Trois éclats toutes les vingt secondes – Françoise Kerymer


Trois éclats toutes les vingt secondes -  Françoise Kerymer  Quand j’ai vu cette magnifique couverture bleu nuit avec ce phare, quand j’ai lu le titre : « trois éclats toutes les vingt secondes« , je me suis dit que ce livre était obligatoirement pour moi !
Sans en lire le résumé, je me suis proposée pour ce partenariat avec Livraddict et les éditions JC Lattès que je remercie pour cette belle découverte.
Je n’ai pas lu la quatrième de couverture et je ne savais pas de quoi Françoise Kerymer allait me parler mais je savais où elle allait me mener: l’île de Sein et cela me convenait parfaitement. J’ai reconnu le Men Brial (le feu de Sein ) sur la couverture et, vu le titre, cela allait forcement parler de phare ou, du moins, d’île et j’aime ça !
Je suis donc entrée dans ma lecture en ne connaissant que la destination.
Dans cette histoire, on rencontre Emma et son Fils Camille, qui sont obligés de passer les deux mois de vacances d’été sur l’île de Sein – Il y a pire comme destination, me direz-vous – sauf qu’Emma est une Parisienne pure et dure et ne supporte absolument pas la vie recluse sur l’île alors que Camille, un petit gars de 7 ans surdoué, adore cet endroit. Pendant les 3/4 du livre, on se demande quelle est la raison de cet exil forcé, mais petit à petit, pour moi, l’intrigue est passée au second plan, j’avais juste envie de suivre les personnages et de voir évoluer, en bien, la relation conflictuelle entre Camille et sa maman.
J’ai aimé tous les personnages de ce récit, chacun avec son passé tourmenté. Sein est très présente dans ce récit, je l’ai même considérée comme un personnage à part entière.
L’écriture de Françoise Kerymer est douce, calme et puissante en même temps. Elle a parfaitement su retranscrire le ressenti de la vie sur l’île : le vent, la mer, les tempêtes. Je vais régulièrement sur l’île cousine de Sein – Ouessant – et je me suis complètement retrouvée plongée, avec ce récit, dans l’ambiance particulière qui règne sur les îles de Bretagne, avec une impression d’être en vacances moi aussi avec Emma, Camille, Armelle, Louis-Camille et les autres…

 

Une impression de nostalgie s’est emparée de moi quand j’ai tourné la dernière page de « Trois éclats toutes les vingt secondes« . Moi aussi, je quittais l’île, finies les vacances.
Je vous recommande fortement cette jolie lecture et pour ma part, la prochaine fois que je me rends dans mon île chouchou du bout du monde, je ferai escale à Sein – parce qu’elle le vaut bien.

 

Pour le plaisir je vous propose quelques une de mes photos de Sein et de phares croisés dans ce livre.

 hare de la vielle - sein -arm-men
La Vielle – Grand phare de Sein – Ar-Men

 ile de Sein
(Île de Sein vue de la baie des trépassés )
Trois éclats toutes les vingt secondes –  Françoise Kerymer – JC Lattès (8 octobre 2014) – 420 pages – 19 €

2 commentaires

  • cassie
    24 novembre 2014 à 7 h 58 min -

    j’ai aussi beaucoup aimé ce livre, je ne rate jamais une occasion d’aller en Bretagne 🙂

    • Chinouk
      24 novembre 2014 à 8 h 37 min -

      coucou Cassie, une très belle découverte ce livre, qui fait la part belle à Sein, aux phares et à la magnifique baie des trépassés.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Logo les passions de chinouk