Ce qui a dévoré nos coeurs de Louise Erdrich


L’histoire :
Chargée de procéder à l’inventaire d’une demeure du New Hampshire, Faye Travers remarque parmi une étonnante collection d’objets indiens du xixe siècle un tambour rituel très singulier. Émue et troublée par cet instrument, elle se prend à l’imaginer doté d’un étrange pouvoir : celui de battre au rythme de la douleur des êtres, comme en écho à la violente passion amoureuse dont il semble perpétuer le souvenir.

Premières phrases:
Lorsque je quitte le cimetière des enfants avec son panneau manuscrit tout simple et ses pierres tombales en forme d’agneaux et d’anges, érodées par la pluie et le vent, je suis perdue dans mes pensées et m’arrête trop longtemps là où le chemin débouche sur la grande route.
Pourquoi ce livre ?
J’ai découvert Louise Erdrich dans la Grande librairie de France 5, et cette auteure fait partie de mon challenge carnet de route. Ce livre est un partenariat avec LivreAddict et Le livre de poche que je remercie.

Note: 6.5/10

Mon avis :
Ce qui a dévoré nos coeurs est le premier roman de Louise Erdrich que je lis et je ne pense pas qu’il sera le dernier, et pour cause : j’ai La Malédiction des colombes dans ma PAL !
J’ai trouvé l’écriture de Louise Erdrich magnifique, douce et poétique. L’histoire navigue entre le présent, le passé et les légendes indiennes et d’un personnage à un autre.
Le livre est divisé en quatre parties.
La première et la dernière partie sont centrées, sur Faye Travers, le personnage principal de l’histoire, dans la seconde on découvre Bernard Shaawano le possesseur du Tambour et dans la troisième partie on fait la connaissance de la petite shawnee.
Ma lecture de ce livre a vraiment été particulière, car très en dents de scie. Certaines parties m’ont littéralement captivée, d’autres super ennuyés. J’ai trouvé certains chapitres très longs, ce que je n’aime absolument pas, surtout quand le récit n’est pas captivant!

Je pense que l’auteur aurait dû centrer sont histoire sur les deux parties du milieu : Bernard Shaawano et les légendes indiennes ojibwé, car je trouve que Fayes, finalement, n’apporte pas grand-chose à l’histoire, et du coup j’ai trouvé la moitié du livre sans intérêt, j’ai même dû lutter pour ne pas abandonner ma lecture.

Malgré ces quelques couacs, j’ai quand même été ravie de découvrir l’écriture de Louise Erdrich qui est elle-même d’origine amérindienne et c’est avec plaisir que je lirai un autre de ses romans.

Ce qui a dévoré nos coeurs de Louise Erdrich – Le livre de poche (mai 2010) – 343 pages – 6.74€


50 états, 50 billets , le challenge :Minnesota: État où est née Louise Erdrich.




Pour avoir d’autres avis :
Logo Livraddict

9 commentaires

  • Myrtille
    9 octobre 2012 à 7 h 58 min -

    Ton avis rejoint plus ou moins le mien…
    Bonne lecture avec Dan Wells, tu changes de genre là ^^

    • admin
      9 octobre 2012 à 8 h 25 min -

      Effectivement 🙂 pour le Dan Wells j’avais besoin d’une lecture plus légère… enfin si je peux dire, car j’ai quand même mis 1 semaine à lire le Erdrich !

  • Flo
    9 octobre 2012 à 19 h 29 min -

    Je suis globalement d’accord avec toi, même si je serais moins sévère. C’était aussi mon premier Erdrich. Depuis, j’ai lu et aimé « Dernier rapport sur les miracles à Little No Horse » et j’ai dans ma PAL « Shadow Tag » (« Le jeu des ombres » en VF, sauf erreur de ma part). En revanche, « La malédiction des colombes » ne me tente que moyennement mais le dernier livre de l’auteur est une suite de « La malédiction… » alors ça m’éneeeerve !! 😀
    Ce que j’aime vraiment chez cet auteur, c’est son écriture très humaine. Elle sait mettre en valeur ses personnages (même si, dans ce livre, il est vrai que la vie de Fayes n’est guère palpitante).

    • Chinouk
      9 octobre 2012 à 20 h 00 min -

      C’est vrai que j’ai peut-être été un peu sévère, mais c’est parce que j’ai vraiment lutté pour ne pas décrocher ! 1 semaine pour lire à peine 350 pages.

  • Piplo
    10 octobre 2012 à 1 h 05 min -

    Je suis ravie de te lire. J’ai également beaucoup aimé s’écriture de Erdrich!
    J’ai pour ma part été vraiment charmée par l’ensemble du livre. Les styles sont très différents d’un chapitre à l’autre, les histoires de Faye et de Bernard pas tant liées que ça et pourtant l’ensemble prend beaucoup de sens. C’est le poids du secret, de ce qui se transmet. J’ai même trouvé arrive ainsi à unifier l’ensemble avec des choix de parties si différentes les unes des autres!!!

    • Chinouk
      10 octobre 2012 à 8 h 39 min -

      Tu vois, ce qui m’a manqué, c’est peut être plus de détail sur comment elles avaient retrouvé le destinataire du Tambour, cela tombe comme un cheveu sur la soupe. J’aurai aimé en savoir plus sur Bernard, shawnee…

  • AnnaGlasgow
    11 octobre 2012 à 21 h 29 min -

    Coucou Chinouk!
    J’ai hésité à postuler pour ce partenariat. Je vois que ton avis est assez mitigé mais le thème m’intéresse bien en tout cas. Et puis 6,5, c’est plutôt une bonne note! 🙂 Biz!

  • keisha
    13 octobre 2012 à 7 h 42 min -

    Je n’ai lu que deux livres de l’auteur (croisée au festival america), et bon je puise dans les disponibilités de la bibli.

  • sofynet
    6 novembre 2012 à 14 h 39 min -

    Voilà un auteur que je vais découvrir, c’est sur, j’en entant trop depuis le début du challenge ;o) . Hop, billet ajouté !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Logo les passions de chinouk