Soudain, seuls de Isabelle Autissier


livre Soudain, seuls de Isabelle AutissierSoudain, seuls livre de Isabelle AutissierPremières phrases :
Ils sont partis tôt. La journée promet d’être sublime comme savent parfois l’être ces latitudes tourmentées, le ciel d’un bleu profond, liquide, de cette transparence particulière aux Cinquantièmes Sud. Pas une ride à la surface, Jason, leur bateau, semble en apesanteur sur un tapis d’eau sombre. Les albatros, en panne de vent, pédalent doucement autour de la coque.

Résumé
Une île déserte, entre la Patagonie et le cap Horn.
Une nature rêvée, sauvage, qui vire au cauchemar.
Un homme et une femme amoureux, qui se retrouvent, soudain, seuls.
Leurs nouveaux compagnons : des manchots, des otaries, des éléphants de mer et des rats.
Comment lutter contre la faim et l’épuisement ? Et si on survit, comment revenir chez les hommes ?
Un roman où l’on voyage dans des conditions extrêmes, où l’on frissonne pour ces deux Robinson modernes. Une histoire bouleversante.

Pourquoi ce livre :
J’attendais la sortie poche de ce livre depuis sa sortie en grand format ! Alors aussitôt acheté, aussitôt lu ! Le résumé m’a emballée de suite : s’échouer sur une île déserte et tenter de survivre ! J’adore la thématique. C’est le premier livre d’Isabelle Autissier que je lis.

Mon avis

Je suis assez mitigée après ma lecture de ce petit livre. J’ai beaucoup aimé la première partie (là-bas) et trouvé la seconde (ici) limite ennuyante.
J’ai apprécié, et ai été de suite embarquée par l’histoire : le naufrage sur l’île, la survie.
Par contre, le personnage masculin me sortait par les trous de nez !
Ludovic est complètement irresponsable et inconscient, j’ai encore du mal à digérer une de ses sorties ‘ravitaillement’.
Le personnage féminin n’a pas trouvé plus de grâce à mes yeux, elle m’a énervée à « laisser faire » et ne pas aller contre les idées de son compagnon alors qu’elle en mourait d’envie.

On sent rapidement que quelque chose va mal tourner, on se demande quoi. Dommage que le livre n’ait pas eu 100 pages de plus pour intensifier encore plus la sensation d’isolement et de huis clos.

J’ai trouvé l’histoire assez réaliste, c’est surement dû au tapement d’écriture de l’autrice qui a une plume très fluide et efficace.

Dans la seconde partie, il est question de presse à scandale, de qu’en dira-t-on. Une partie qui aurait pu être intéressante, mais qui m’a pourtant perdue, pour le coup je l’ai trouvée trop longue. J’aurais voulu plus de "là-bas" et moins "d’ici".

Soudain, seuls de Isabelle Autissier fut tout de même une belle lecture, je continuerai avec plaisir à découvrir les autres écrits d’Isabelle Autissier.

4 commentaires

  • Marie-Claude
    21 mai 2017 à 16 h 12 min -

    Il m’intriguait, ce roman. Mais ta description des personnages et cette deuxième partie… Ça suffit à me faire fuir!

    • Chinouk
      21 mai 2017 à 18 h 11 min -

      après s’il croise ton chemin, c’est un tout petit livre 🙂

  • le Bison
    21 mai 2017 à 17 h 30 min -

    Mon dernier achat… Il m’attirait aussi beaucoup depuis que j’ai découvert l’auteur avec l’amant de Patagonie. Et malgré tes bémols, je pense que je m’y mettrai rapidement… J’ai encore envie, même si je sens que je serai probablement plus intéressé par la première partie…

    • Chinouk
      21 mai 2017 à 18 h 10 min -

      je pense que l’amant de Patagonie sera ma prochaine lecture de l’auteure. Je vais surveiller ton avis.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *