La mémoire d’une autre de Mélanie Rose


livre La mémoire d’une autre Mélanie RosePremières phrases :
L’aire de repos ressemblait à une pataugeoire et, à part une unique voiture garée à l’autre bout, elle était déserte. Je dévissai le bouchon de la Thermos et me versai une pleine tasse de café amer. Il dégageait un arôme écœurant et avait un goût de plastique, mais je m’en contentai.
La traversée de l’Oxfordshire en direction du nord m’avait pris une éternité et cet arrêt était le bienvenu. Je scrutai le parking à travers le pare-brise moucheté de gouttes de pluie. Je fis rouler mes épaules pour les décontracter et atténuer un peu la tension accumulée dans mes bras et ma nuque après ces longues heures de conduite.
Pourquoi ce livre :
J’aime les histoires où les personnes ne se souviennent plus de leurs vies, celle-ci m’a d’autant plus attirée qu’elle se passe en pleine tempête de neige. La mémoire d’une autre de Mélanie Rose est dans ma Pal depuis plusieurs mois déjà et n’attendait que le froid, et le moment de mes lectures hivernales, pour en sortir. Voici qui est fait !

Mon avis :

« La mémoire d’une autre », c’est l’histoire d’une jeune femme, qui à cause d’une sortie de route en pleine tempête de neige, se retrouve amnésique. Elle a tout oublié de son passé et de ce qu’elle peut bien faire là. Elle se rappelle juste qu’elle avait un chat avec elle dans la voiture et qu’elle a été secourue par un homme charmant.

Elle est recueillie dans une vieille demeure par un homme qui vit seul avec sa petite fille, muette depuis la disparition de sa mère. Cette petite fille va miraculeusement retrouver la parole en voyant Kate arriver — Kate, c’est le prénom que la jeune femme a choisi de s’attribuer temporairement. La petite lui apprend qu’Ambre, sa sœur, l’avait prévenue de son arrivée. Le problème c’est qu’Ambre est morte !

Kate va tenter de retrouver la mémoire grâce à un hypnothérapeute, mais ces séances vont mettre à jour des souvenirs d’une autre vie, d’une autre époque. De personnages qui ont peut-être vécu dans ce hameau, et qui seraient peut-être encore entre les murs de ces vieilles bâtisses.
Ces souvenirs la hantent et elle n’a de cesse de retourner sous hypnose pour connaitre le dénouement de l’histoire.

La mémoire d’une autre est un livre qui m’a passionnée dans sa première moitié, et déçue par la suite. Petit à petit l’histoire s’essouffle et devient peu crédible.

Non pas à cause des histoires de « fantômes » qui hanteraient les lieux – c’était plutôt agréable cette incartade dans le 18e siècle anglais , mais à cause de Kate. Son amnésie est complètement passée au second plan, comme si elle vivait avec ses hôtes depuis des années.

Elle reste bloquée dans cette maison le temps d’un long week-end (le temps que les routes soient déneigées), et elle tombe amoureuse deux fois… Puis le stéréotype de la gouvernante méchante avec la nouvelle venue, car elle est amoureuse du patron, c’est vu et revu, et ça m’agace.

J’ai tout de même dévoré les 400 pages de ce livre, l’écriture de Mélanie Rose est agréable et prenante. Un bon petit livre pour l’hiver.

La mémoire d’une autre

La mémoire d’une autre
75

L'ECRITURE DE L'AUTEUR

8/10

    L'HISTOIRE

    7/10

      Infomations

      • 400 pages
      • Archipoche (6 novembre 2013)
      • poche: 7.65 e / Ebook: 6.99€

      2 commentaires

      • Electra
        6 février 2017 à 10 h 26 min -

        zut alors, le début était prometteur et comme toi j’aime ses personnages qui ont oublié leur passé – un excellent film avec Nicole Kidman dont le nom m’échappe traitait bien de ce sujet

        • Chinouk
          12 février 2017 à 11 h 00 min -

          Si tu retrouves le nom du film, je suis preneuse, il n’est pas tiré un bouquin d’ailleurs ? Impossible aussi de retrouver le titre ! j’ai vu que l’auteure avec écrit d’autres livres qui traite du sujet, j’y jetterai un œil à l’occasion.

      Laisser un commentaire

      Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *