits, d’envie. Jean-Louis Étienne a une vie passionnante. Ce qui est intéressant à voir c’est que même pour ce grand Monsieur, quand il veut monter un projet rien n’est acquis.

P208
Persévérez sur la voie de nos rêves, même si le chemin paraît difficile. Nous avons tous un destin à découvrir, à inventer, à construire.

Je ne me souviens pas avoir déjà lu le récit de son exploit en Arctique, mais j’ai lu (il y a très longtemps) « Transantartica » le récit de son expédition en Antarctique. J’ai apprécié le petit condensé qui en est fait ici.

L’écriture de Jean-Louis est vraiment agréable à lire et nous transporte avec lui lors de ses aventures, on s’y croirait.
Ce petit livre m’a redonné envie de me replonger dans les livres d’explorations des pôles et il m’a surtout donné envie de lire d’autres écrits de l’auteur. Je viens d’ailleurs de me commander " inventer sa vie » qui est nouvellement sortie dans la même collection, et je vais ressortir ses anciens récits de ma bibliothèque.

P60 :
Je réalisais une nouvelle fois qu’on ne repousse pas ses limites, on les découvre.

6.40€
10

L'écriture de l'auteur

10.0/10

Le récit

10.0/10

Infomations

  • Points Aventure(16 juin 2016)
  • 216 pages

3 commentaires

  • maggie
    31 janvier 2018 à 13 h 36 min -

    Après ma lecture de trois livres de Bouvier, je commence à me mettre aux récits de voyages… Je note celui-là ( mon père est fan)

    • Chinouk
      4 février 2018 à 10 h 30 min -

      si tu veux des conseils sur les récits de voyage n’hesite pas 🙂

  • Cristie
    1 mars 2018 à 14 h 38 min -

    Je le note !!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.