Mylène Gilbert-Dumas – sous le soleil de minuit – une deuxième vie


Mylène Gilbert-Dumas – sous le soleil de minuit – une deuxième vie T1 Premières phrases
En cet après-midi de l’Action de grâces, comme chaque lundi de chaque longue fin de semaine de l’année, la famille Létourneau affrontait la montagne familiale, sise derrière la terre du grand-père paternel. On procédait toujours de la même manière. Le père laissait la voiture dans la cour, devant la maison. Après avoir bu un café avec ses parents, il dirigeait son épouse et leurs trois adolescents vers le fond du terrain à la conquête de ce qui, dans sa jeunesse, représentait l’Everest. Il n’avait qu’un objectif en tête : leur faire gravir à tous le sentier qui menait au sommet et longeait la crête.

Pourquoi ce livre :
j’aime beaucoup Mylène Gilbert-Dumas. Cette auteure québécoise situe régulièrement ces histoires au Yukon, et moi, j’ai une profonde passion pour le Yukon ! Donc forcément, ses livres m’attirent. Mais alors, quelle galère pour les trouver en France !
Après avoir adoré « Yukonnaise » , je me lance avec un immense plaisir dans cette duologie : une deuxième vie.

Mon avis sur le tome 1 d’une deuxième vie une deuxième vie : Sous le soleil de minuit

Dans «sous le soleil de minuit», on fait la connaissance d’Élisabeth qui vit au Québec avec son mari. Les fins de mois sont difficiles et son mari très dépensier. Pour tenter de se refaire financièrement, ils partent travailler à Whitehorse, dans le Yukon. Les choses ne vont pas se passer comme prévu et Élisabeth décide de quitter son mari. Elle se retrouve donc seule dans cette ville hostile, sans famille, ni amis.
Petit à petit, Élisabeth apprivoise la vie dans le Grand Nord; plus que ça même, elle en tombe amoureuse puisque lors d’un séjour au Québec pour rendre visite à sa famille, elle n’a qu’une envie : c’est de retourner à Whitehorse.
Un jour, chez une amie, elle devient la maîtresse de Ravenne, une petite chienne Alaskane de quelques jours. Sa mère ne veut pas l’allaiter; alors, si elle ne l’adopte pas, elle mourra.

Elle ne le sait pas encore, mais ce geste va lui changer la vie. Ravenne sera le déclencheur d’une nouvelle passion : les courses de chiens de traîneaux.

Que vous dire, à part que j’ai adoré ce livre ! Je l’ai lu d’une seule traite. Encore une fois, Mylène Gilbert-Dumas m’a vendu du rêve. Ses héroïnes me parlent, me font vibrer, vivent ce que je rêve de vivre. Je rêve du Yukon, de la Yukon Quest, des aurores boréales, d’un chalet en rondin de bois…

Je me suis fait violence pour ne pas me jeter sur le tome 2 – mais je ne vais pas résister bien longtemps – car j’ai déjà hâte de retrouver l’écriture de l’auteure et de connaître la suite des aventures d’Élisabeth que l’on quitte à un tournant de sa vie.

une deuxième vie

une deuxième vie
8.5

L'ECRITURE DE L'AUTEUR

8/10

    L'HISTOIRE

    9/10

      En résumé

      • Un chouette livre pas facilement trouvable à un prix abordable en France hélas

      Infomations

      • Vlb (30 mars 2015)
      • 328 pages

      3 commentaires

      • Marie-Claude
        13 février 2017 à 3 h 43 min -

        Moi aussi, cette région m’attire irrésistiblement. Tu sais donner envie, toi! J’ai très envie que «Mylène Gilbert-Dumas [me vende] du rêve.» Si tu as des soucis à trouver le tome 2, je peux t’arranger ça!

        • Chinouk
          15 février 2017 à 18 h 12 min -

          🙂 Tu ne l’as pas lu ce livre ? Merci pour ta proposition, je possède déjà le T2 🙂

          • Marie-Claude
            15 février 2017 à 22 h 43 min -

            Pas encore, mais je compte bien lire les deux tomes.

      Laisser un commentaire

      Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *