La vie devant les yeux de Laura Kasischke


avis La vie devant ses yeux laura kasischkePremières phrases
Elle sont dans les toilettes des filles quand elles entendent les premiers tac-a-tac-a-tac d’une arme semi-automatique. Le bruit semble faux, lointain, et elles continuent ce qu’elles étaient en train de faire : elles se brossent le cheveux, elles regardent leur reflet dans le miroir… Tac-a-tac-a-tac

Pourquoi ce livre
De l’auteure, j’ai lu il y a quelques mois « La couronne verte » , un roman et un style que j’ai adorés. Il était certain que je retournerais vite vers un autre roman de Laura Kasischke. J’ai opté pour « La vie devant ses yeux » car il a pour thème le traumatisme après une tuerie de masse. Une thématique qui m’intéresse beaucoup.

Mon avis pour La vie devant les yeux de Laura Kasischke

Diana, la quarantaine, mariée à un professeur de philosophie et maman d’une petite Emma de 10 ans, est cette mère de famille américaine typique qui habite une belle maison, accompagne les sorties scolaires de sa fille, cuisine admirablement et enseigne le dessin. Pourtant le passé — et l’événement traumatisant qui en est au cœur — ne cesse de la hanter, par bouffées, et ces flashes sont autant de ruptures dans la narration du présent de Diana.

Bon alors, comment vous dire qu’avec « La vie devant ses yeux » Laura Kasischke m’a plutôt laissée perplexe.

Une lecture entre le passé et le présent (le futur ?) de Diana. Un enchevêtrement de temps qui demande à être très attentif à notre lecture sous peine d’être perdu.

J’ai aimé cette construction de l’histoire où dès les débuts l’auteure nous annonce qu’un drame va se dérouler, puis après nous propose de suivre l’histoire de la Diana de 18 ans à rebours jusqu’au drame, puis l’histoire de Diana dans le présent à 40 ans.

J’ai apprécié suivre la Diana de 18 ans, un peu moins celle de quarante ans que je n’ai pas réussi à cerner. J’ai dû relire plusieurs fois la fin (et aller chercher des pistes de compréhension sur le net) pour être sûre de mon interprétation, car l’auteure nous embrouille quand même pas mal. Est-ce vrai ? Est-ce un rêve ? Avec le titre « La vie devant ses yeux », l’auteure nous donne tout de même une piste. Ce qui explique pourquoi, avant de le comprendre, j’avais du mal à cerner la Diana devenue adulte.

« La vie devant ses yeux » est un roman assez difficile d’accès (niveau compréhension) je trouve et risque de laisser perplexes certains lecteurs. Ce n’est pas un roman que je conseillerais pour découvrir Laura Kasischke.

Il existe un film tiré de ce livre réalisé par Vadim Perelman, je serai curieuse de le visionner.

Avez-vous lu ce livre ? Qu’en avez-vous pensé ?

Laura Kasischke - La vie devant les yeux

7

L'ECRITURE DE L'AUTEUR

7.5/10

L'HISTOIRE

6.5/10

Infomations

  • Le Livre de Poche (2 avril 2014)
  • 336 pages
  • 7.10 €

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Logo les passions de chinouk