Tinder surprise de Ana Ker


livre Tinder surprise ana ker Premières phrases :
Quand j’avais quatre ans, je me suis mariée. J’étais en maternelle et je croyais que l’amour durait pour toujours. Comme un trésor qu’on garde dans un mouchoir au fond d’un tiroir. En plein coloriage, Benjamin m’a prêté son crayon bleu pour que le ciel ait l’air heureux ; devant sa grandeur d’âme, je me suis dit que je voulais passer le reste de ma vie à ses côtés.

Pourquoi ce livre :
À l’approche des vacances, j’aime avoir une petite liste de livres sans prise de tête près de moi, à lire tranquille sur la plage. Le titre m’a bien fait rire et la phrase d’accroche aussi : « Le prince charmant n’existe pas. Mais sur Tinder vous serez la reine ». C’est donc avec un grand plaisir que j’ai postulé pour ce livre à la masse critique de Babelio.

Mon avis sur Tinder surprise:

Suite à une rupture amoureuse, Joséphine, la trentaine, décide de se reprendre en main, aidée par ses copines qui lui lancent un défi : rencontrer 20 hommes en 10 jours ! Histoire de la décoincer un peu et de — peut-être — rencontrer l’amour.
Pour cela, elle s’inscrit, entre autres, sur le fameux site de rencontres : Tinder.
Rapidement, elle reçoit de nombreux messages d’hommes de profils divers et variés, intéressés pour la rencontrer. Alors Joséphine se laisse prendre au jeu et s’invente une nouvelle vie à chaque potentiel soupirant !

J’ai commencé ce petit livre de 250 pages un après-midi de canicule et je l’ai fini dans la foulée. Il se lit d’une traite, les caractères sont assez gros.
Je suis rapidement rentrée dans l’histoire. J’étais impatiente de découvrir les péripéties de l’héroïne lors de ses rancards mais, hélas, le soufflé est très vite retombé.

Passé la moitié du livre, je me suis complètement désintéressée de ces fameux rendez-vous décrits à la chaîne.

L’auteure a mis en évidence tous les différents profils que l’on pourrait trouver sur ce genre de sites. Les rencontres étaient toutes différentes, certaines bien drôles, d’autres complètement inintéressantes.
Mais elles m’ont semblé posées là, comme un cheveu sur la soupe. Une journée par chapitre avec les deux rendez-vous du jour, et hop, on passe à la journée suivante.

D’autant plus qu’avec tous les bobards que Joséphine invente à chaque rencontre, on devine très bien qu’il n’y a aucune chance pour qu’il y ait une suite avec l’un d’entre eux, alors à quoi bon ? N’est-elle pas à la recherche de son prince charmant ?

Comprenant sa démarche non sincère, je n’ai pas franchement accroché au personnage de Joséphine. Et encore moins à ses quatre copines qui ont pour joli nom : copine 1, copine 2, copine 3 , copine 4 ?! Pourquoi ? L’auteure aurait tout de même pu leur donner un prénom, les pauvres copines condamnées à des numéros.

Tous ces éléments réunis ont fait qu’il m’a été impossible d’apprécier pleinement ce livre.

Par contre, même si la fin m’a laissée sur ma faim (SIC) – car je n’aime pas les fins ouvertes – , elle est complètement réaliste.

L’écriture de Anna Ker est fluide et légère et même si je n’ai pas accroché au principe des rencontres à la chaîne, « Tinder surprise » est une lecture idéale pour l’été.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Aller à la barre d’outils