Nationale 7: Voyage dans une France oubliée de Clément Pétreault


livre Clément Pétreault Premières phrases
1992
Sur la scène de la Maison de la culture de Nevers, il est là, fringant comme à ses vingt ans. Génie du music-hall hexagonal, poète de la France joyeuse, Charles Trenet chante, danse et harangue un public tout acquis à son talent. Du haut de ses 81 ans, il improvise un numéro de claquettes, esquisse, encore souple, quelques pas de danse et lance son canotier dans les airs, qu’il rattrape avec un sourire figé et les yeux exorbités.

Pourquoi ce livre
J’aime énormément lire des road-trips. Quand j’étais ado, je pouvais passer des heures à regarder la carte de France Michelin de mon père, j’adorais me tracer des itinéraires. J’avais entendu parler de cette nationale 7, la route des vacances qui prenait la direction du soleil, elle me faisait rêver.
Depuis, je suis toujours passionnée par les cartes routières. Sur les murs de mon bureau, c’est la carte de France des sentiers grandes randonnées que j’admire tous les jours, ainsi qu’une carte de l’Alaska.
Alors, il était évident que je devais lire le livre de Clément Petreault sur son périple que j’ai découvert sur le site de NetGalley.
Albéric d’Hardivilliers et Matthieu Raffard ont eux aussi publié un très beau livre sur le sujet : NATIONALE 7 – UN ROAD-TRIP À LA FRANÇAISE que je vous recommande fortement

Mon avis sur le livre Nationale 7 de Clément Pétreault

Clément Petreault, qui est journaliste au Point, est fan de Charles Trénet depuis tout petit. Ce même Charles Trénet qui a chanté « Route National 7 » le journaliste a même eu la chance de le voir en représentation à la Maison de la culture de Nevers.
Des années plus tard, il entreprend de parcourir cette fameuse RN7 en camping-car. Comme il a un besoin urgent de quitter la capitale, il décide de la remonter. Il file donc dare-dare avec Char (c’est le petit nom de son fourgon/camping-car) sur l’autoroute en direction de Menton. Il mettra un mois pour parcourir les 996 km qui séparent cette ville de Paris.
Suivre le tracé initial de cette route va être un vrai jeu de piste puisque depuis les années 2005 elle est déclassée partiellement. Des autoroutes et le détournement de certaines villes font que certaines portions ont complètement disparu.
La nationale 7, c’est un peu notre route 66 à nous.

Dans son carnet de route, l’auteur nous propose de le suivre à travers une France oubliée. Il part à la rencontre des habitants de cette France profonde et des villes donc le centre-ville meurt à petits feux. Ces mêmes villes pourtant bien prospères aux belles heures de cette route des vacances.
Comme ce marchand de nougat à Montélimar qui a vu son chiffre d’affaires baisser de plus de 80 % du jour au lendemain quand le centre-ville a été dévié.

Dès sa première nuit à Menton, on sait que cette aventure va être un régal ! C’est d’ailleurs à cette occasion qu’il découvre les joies (ou pas) du camping-car dans le Midi, où aucun espace n’est prévu pour loger ses touristes « gripsou ».
Parfois, pour casser un peu la monotonie (et recharger ses batteries), il délaisse pour une nuit son Char pour s’offrir une nuit à l’hôtel, mais bien souvent il tombe sur des chambres minables, sans âme et sans confort.
L’écriture de l’auteur est très agréable à lire, j’ai dévoré d’une traite son passionnant récit.
J’ai aimé parcourir cette route mythique à ses côtés. La vie rudimentaire dans une fourgonnette, les paysages traversés, les gens rencontrés, les fameux platanes…

J’ai trouvé qu’il se dégageait de ce récit une atmosphère particulière que je n’arrive pas à décrire, et que j’ai adoré, pas de la nostalgie, mais quelque chose qui s’en rapproche. L’auteur a effectué son road-trip en mars, je pense que l’atmosphère aurait été toute différente en plein mois d’août

j’ai passé un très bon moment avec cette lecture, n’hésitez surtout pas à vous le procurer si vous aimez les road-trips.

Nationale 7: Voyage dans une France oubliée de

Nationale 7: Voyage dans une France oubliée de
7.5

L'HISTOIRE

7.5 /10

L'ÉCRITURE DE L'AUTEUR

7.5 /10

Infomations

  • Stock (21 mars 2018)
  • 304 pages
  • Broché : 18.50 € Ebook: 12.99 €

2 commentaires

  • Matatoune
    11 avril 2018 à 7 h 19 min -

    Belle présentation qui donne vraiment envie de le lire. Et oui, c’est vrai Nationale 7 c’est notre route 66

  • Chinouk
    19 avril 2018 à 9 h 33 min -

    J’ai passé un très bon moment avec ce livre.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.