Vouloir toucher les étoiles de Mike Horn


Vouloir-toucher-les-etoiles-mike-horn

Premières phrases :

Des ailes…
Enfant, j’ai reçu ce cadeau magnifique.
Entre mon père et moi, il y avait un contrat : j’étais libre d’aller où je voulais, mais à six heures du soir, pas une minute plus tard, je devais être rentré à la maison. Avant cela, je n’avais aucune limite, aucun interdit. Je pouvais atteindre le bout du monde.
Mes ailes m’ont porté loin, très loin…

Pourquoi ce livre ?

Vous savez que j’aime la littérature de voyage, mais ce que vous ne savez pas, c’est que cette passion a débuté par de la lecture en rapport avec le Grand Nord (ma passion première). C’est là que j’ai fait la connaissance de deux grands aventuriers : Nicolas Vanier – découvert bien avant qu’il ne soit aussi médiatique – et Mike Horn.
C’est donc avec une immense joie que j’ai postulé à ce partenariat entre Babelio et la maison d’édition XO. Cela fait tellement longtemps que j’attendais un autre livre de Mike Horn, le dernier en date Objectif, Pôle Nord de nuit datant de 2007 ! Il faut dire que de 2008 à 2012, Mike a fait le tour de la planète avec son expédition Pangaea (Il s’agit d’un tour du monde par les cinq continents sans aucun moyen de transport motorisé). J’espère qu’un récit sortira de cette aventure.

Mon avis :

À peine ce livre est arrivé chez moi, qu’il me fallait le commencer. J’ai mis de côté ma lecture en cours et à moi les nouvelles aventures de Mike Horn que le grand public a pu découvrir dernièrement sur M6 dans The Island.

On retrouve l’auteur avec une nouvelle tentative d’exploit: il veut tenter de gravir 4 sommets de 8000 mètres à la suite, le problème? Il n’a jamais fait d’alpinisme, mais cela ne l’arrête pas. Il s’entoure de personnes compétentes dans lesquelles il a toute confiance. Je pense d’ailleurs que rien ne peut arrêter cet homme de toute façon. Mais la montagne est sans pitié et, de camp de base en camp de base, d’échec en échec, nombreux sont les morts qui vont jalonner sa route.

P34 «la montagne ne pardonne pas la moindre erreur. Les quarante derniers mètres sont incroyablement éprouvants. Il faut lever le bras – une torture. Abattre le piolet- un effort dément. Soulever le pied – une quasi-impossibilité. Hisser le corps en entier – un enfer. Chaque millimètre parcouru est une victoire»

Le livre est découpé en chapitres qui alternent ses tentatives pour dompter l’Everest et des chapitres assez intimistes où il nous livre son histoire passée . Il nous confie comment il est devenu le grand aventurier de l’extrême qu’il est aujourd’hui.
De son enfance en Afrique du Sud, où il n’hésite pas à plaquer un boulot très bien rémunéré pour partir à l’aventure, sans rien, et prendre le premier avion en partance pour l’ailleurs.
Il atterrira en Suisse et fera la connaissance de Kathy, son épouse qui acceptera que son homme ait la bougeotte. Elle l’assistera à distance dans la logistique lors de ses nombreuses expéditions autour du monde.
C’est un livre qu’il lui dédie. Elle a lutté pendant des années contre un cancer qui a eu raison d’elle. Mike se dévoile beaucoup dans ce livre.
Cet ouvrage je l’ai dévoré, les exploits de Mike sont toujours aussi passionnants à lire. On y retrouve succinctement toutes ses aventures passées qui font, elles aussi, pour certaines, l’objet d’un livre. Cet opus est idéal pour découvrir l’auteur.

P42 : «j’ai descendu l’Amazone en hydrospeed, j’ai suivi la ligne d’équateur sur 40000 kilomètres à la voile ou à pied, j’ai bouclé le tour du pôle Nord durant la longue nuit polaire. J’ai marché sur la glace, parcouru le désert, descendu des rapides, frayé mon chemin dans la jungle. J’ai souvent frôlé la mort, mon appétit de vivre s’est agrandi. Les possessions matérielles me sont inutiles»

Je vous livre deux passages qui m’ont profondément touchée et qui m’ont fait énormément réfléchir.

P123 :« chacun de nous, dans sa vie, a son propre K2 à gravir. Si on ne lâche rien, et qu’on prend les bonnes décisions, on peut trouver les solutions. L’important c’est d’essayer, de ne pas rester sur un échec. Comme moi qui ne suis pas toujours arrivé au sommet ; il faut continuer de se battre. En gardant les pieds … sur terre, on peut toucher les étoiles »

P253 :«Il ne faut pas oublier de vivre, parce qu’on ignore quand tout finira»

J’ai un profond respect pour cet homme qui sait parfaitement transmettre sa passion pour l’aventure et surtout qui nous montre que, si on le veut, tout est possible. Il suffit juste de le vouloir.
J’ai eu un réel coup de cœur pour ce livre, qui est une ode au dépassement de soi. Il nous donne de la force d’accomplir nos projets si petits soient-ils. Il m’a fallu quelques temps pour me remettre de cette lecture intense.
Je vous recommande donc très fortement ce livre, pour découvrir cet aventurier de l’extrême, et moi je ne vais pas tarder à me replonger dans ses anciennes aventures.
Merci infiniment, Mike!

Vouloir toucher les étoiles – Mike Horn – Editeur : XO (1 octobre 2015) – 260 pages

Vouloir toucher les étoiles

9.3

L'ÉCRITURE DE L'AUTEUR

9.0/10

Le récit

9.5/10

En résumé

  • Un récit intime et passionnant

Infomations

  • Editeur : XO (1 octobre 2015)
  • 260 pages

8 commentaires

  • keisha
    13 octobre 2015 à 13 h 59 min -

    Je m’interroge si je connais son nom… (pas taper!) Visiblement, pas la bibli non plus…

  • Hélène
    14 octobre 2015 à 9 h 00 min -

    J’ai noté son nom depuis un petit temps déjà, mais je n’ai pas encore acheté de livres de lui . Pourquoi ne pas commencer par celui ci effectivement !

  • Léa Touch Book
    22 octobre 2015 à 20 h 01 min -

    J’adore voyager avec tes chroniques 🙂

  • Electra
    25 octobre 2015 à 17 h 44 min -

    j’ai vu ton IG et je connais l’homme ! quelle vie ! Un grand bonhomme et les extraits du livre sont superbes ! j’espère qu’il arrivera en bibli – merci pour le partage !!!

    • Chinouk
      14 novembre 2015 à 12 h 25 min -

      C’est vraiment quelqu’un d’incroyable ce Mike ! j’aime beaucoup sa philosophie de vie.

  • Rim Enviedelecture
    3 août 2016 à 14 h 20 min -

    Coucou, étant aussi une grande fan de voyage j’ai lu Vouloir toucher les étoiles de Mike Horn, un coup de coeur, j’ai adoré !
    J’aurais une question qui n’a rien à voir, comment as-tu fait pour insérer les boutons « commander  » ? Merci 🙂

  • Chinouk
    4 août 2016 à 16 h 34 min -

    Coucou Rim, pour le bouton j’utilise le plugin : WP Product Review 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Logo les passions de chinouk