Le sixième sommeil de Bernard Werber


livre Le sixième sommeil de Bernard WerberPremières phrases :
Phase 1 : Assoupissement.
Phase 2 : Sommeil léger.
Phase 3 : Sommeil lent.
Phase 4 : Sommeil très profond.
Phase 5 : Sommeil paradoxal.
Phase 6 : Le sixième sommeil. Celui de tous les possibles.

Imaginez qu’au plus profond d’un rêve vous puissiez revenir en arrière, et rencontrer celui que vous étiez vingt ans plus tôt. Imaginez que vous ayez la possibilité de lui parler. Que lui diriez-vous ?…
Que lui diriez-vous ?

Pourquoi ce livre :
J’aime beaucoup Bernard Werber, la trilogie des fourmis est culte pour moi ( même si après ma lecture du tome 3 je suis devenue phobique de ces petites bêtes) et que dire des Thanatonautes qui est le livre que j’ai le plus relu de ma carrière de lectrice…
Mais depuis quelques années, je laisse s’entasser ses livres dans ma PaL, ne me demandez pas pourquoi je n’en sais rien. Venant juste de finir un livre qui avait pour sujet le sommeil, j’ai eu envie de rester dans la thématique avec  » Le sixième sommeil » et je me demande à présent pourquoi j’ai attendu aussi longtemps pour lire ce roman !
Du coup, je pense que je vais mettre en place un petit challenge perso, car j’ai tellement de livres que j’ai envie de lire et qui dorment dans ma Pal que je me dis que s’ils sont notés noir sur blanc je les sortirai plus facilement ! À suivre donc…

Mon avis sur le sixième sommeil

Dans Le sixième sommeil nous suivons Jacques Klein, de sa naissance à très tard dans sa vie. Depuis tout petit, ses parents lui ont appris à bien gérer son sommeil. Son père, en lui racontant des histoires, l’a aidé à se créer une île refuge, il y rencontrera plus tard son lui du futur. Sa mère – neurophysiologiste et passionnée par le monde du sommeil – lui apprend les différentes phases du sommeil ainsi que leurs utilités. Plus grand, Jacques va entreprendre des études de médecine et se spécialiser dans le sommeil pour travailler avec sa mère sur le « projet secret de celle-ci ».
Mais sa mère va disparaître mystérieusement. En partant à sa recherche, il va rencontrer les Sénoïs, un peuple en voie de disparition qui maîtrise le rêve lucide, ainsi que le Jacques Klein de futur…
Je ne vais pas faire durer le suspense plus longtemps : j’ai adoré ma lecture qui m’a rappelé les Thanatonautes dans le principe d’exploration des mondes.
J’y ai retrouvé ce que j’aimais dans le style d’écriture de l’auteur : nous sommes plongés dans une histoire, mais l’on y apprend aussi des choses. Le sommeil n’aura presque plus de secret pour vous après cette lecture.
C’est un roman captivant que nous offre là Bernard Werber. J’ai été embarquée dans l’histoire dès les premières pages. Le livre est divisé en trois actes. Le second acte, qui correspond à la découverte du peuple Sénoï et à l’installation de Jacques sur l’île m’ a paru un peu longuet sur la fin. Son départ, qui correspond au début de l’acte trois à redonner un souffle nouveau à l’histoire.
Voilà donc un livre agréable à lire et passionnant que je vous recommande à 100 %.

Connaissez-vous Bernard Werber ? Quel est, pour vous, le meilleur livre de l’auteur ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *