La fille à la peau pâle et frêle de Del Pino Jennifer


livre   Jennifer Del PinoPremières phrases

Cette histoire est comme toutes les histoires, elle vous conte les aventures d’un ou plusieurs personnages, elle emporte au-delà de la réalité, bien que parfois, celle-ci ne ne soit pas si éloignée que cela. Elle comporte un début et une fin, mais cette fois, ce n’est pas par le début que vous allez commencer mon histoire. Ce n’est pas par la fin non plus… Pas tout a fait.

Pourquoi ce livre ?
J’ai reçu ce livre lors de la masse critique « Mauvais genre » de Babélio une masse critique spéciale thriller. Ce livre m’avait particulièrement attirée j’ai donc été ravie de le recevoir. Je n’avais juste pas fait attention à la grosseur du livre, à peine 150 pages. Oups ! J’ai beaucoup de mal avec les petits livres, j’espère que cela va aller avec celui-ci.

Résume :

Je suis jeune et belle, mais unique. Une bonne citoyenne qui se fond dans la foule, mais n’obéit qu’à ses propres règles, avançant masquée. Je ne ressens aucune des émotions qui habitent généralement les humains : pas de sentiment, pas de compassion, pas de générosité, pas d’amour ni d’affection pour mes parents, ni pour personne d’ailleurs.
Ma première victime ? Le chat de ma mère. J’avais huit ans…

Mon avis sur La fille à la peau pâle et frêle de Del Pino Jennifer

"La fille à la peau pâle et frêle" est le récit d’une psychopathe de 25 ans à peine. Depuis toute petite, Élisa a un comportement étrange, et au fil des années elle va torturer et tuer des gens !
Je ne peux pas vous en dire plus sur l’histoire, car je vous laisse la surprise de la découverte morbide des actes de la narratrice. Tiens, d’ailleurs il me semble que c’est la première fois que je lis un roman avec une serial killeuse.
En revanche, je peux vous dire que j’ai adoré la construction du livre. Comme le disent les premières phrases, on entre dans le récit par le milieu, puis, on va découvrir Élisa quand elle était petite en lisant des extraits de ses carnets. On comprend alors beaucoup de choses sur son comportement et le pourquoi elle agit comme elle le fait.
J’ai particulièrement apprécié le fait que la narratrice nous parle à nous lecteurs, elle nous interpelle par endroits et tente même de lire dans nos pensés.

Je pensais avoir du mal à entrer dans l’histoire (c’est toujours le cas pour moi avec les courts récits), mais la construction est tellement prenante que les pages ont défilées toutes seules. Les différentes formes narratives font que l’on arrive finalement à très bien cerner le personnage.

J’ai passé un agréable (si je puis dire) moment avec "la fille à la peau pâle et frêle" qui est un petit livre terrifiant de cruauté qui se lit d’une traite.

Pour les amateurs de lecture en ebook, il est disponible à prix tout doux alors n’hésitez pas !

La fille à la peau pâle et frêle

La fille à la peau pâle et frêle
72.5

L'ECRITURE DE L'AUTEUR

8/10

    L'HISTOIRE

    7/10

      Infomations

      • IS Edition (27 octobre 2017)
      • 160 pages
      • Broché: 13.90 € Ebook: 3.99€

      2 commentaires

      • Marie-Claude
        13 novembre 2017 à 14 h 18 min -

        Étonnant! Je viens de lire un premier roman très bien tourné qui met justement en scène une jeune psychopathe. Air du temps?!
        Je suis curieuse… Merci de l’avoir présenté. Je serais complètement passée à côté.

      • Matatoune
        14 novembre 2017 à 6 h 36 min -

        Votre présentation glace déjà les sangs alors le livre…Oui je pense aussi que la littérature est entrain de lever les représentations sur le sexe des serials- billets car il n y a aucune raison qu’ ils ne puissent pas être des femmes…Mais il nous faut travailler individuellement sur ce point! Merci pour votre résumé.

      Laisser un commentaire

      Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *