l’Obscure clarté de l’air de David Vann


livre obscure clarte de l air de david vannPremières phrases
Son père, un visage doré dans la pénombre. Apparaissant à la lueur des torches au dessus de l’eau puis s’éclipsant à nouveau. Le visage du soleil, un descendant du soleil. Trahison et rage. Quatre plumets le long de son masque, une dispersion de lumière, une sorte de crinière. Son bouclier de maintes peaux tannées, une obscurité creuse. Sa lance grise, une ligne mince puis disparue. La voile au-dessus de lui gonflée comme la pense d’un boeuf devenu aussi immense qu’un dieu, ses sabots évoluant dans l’eau sans émettre le moindre son.
Pourquoi ce livre
David Vann fait parti de ces auteurs qui me font me précipiter les yeux fermés sur leurs écrits dès leurs sorties. J’aime entrer dans les livres comme on part en terre inconnue, sans trop en savoir sur l’histoire. Ici d’après ce que j’avais compris, nous allons suivre Médée la femme de Jason (vous savez Jason et les Argonotes). Je pensais que David Vann allait nous présenter une relecture contemporaine de l’histoire de cette Déesse.

Mon avis sur l’Obscure clarté de l’air de David Vann

« Née pour détruire les rois, née pour remodeler le monde, née pour horrifier et briser et recréer, née pour endurer et n’être jamais effacée. Hecate-Medée, plus qu’une déesse et plus qu’une femme, désormais vivante, au temps des origines »

Au commencement de l’histoire, on découvre Médée qui fuit son père, elle se trouve sur L’Argo le bateau de Jason conduit par les Argonautes. Pour retarder le bateau de son père qui la poursuit, elle a commis un acte immonde. Jason et elle vont chercher asile dans une contrée lointaine, offrant au roi du lieu la fameuse toison d’or (ou pas) . Mais tout ne va pas se dérouler comme prévu et Jason, en étant infidèle à sa belle, va déclencher la colère de celle-ci et lui faire commettre un crime impensable.

Alors, bon… je ne vais pas vous cacher que j’ai été complètement surprise et à la fois perplexe et déboussolée par les premières pages de ce livre. Cela m’apprendra à ne pas lire les résumés. Dans l’avant-propos David Vann pause les bases : ce livre va être un récit mythologique se déroulant il y a 3500 ans, et non une réadaptation contemporaine comme je l’ai cru (bien que cette histoire puisse totalement ce passer de nos jours vu que l’auteur à retiré tous les éléments surnaturel du mythe). C’est un genre qui m’est complètement étranger,  je ne connais Jason et les Argonautes que de nom, et pour Médée, je n’avais entendu parler que du « syndrome de Médée  » dont je ne vous parlerai pas ici pour ne pas vous spolier.

Les quarante premières pages ont été assez « complexes » à lire pour moi, le temps de m’adapter. Il a fallu que j’arrête de me bloquer sur chaque personnage à me demander si c’était un dieu, une prêtresse, une déesse, une magicienne, quelle différence y-a-t’il entre prêtresses et déesses… Bref tout ce qui prouve mes lacunes en mythologie. Mais j’étais tout de même enchantée par la beauté de l’écriture. Quand j’ai enfin pris les personnages comme nous les présentaient l’auteur (sans chercher à savoir qui est qui), tout a coulé de source et j’ai dévoré l’histoire.

Une chose que j’ai trouvé incroyable et qui me fait dire que David Vann est un génie, c’est que même avec un tel récit on retrouve la patte de l’auteur. Des phrases courtes et efficaces, des scènes assez dérangeantes. Les chapitres sont courts, ce qui est bien agréable le tout avec un style assez dense.

Pendant toute ma lecture j’étais en admiration: quelle écriture, quelle prouesse ce livre!
Il m’a d’ailleurs donné envie d’en apprendre plus sur Medée et pourquoi pas de lire l’histoire de Jason et les Argonautes.

L’obscure clarté de l’air est un roman sublime et puissant. Je ne le recommanderai pas forcément aux personnes qui veulent découvrir David Vann car il n’est absolument pas représentatif de son œuvre. Ce livre est un ovni dans la Bibliographie de l’auteur.
Par contre, n’hésitez pas à vous le procurer si vous aimez l’auteur — que vous soyez à l’aise avec la mythologie ou pas —, le plus important est de savoir à l’avance où vous mettez les pieds, sous peine d’être plus que perplexe au début…

Une lecture incroyablement belle, Merci Mr David Vann.

l'Obscure clarté de l'air de David Vann

l'Obscure clarté de l'air de David Vann
82.5

L'ÉCRITURE DE L'AUTEUR

10/10

    Le récit

    7/10

      Infomations

      • Editions Gallmeister - 5 octobre 2017
      • 260 pages
      • Broché: 23 € Ebook : 15.99 €

      3 commentaires

      • Marie-Claude
        6 octobre 2017 à 4 h 16 min -

        Malgré tes bons mots, c’est bien la première fois que je n’ai pas envie de lire un David Vann… La mythologie et la poésie ne font pas bon ménage chez-moi!

      • le Bison
        7 octobre 2017 à 20 h 15 min -

        Je suis admirateur de David Vann. Il m’a époustouflé avec son île et ses désolations. Pourtant, je crois que j’ai peur de rentrer dans un tel roman, je suis si loin de la mythologie… Peur et pourtant, tu me donnes quand même envie…

        • Chinouk
          11 octobre 2017 à 13 h 23 min -

          C’est effectivement mythologique, mais très réel tout de même, ici pas question de bêtes étranges 🙂 Je dirai que c ‘est du mythologique contemporain 😉

      Laisser un commentaire

      Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *