Le signal de Maxime Chattam


livre le signal Maxime ChattamPremières lignes
Filant en pleine nuit, la camionnette ressemblait à un minuscule vaisseau perdu dans l’immensité du cosmos. Entourée d’obscurité, elle flottait dans le néant, guidée par ses phares blancs, comme propulsée par les lueurs rouges à l’arrière. La Ford se mit à tourner pour suivre la route à flanc de colline. Elle était seule sur des kilomètres à la ronde.
À l’intérieur, Duane Morris se concentrait pour ne pas perdre de vue le ruban d’asphalte étroit qui défilait face à lui. Il était hors de question de ralentir. Il devait maintenir une allure suffisante pour rester le moins de temps possible dans le secteur.

Pourquoi ce livre
Il me fallait un gros pavé pour combler un aller-retour Rennes Marseille en TGV ( je vous laisse imaginer le temps de transport). Comme j’ai toujours la « chance » de tomber dans des wagons assez bruyants, il me fallait un livre que je puisse lire « facilement ». J’ai donc opté pour le dernier Maxime Chattam, car j’aime beaucoup lire des thrillers quand je voyage en train, on est vite emporté et l’on zappe facilement notre environnement. Chattam, pour moi c’est une valeur sûre, je suis rarement déçu de sa plume.

Mon avis sur Le signal de Maxime Chattam

Dans le Signal, nous allons suivre la famille Spencer qui vient de s’installer à Mahingan Falls, une petite bourgade calme, au bord de l’océan, pour fuir la vie New-Yorkaises. Ils pensaient couler des jours heureux au calme avec leurs 3 enfants dans leur nouvelle maison, mais à peine sont-ils arrivés, que des phénomènes étranges se produisent :

Meurtres sordides, disparitions, conversations téléphoniques brouillées par des hurlements inhumains et puis ces vieilles rumeurs de sorcellerie et ce quelque chose d’effrayant dans la forêt qui pourchasse leurs adolescents…
Comment le shérif dépassé va-t-il gérer cette situation inédite?
Ils ne le savent pas encore, mais ça n’est que le début…

Après avoir enfin terminé la lecture de ce pavé de 760 pages, je suis un peu mitigée sur cette histoire. Je ne l’ai clairement pas trouvée addictive, elle m’a surtout paru trop longue.

En revanche, j’ai aimé l’ambiance générale du livre et j’ai apprécié que les événements paranormaux de l’histoire soient expliqués et presque plausibles.

« Avez-vous déjà eu vraiment peur en lisant un livre ? » cette phrase de la quatrième de couverture m’a vendu du rêve ! j’étais toute joie de retrouver le Chattam qui me fait flipper. Et bien que nenni, j’attends encore d’avoir peur ! Si vous voulez vraiment lire un livre de l’auteur qui fasse peur, je vous recommande « La promesse des ténèbres »! là vous verrez vraiment ce que c’est d’avoir peur 🙂

Avec le signal, Maxime a voulu rendre hommage à Stephen King (entre autres), mais j’ai trouvé que c’était un petit peu trop flagrant… (ça, l’épouvantail, le champ de maïs, Salem…) ce n’était pas désagréable, car j’aime beaucoup Stephen King, mais du coup j’ai eu l’impression de rester en dehors du récit et d’analyser plutôt que d’être dans l’histoire avec les protagonistes, je ne sais pas trop comment expliquer mon ressenti.

En ce qui concerne les personnages, aucun n’a trouvé grâce à mes yeux, excepté peut-être Tom le père de famille. J’en ai trouvé certains beaucoup trop caricaturaux, mention spéciale pour le shérif qui ne veut rien entendre alors que sa ville est en train de partir en vrille.

[SPOILER ON ]
Moi, les histoires où les gamins sauvent le monde ça m’horripile ! Ou pire, les histoires où tout le monde meurt sauf – comme par hasard – les héros cela m’agace fortement. Ici, c’était tellement flagrant, on voyait les personnes entourant la famille toutes mourir les unes après les autres…

Pendant toute la seconde partie du livre je me suis dis : allez Maxime, vas-y tues en au moins un ! En lisant les remerciements, j’ai vu que sa femme lui avait interdit de faire du mal à la famille Spencer, mais bon…
[SPOILER OFF]

Même si je n’ai pas trouvé ma lecture désagréable « Le Signal » ne sera pas un grand Chattam pour moi. Beaucoup, beaucoup trop de longueur à mon goût. Ce livre m’a trop fait penser aux Goonies et à Ghosbusters! et puis surtout : même pas peur 🙂

Et vous, avez-vous lu ce titre ? Aimez-vous Chattam ?

Maxime Chattam

7

L'ECRITURE DE L'AUTEUR

7.0/10

L'HISTOIRE

7.0/10

Infomations

  • Albin Michel (24 octobre 2018)
  • 752 pages
  • 23.90 €

Un commentaire

  • Frédérique
    2 décembre 2018 à 20 h 49 min -

    Pour ma part, j’aime bien Chattam un peu pour les mêmes raisons que vous, visiblement, il se lit facilement, on est vite dans l’histoire. Mais jamais je n’ai été marquée durablement par aucun de ses livres. Ceci dit, malgré ce billet mitigé, j’ai presqu’énvie d’essayer Le Signal. Pour l’ambiance ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Logo les passions de chinouk