Yaak Valley, Montana de Smith Henderson


Mon avis sur le livre yaak valley montana smith hendersonPremières phrases :
Le flic jeta sa cigarette sur la route de terre caillouteuse devant la maison et remit son chapeau d’aplomb en voyant arriver la bagnole poussiéreuse de l’assistante sociale. Derrière la vitre sale, il aperçut de longues mèches blondes et rentra le ventre au cas où la fille ne serait pas trop mal. Autant dire qu’il ne s’attendait pas à voir sortir un type, la trentaine, en train d’enfiler un blouson en jean pour se protéger du petit vent glacé venu des montagnes et qui replongeait à l’intérieur de sa voiture pour récupérer sa paperasse.
Pourquoi ce livre :
J’ai eu envie de lire ce livre de la rentrée littérature 2016 dès que j’ai vu le titre et la couverture, sans en connaître le pitch.  » Yaak Valley, Montana », ces trois mots ont suffi à créer l’envie fulgurante de me procurer cet ouvrage (on se demande bien pourquoi). Quelle ne fut donc pas ma surprise et ma joie de voir que ce titre faisait partie des Matchs de la rentrée littéraire de PriceMinister ! Oh joie, et hop je postule… dès sa réception, je mets en pause ma lecture en cours et je me jette dessus. J’attaque sa lecture, toujours sans avoir pris connaissance des chroniques des copines et du résumé. Me voilà en route pour le Montana, Yeah !

 la yaak valley

© Matt McGrath La Yaak Valley

Mon avis sur Yaak Valley, Montana

L’histoire se passe dans les années 1980 dans la région de Ten miles où Pete Snow est assistant social. Il vit dans une petite cabane dans les bois et s’occupe d’enfants pas aidés par la vie comme Cecile et Katie, un frère et une sœur dont la mère est alcoolique et droguée ou bien Benjamin – un petit gars qu’il prend en affection – qui vit avec son père dans la nature, celui-ci se cachant du monde entier par peur d’un complot et de la fin du monde…

Alors que Pete tente d’aider ces personnes, il mène lui-même une vie pas facile : des problèmes d’alcool, de gros soucis avec son frère, une séparation avec sa femme adultère qui part vivre avec leur fille au Texas. Cette dernière, ne supportant pas les fréquentations de sa mère, décide de fuguer…
Pete devra mener de front son boulot et sa vie perso plus que compliquée.

Gros coup de cœur pour ce livre, c’est simple : j’ai tout aimé ! Le magnifique décor du Montana, les personnages, tous attachants à leurs manières, l’ambiance du livre. Je me suis prise d’affection pour ce pauvre Pete Snow.

Smith Henderson a réussi à écrire un livre rude avec une plume très douce.
Une langueur et une ambiance que j’ai énormément appréciées, j’étais vraiment bien dans ce livre. J’ai pris mon temps pour le lire et j’y serai bien restée cinq cent pages de plus.

J’ai aimé aussi la construction du récit, qui alterne entre l’histoire de Pete et un dialogue entre deux personnes que l’on découvre petit à petit. J’ai trouvé ces passages très poétiques. Voici d’ailleurs un extrait qui m’a beaucoup séduite.

P 103 : « C’était comment le voyage au Texas ? C’était le Wyoming. Le Wyoming, ça veut dire rouler pendant des siècles dans un paysage de buissons moches couleur vieilles pièces de monnaie.
Alors on Wyominait. Ça Wyominait non-stop. On pouvait Wyominer toute la journée sans avoir l’impression d’avancer. Wyominer, c’était aller nulle part vers nulle part à travers nulle part. Sans rien voir. Juste en se faisant chier. T’allumes la radio et tu Wyomines le bouton, bien lentement […] T’entends un prêcheur insipide Wyominer sur le salut de ton âme fatiguée, moribonde et Wyominée. »

Un gros pavé de six cent pages qui, à sa réception, m’a fait peur mais que finalement, j’ai trouvé trop court.

Smith Henderson est originaire de Missoula, Montana, il a été lui aussi éducateur spécialisé et Yaak Valley est son premier roman. j’espère que de nombreux autres vont suivre. Un auteur qui fait une entrée fulgurante dans ma bibliothèque.

 la yaak River

© Alan Bixby La Yaak river

Les Avis de Keisha, Marie Claude et Electra

Défit 50 romans-50 états : Montana

Yaak Valley, Montana de Smith Henderson

Yaak Valley, Montana de Smith Henderson
9.5

L'ECRITURE DE L'AUTEUR

10.0 /10

L'HISTOIRE

9.0 /10

En résumé

  • Gros coup de cœur pour ce livre rude et poétique à la fois.

Infomations

  • Belfond (18 août 2016)
  • 578 pages

2 commentaires

  • keisha
    30 octobre 2016 à 7 h 26 min -

    Ah oui c’était bien (mais ça bousculait)

    • Chinouk
      5 novembre 2016 à 12 h 29 min -

      Je n’ai pas spécialement trouvé que c’était trop dur. Bon Ok, un peu quand même, mais je n’ai pas été trop bousculée.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *