Michael Tolliver est Vivant de Armistead Maupin


Michael Tolliver est Vivant de Armistead MaupinL’histoire :
Vingt ans après Les Chroniques de San Francisco, Michael Tolliver est plus vivant que jamais. Il a rencontré l’amour, et mène une vie heureuse au côté de son jeune mari. Mais la maladie ressurgit, et Michael doit choisir entre les deux femmes de sa vie : ira-t-il au chevet de sa mère biologique, qui refuse depuis toujours son homosexualité, ou choisira-t-il San Francisco et Anna, sa mère spirituelle, qui souffre et réclame sa présence ?

Premier paragraphe :
Il n’y a pas longtemps, sur Casto Street, un inconnu vêtu d’une parka Giants m’a lancé un regard éloquent quand on s’est croisés devant la quincaillerie Cliff’s Hardware. Il avait à peu près mon age, je crois, c’est-à-dire la cinquantaine, mais pas tellement plus – lui aussi, il n’était pas mal, dans le style Bruce Williq au saut du lit – , et j’ai donc attendu avant de me retourner pour voir s’il me materait encore une fois. Il connaissait la règle du jeu aussi bien que moi et a réagi pile poil.

Pourquoi ce Livre ?
Parce que c’est le septième tome des chroniques de San Francisco que j’adore.

Note: 5/10

Mon avis :
Çà, c’est fait ! j’ai enfin terminé la lecture de ce livre ! J’ai bien cru que je n’arriverai jamais au bout, le seul truc qui m’a fait tenir c’est qu’a priori dans le tome 8 on retrouve l’ambiance de Barbary Lane.
J’avais tellement attendu ce livre. Quelle déception, je n’ai absolument pas retrouvé l’ambiance que j’avais adorée dans les 6 premiers tomes ! Dans cet opus, il n’est question que de Michael Tolliver et Anna et j’ai trouvé tout « Trop ». L’auteur est trop dans la caricature homo, j’ai trouvé cela très agaçant. Puis un truc qui m’a encore plus agacée c’est que tous les personnages sont : soit homos, soit malades, soit les deux ! Est bien utile?
J’ai juste apprécié le dernier chapitre ou l’on retrouve Mary-Ann.
Bref, ce fut une lecture catastrophique. Je vais laisser passer quelque temps avant de lire la suite, mais je la lirai.


Michael Tolliver est Vivant de Armistead Maupin – Points (9 avril 2009) – 295 pages – 6.84€
 


2 commentaires

  • Flo
    9 octobre 2012 à 19 h 24 min -

    Ton avis me rassure et m’attriste à la fois. En effet, j’ai acheté ce livre à sa sortie VO en hardback (donc il y a quelques années déjà !) et je n’ai jamais réussi à dépasser la scène d’intro… Alors, à te lire, cela ne m’encourage pas de tenter pour la n-ième fois ce livre (mais tout comme toi, j’ai envie de lire le tome suivant : c’est râlant !).

  • Chinouk
    9 octobre 2012 à 20 h 02 min -

    Eh ben bonne chance ! Mais pour le coup je ne sais pas si tu perdrais grand-chose à passer directement au suivant. Je te dirai 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Logo les passions de chinouk